BlogCinémaLes extraits très attendus de Juste la fin du monde, le dernier film de Xavier Dolan

Les extraits très attendus de Juste la fin du monde, le dernier film de Xavier Dolan

Juste la fin du monde
Xavier Dolan est un ovni dans l’univers du cinéma francophone. Jeune prodige, le réalisateur canadien de 27 ans a déjà à son actif cinq longs-métrages dont le désormais très célèbre Mommy avec lequel il a remporté le Prix du jury de Cannes, en 2014, ex-aequo avec Adieu au langage de Jean-Luc Godard.

Cette année, à Cannes, la projection de , le dernier long-métrage de est très attendue.

D’abord parce que l’univers étrange et fort de Dolan a su séduire un public, mais ensuite parce que le casting est absolument impressionnant.

On y retrouve une Nathalie Baye méconnaissable de le rôle de la mère de trois enfants : Suzanne (incarnée par Léa Seydoux), Antoine (joué par Vincent Cassel) et Louis (Gaspard Ulliel). A ce quatuor s’ajoute Catherine, qui joue la femme d’Antoine, elle est jouée par Marion Cotillard.

Fin du Monde Dolan

Le pitch est particulièrement alléchant : « Adapté de la pièce de théâtre éponyme de Jean-Luc Lagarce, le film raconte l’après-midi en famille d’un jeune auteur qui, après 12 ans d’absence, retourne dans son village natal afin d’annoncer aux siens sa mort prochaine ».

Deux extraits viennent tout juste d’être révélés. Dans le premier Louis raconte son envie de revenir dans sa maison d’enfance, son frère, Antoine, ne comprend pas sa démarche et se moque de lui :

Dans le second, Louis étreint sa maman, le nez dans son cou, certainement bouleversé (le film nous le dira) par ce moment :

Le film est attendu en salles le 21 septembre 2016, nul doute qu’il saura trouver son public.

Publié le 9 mai 2016 à 15:52, par :
Lapsus Scriptae

Issue d’une célèbre famille de trolls de mère en fille depuis 1812, George de la Capelière découvre l’intérêt de l’écriture, alors qu’elle se perd dans la bien connue forêt de l’Amerzone. Sans aucun repère, elle décide de s’installer dans un camp de fortune et commence à écrire ses mémoires à l’aide d’un bâton et de colorant provenant de l’écrasement d’un scolopanda. L’écriture, c’est finalement ce qui la tiendra en vie, jusqu’à ce que, 12 ans plus tard, une équipe d’explorateur la trouve là où le destin l’avait laissée. Plus connu sous l’illustre pseudo de Lapsus Scriptae, George rentrera dans sa terre natale avec la ferme intention de partager ce que cette aventure en Amerzone lui avait apporté. C’est tout naturellement qu’elle a choisi Tuxboard comme terre d’asile et comme support à la transmission de son savoir trollesque.


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2016 | Tuxboard : concentré de news fraîches