1995 Renégats


Découvrez le clip de 1995Renégats, réalisé par Syrine Boulanouar & Rodolphe Lauga.

Paroles :

Sneazzy West :
J’me sens libre dans mon indépendance avec mon esprit de renégat/
Rappant des rimes dingues dès l’enfance, nique vos équipes de relégables/
C’est décidé, on va faire présider des idées farfelues/
Faire hésiter l’Elysée, on a hérité du rap de rue/
No limit la folie dicte notre politique/
Un tas d’rime avec une baleine derrière les platines (Moby Dick)/
J’ai comme l’impression d’avoir subit un choc cérébral/
J’viens d’me réveiller, ils ont délaissé l’époque des vrais bails/
Merde, faible, on vient balayer les mous du genou, fuck/
On revient mettre la bonne musique au gout du jour/

Fonky Flav :
Tu devrais faire comme si, poser des trucs comme ça/
Merci pour tes conseils désolé mais ça ne m’intéresse pas/
J’ai toujours tout fait seul sache que c’est pas demain que ça va changer/
Les grandes gueules me croient dérangé
Mais j’emmerde les putes qui m’en veulent/
Renégat car je ne respecte pas vos idées préconçues/
Vous goutez à la déconvenue une chose est sure : on est là/
Du fond de la salle jusqu’au premier rang j’veux que ça foute le zbeul/
Et puis que l’ingénieur pousse le son pour que les voisins écoutent le skeud/
Tes neurones grillent quand j’ouvre le feu/
Voilà l’équipe qui brouille le jeu/
Et taffe en soum soum d’la frappe pour que la jeunesse ouvre les yeux/
Croire ce qu’on nous raconte tout-par c’est se laisser berner/
1995 on reste les mêmes même si le périmètre est cerné/

Alpha Wann :
Nique ces cons dans l’club avec leur dress code/
On a des liaisons dangereuses comme Glenn Close/
Nique la récession, les appelés sont/
Sneazz, le Fennek, ve-Fla, Zeuja pour la sélection/
C’est mon taff ce bail le Phaal se gave de rap, de graille, de style/
Et ce depuis bien des saisons/
Tu crois que j’veux les strass Phill Phaal est mystérieux/
Ninja des rizières, c’est ainsi que j’me déplace/
On redébarque de Paris, pas de vieux débats style/
Qui est le best Phaal ou Phaal moi je ne sais pas qui/
Aime les blunt large et la weed/
Les se-pha de ma clique/
Ouaip mais sache que t’es pas forcement un renégat/

Areno Jaz :

Avant que leur système m’attrape si c’est ca le rap, j’reste un renégat/
Pour tous les types trop faux devant l’micro faut pas test un de mes gars/
On est plus un crew ni un posse mais un gang frère/
Une main d’humain en chaire dans un gant de fer/
J’ai juré que j’rapperais ou que j’raterais la plus rien a foutre/
C’est sur c’est âpres, mais après la pluie vient la foudre/
Même s’ils font izi d’l’or ils ignorent comment faire c’que j’pense/
Sans commentaires quand j’cause en vers, prend l’crom en fer de lance/
guidé par ma guilde et par mes valeurs sures j’tire/
sur les gueules de mort sôt seul ce morceau va leur suffire/

Nek le Fennek :
Laisse tomber les stons-ba on va estomper les ombres/
Avant d’se faire plomber l’estomac on va questionner les bons gars/
Donc, qui valide et qui va rivaliser/
On a la rime préparez vos idées/
On est unanimes ils seront inanimés/
Si ces animaux ont de l’animosité/
Fuck, j’suis un renégat je lève mon cul j’me tiens droit/
Si peu m’remercient maintenant je n’répond plus de rien (What?!)/
Ca vient du sud de Paname et revoilà encore ma bête de bande/
C’est la fracture sociale j’mattelle a faire des entorses au règlement/
Fumer la weed toute la nuit plus j’bedav et plus je palis/
L’ami j’suis un renégat surréaliste comme Dali/

Les dernières publications

6 réflexions au sujet de “1995 Renégats”

  1. Bon clip, c’est du bon son 1995 ;)
    Par contre les paroles manquent dans la phase d’Areno Jazz ( entre le 6ème et le 7ème vers).

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard