BlogCars & Bikes, DossierUne journée dans le Team Audi pour les 24 Heures du Mans

Une journée dans le Team Audi pour les 24 Heures du Mans


Nous avons assisté au éditions 2014 et pas dans n’importe quel team, celui d’, l’équipe titrée depuis 2010, et vainqueur de 8 des 9 dernières courses (Peugeot a remporté l’édition 2009 avec sa Peugeot 908 HDi FAP).

Les 24 Heures sont une course à part, mais toujours légendaire. Des centaines de milliers de spectateurs (on compte plus de 200.000) se sont rendus au Mans et sur ses alentours pour assister à cette 82ème édition d’endurance, qui traverse 2 autres petites villes, dont Mulsanne, qui a été choisi comme nom de voiture par Bentley, également plusieurs fois vainqueur des 24H.

Du bruit, du bruit et encore du bruit !

A côté de la baisse de son des F1, Le Mans, c’est 54 véhicules (différents) qui défilent à plus de 240 km/h de moyenne (pour les proto), avec des pointes à 340+350 km/h juste avant l’Arche Chicane et quand on parle de bruit, on remettra la palme à la Corvette C7-R, qui remporte ce prix haut la main devant les aiguës hurlants des Ferrari 458.

Corvette

Ferrari

Le bruit le plus smooth, la version « avion de chasse » des R18 e-tron d’ :

La visite des géants
Felix Baumgartner, qui a pour projet de réaliser les 24 Heures du Nurburgring sur une cadi les 21 et 22 juin prochain, est venu nous faire une petite visite. Un homme simple, hyper sympa et avec ui on peut parler de tout.

La course : Toyota & Porsche devant… Avant les pannes !

Départ en trombe des Toyota hybrides. La team Audi est un peu inquiète, les Toyota étant très performantes. L’écart devient de plus en plus conséquent sur les premiers tours. Une heure après le départ, une pluie intense va anéantir les espoirs de certains. Une Ferrari GT vient percuter la Toyota hybride, qui fera une partie de bowling sur l’Audi n°3. Résultat, ce sera terminé pour cette dernière. La Toyota arrivera quand même à regagner le box au ralenti et terminera la course à la 3e place.

2h du matin, les équipes sont en place, dans le box Audi, juste après un ravitaillement (photo non autorisée, d’où le flou)

Alors qu’elle était en première place, pendant 203 tours, la Toyota n°7 sera contrainte à l’abandon, au petit matin, après un problème de câbles électriques. Porsche, qui avait même chipé la première place à Toyota, n’a pas pu la garder. Le pilote Mark Webber remarquant qu’un problème moteur juste avant la 22ème heure, qui annoncera la fin du retour de Porsche au Mans.

Audi savourera son doublé en assurant son triomphe lors de ces 82eme 24 Heures. Mais la concurrence est bien présente et l’an prochain, avec l’arrivée de Nissan et la venue de Ferrari si elle quitte la F1, pourrait faire des 24h du Mans un évènement mondial encore plus populaire.

Quelques images des vidéos embarquées, pour vous montrer à quel point ça va vite, de jour comme de nuit ! J’ai forcément pris deux vidéos des Audi R18 e-tron Quattro.


Les photos de l’évènement :

Tableau de bord proposé par les équipes d’Audi pour suivre les pilotes.

Stop ravito !

 

La pluie tombe mais cela ne gène pas les spectateurs qui avaient tout prévu. “Une course au Mans sans pluie, ce n’est pas Le Mans », d’après les commentateurs des fans et ingénieurs de la course d’endurance.

 

 

Les Ferrari

Covette C7-R

Les immenses lignes droites vues d’hélicoptère

Le virage Dunlop vu du ciel

 

Les 24H la nuit

 

 

Cette année, Audi remporte les 24H, complétant 379 tours, pour une distance de 5165,39 km pour l’Audi n°2 (Tréluyer-Lotterer-Fässler) devant l’Audi n°1 (Kristensen-Di Grassi-Gené-Duval avec 376 tours), devant la Toyota n°8 (Lapierre-Buemi-Davidson en 374 tours).

Bonus dans la suite



Publié le 17 juin 2014 à 12:40, par :
La rédaction // Facebook

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches