BlogInsoliteCe Japonais est amoureux d’une femme… En plastique.

Ce Japonais est amoureux d’une femme… En plastique.

Le coeur a ses raisons que la raison ignore. Et les mystères des sentiments sont absolument insondables et profondément liés à l’histoire de chacun. Et ce n’est pas ce amoureux d’une poupée qui va nous contredire.

Poupee silicone bain

Il s’appelle Senji Nakajima, il a 61 ans et est originaire de la ville de Nagano. Voici quelques années que l’homme vit une romance parfaite avec Saori, sa femme. Seul petit détail : Saori n’est pas constituée de chair et d’os, mais de silicone.

C’est à Tokyo que Sanji partage son appartement avec Saori depuis qu’il est séparé de sa femme et de ses deux enfants. Pour lui, la poupée en silicone est son alter-ego idéal : leurs relations sexuelles sont parfaites, et comble du bonheur, l’homme indique que Saori n’est pas du tout vénale et qu’elle ne court pas après l’argent.

Nuit poupee silicone Senji amoureux poupee Balade poupee Poupee silicone reelle amoureux

C’est il y a six ans, alors qu’il se sentait trop seul et trop célibataire que Sanji a acheté la poupée. Au début, leurs échanges n’étaient que purement sexuels, mais ensuite, l’homme explique qu’il a développé des sentiments pour elle et que ce n’était plus qu’un simple morceau de plastique.

Habiller poupee naturelle Poupee reelle Amoureux poupee Poupee silicone assise

Il l’emmène à présent faire du shopping, se balader et regarde la télé avec elle. Pour la transporter, il utilise une chaise roulante afin de faciliter ses déplacements.

Relation amour poupee Poupee silicone reelle Relation poupee silicone Japonais amoureux poupee

L’avantage, avec Saori, on en est sûrs, c’est qu’elle ne l’embête pas trop à discuter de la vie politique du pays quand il regarde la télé, qu’elle ne râle pas parce qu’il laisse traîner ses affaires dans l’appartement, qu’elle ne lui parle pas trop de féminisme et qu’elle ne trouve rien à redire sur ce qu’il est. Follement humain, en somme.

Publié le 27 juin 2016 à 15:19, par :
Lapsus Scriptae

Issue d’une célèbre famille de trolls de mère en fille depuis 1812, George de la Capelière découvre l’intérêt de l’écriture, alors qu’elle se perd dans la bien connue forêt de l’Amerzone. Sans aucun repère, elle décide de s’installer dans un camp de fortune et commence à écrire ses mémoires à l’aide d’un bâton et de colorant provenant de l’écrasement d’un scolopanda. L’écriture, c’est finalement ce qui la tiendra en vie, jusqu’à ce que, 12 ans plus tard, une équipe d’explorateur la trouve là où le destin l’avait laissée. Plus connu sous l’illustre pseudo de Lapsus Scriptae, George rentrera dans sa terre natale avec la ferme intention de partager ce que cette aventure en Amerzone lui avait apporté. C’est tout naturellement qu’elle a choisi Tuxboard comme terre d’asile et comme support à la transmission de son savoir trollesque.


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2016 | Tuxboard : concentré de news fraîches