Accueil du Blog > Actus >> > Les femmes sont de vraies pipelettes

Les femmes sont de vraies pipelettes


Les femmes parlent plus que les hommes 640x288 Les femmes sont de vraies pipelettes


Les femmes sont plus bavardes que les hommes. Ce n’est pas une question mais une affirmation, que les chercheurs de l’Université du Maryland viennent de déclarer. Elles débiteraient trois fois plus de mots que les hommes chaque jour.

Les femmes prononceraient 20.000 mots par jour alors que les hommes n’en seraient qu’à 7.000, sans compter le débit qui est lui aussi plus important chez les femmes.

L’étude a débuté en 2001, quand les scientifiques Michael Bowers et Margaret McCarthy avaient déjà effectué un travail sur le rôle de la protéine FOXP2 dans la parole en analysant le comportement des rats.
Les jeunes rats émettaient des ultrasons quand ils étaient séparés de leur mère.

Les chercheurs ont divisés les rats en fonction de leur sexe et ils ont constaté que les mâles criaient deux fois plus que les femelles, ce qui s’expliquerait par une quantité deux fois plus importante de la protéine FOXP2 dans leur cerveau.
Pour confirmer leur hypothèse, les chercheurs ont analysé le cerveau d’enfants âgés de 4 à 5 ans, décédés peu avant dans un accident. Ils ont découvert que les petites filles possédaient 30% plus de cette protéine dans leur cerveau que les garçons.

Retour aux humains. Le cerveau des femmes est plus petit que celui d’un homme et malgré une taille plus réduite, les femmes ont le même nombre de cellules, certes plus compactes, qu’elles distribuent différemment.

Cerveau hippocampe 640x322 Les femmes sont de vraies pipelettes

Les centres du cerveau féminin pour le langage et l’ouïe ont un 11% plus de neurones que ceux des hommes. C’est donc grâce à la taille de l’hippocampe, où les émotions et la mémoire se forment, que les femmes communiquent plus.

C’est aussi grâce à cela qu’elle arrive à lire plus facilement à se rappeler des petits détails.

Article rédigé par

25 février 2013 - Catégorie : Actus
Mots clés : // //

15 Commentaires


Crunch a commenté le 25 février 2013 à 12 h 54 min // #1

Ça ne veut pas dire que ce qu’elles disent est intéressant.

Ricou a commenté le 25 février 2013 à 12 h 59 min // #2

20000 – 7000 = 13000 mots pour ne rien dire !

floz a commenté le 25 février 2013 à 13 h 39 min // #3

+1 Ricou

Malko a commenté le 25 février 2013 à 13 h 40 min // #4

c’est atroce, mais c’est comme ça…

paulette a commenté le 25 février 2013 à 13 h 41 min // #5

Correction : Dans l’article originale, en anglais, les chercheurs ne disent pas « pipelettes » mais tailleuses de pipe. « Elles débiteraient trois fois plus que les hommes chaque jour » reste juste.

Mouhaha51 a commenté le 25 février 2013 à 13 h 54 min // #6

20000 + 7000 = 27000 mots pour 1 levrette!!

Algerien-Style a commenté le 25 février 2013 à 14 h 03 min // #7

Le truc c’est que nous les hommes ont pense avant de dire

ipsen a commenté le 25 février 2013 à 14 h 18 min // #8

Il suffit de venir sur mon lieu de travaille pour confirmer cette etudes…

a commenté le 25 février 2013 à 14 h 25 min // #9

Les opérateurs de téléphonie mobile qui s’en frottent les mains !

ThGhSt a commenté le 25 février 2013 à 15 h 38 min // #10

sa fait des années que des scientifiques l’on prouvé (intéressez vous aux livre du couple Pease)
Le centre de la paroles est plus développée chez les femmes, c’est pour ça qu’on retrouve peu de bègues chez les femmes…

zozor a commenté le 25 février 2013 à 15 h 47 min // #11

et des vrais te-pu !

nini a commenté le 25 février 2013 à 23 h 51 min // #12

oui et les filles ont de meilleures résultats scolaires, font deux choses à la fois… quand je vois vos commentaires messieurs qui font réference au te-pu et au pipe .j’ai bien envie de vous dire heuresement que vous parlez peu!!!

Ricou a commenté le 26 février 2013 à 8 h 47 min // #13

@ nini

+ 1000

Les commentaires de certains sont insultants.

lataupe a commenté le 3 mars 2013 à 16 h 28 min // #14

Cela reste des moyennes faut pas croire que toutes les filles parlent bocoups et tous les garçons sont atardé du langage. Mais ca explique par exemple pourquoi les garçon sont plus toucher par le syndrome d’aspergeur de l’autisme et de la dislexie. Les filles toucher par la skysophrenie et le bipolarisme c’est quand ce qui est expliquer dans l’article est trop important.

Sarah a commenté le 29 mars 2013 à 14 h 58 min // #15

Des conneries d’articles, pour tous vous faire parler..Haha! constat: beaucoup plus de commentaires de mecs que de nanas, la réalité et toute autre apparemment, que de mots intéressants dans vos commentaires Messieurs.