BlogSportLes punchlines cultes de Mohamed Ali

Les punchlines cultes de Mohamed Ali

Pendant toute sa carrière de boxeur, a montré un certain talent dans le domaine des .

punchlines cultes mohamed ali

L’ancien champion de boxe américain est décédé le 3 juin 2016. Véritable passionné, Cassius Clay était aussi connu pour ses déclarations qui ont contribué à façonner sa légende. Découvrez une sélection de ses meilleures citations :

Vole comme un papillon, pique comme une abeille. Cogne, jeune homme, cogne !

Float like a butterfly, sting like a bee. Ohhhh. Rumble, young man, rumble ! Il s’agit d’une citation de Drew Bundini Brown, l’un des entraîneurs de Mohamed Ali. Cette phrase a été prononcée pour la première fois à la télévision avant un match contre Sonny Liston.

Rien que la semaine dernière, j’ai tué un rocher et blessé une pierre.

Cette phrase a été prononcée le 30 octobre 1974 avant son combat contre George Foreman (revoir l’intégralité du duel).

J’ai lutté avec un alligator, je me suis battu avec une baleine, j’ai passé les menottes à un éclair et emprisonné la foudre. La semaine dernière encore, j’ai tué un rocher, blessé une pierre, fait hospitaliser une brique. Je suis si méchant que je rends la médecine malade.

Je n’ai pas de problème avec les Vietcongs. Aucun Vietnamien ne m’a jamais appelé « négro ».

En février 1966, tandis qu’il devrait être recruté par l’armée pour aller combattre au Vietnam, Mohamed Ali refuse de partir. Il échappe à la prison mais est interdit de ring. Il est également très critiqué par une majorité des Américains.

Autres punchlines de Mohamed Ali

Je vais le taper tellement fort qu’il aura besoin d’un chausse-pied pour mettre son chapeau (à propos de Floyd Patterson).

Je suis si rapide que la nuit derrière, j’ai éteint la lumière dans ma chambre d’hôtel. J’étais dans mon lit avant que la pièce soit plongée dans l’obscurité.

Si vous rêvez de me battre, vous feriez bien de vous réveiller et de vous excuser.

(Joe) Frazier est tellement moche que lorsqu’il pleure, ses larmes font le tour et passent derrière sa tête quand elles coulent.

Le silence est d’or quand vous n’avez pas de bonne réponse à donner.

Il est difficile d’être humble lorsque vous êtes aussi grand que je le suis.

Je suis le meilleur. Je n’ai juste pas encore essayé.

L’herbe pousse, les oiseaux volent, les vagues mouillent le sable. Moi, je tabasse des gens.

Thématiques :

Publié le 4 juin 2016 à 22:46, par :
Polo //

Rédacteur web depuis août 2013 au sein de Tuxboard, Polo est avant tout un passionné de sport (notamment de football), de musique et vidéos insolites. Il est toujours au taquet sur les dernières infos du web.


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2016 | Tuxboard : concentré de news fraîches