BlogFun25 façons surprenantes d’insulter votre ennemi

25 façons surprenantes d’insulter votre ennemi

Entre vous c’est la guerre, mais vous voulez affronter votre ennemi tout en restant classe ?

Il est possible de vous défendre en toute élégance, grâce à ces gros mots qui vous feront plus passer pour un gentleman qu’un abruti.

Ils ont l’avantage d’avoir la crasse en moins et de faire mouche tout aussi sûrement qu’une flopée d’injures.

Peigne-cul

Ce mot est apparu au XVIIIe siècle pour qualifier une personne de grossière et de pingre. Si son origine est assez obscure, on suggère qu’il désigne un individu qui prend un soin particulier à peigner les poils de son cul. Dans le même registre, on peut aussi dire un peigne-derche ou un peigne-zizi.

Coprolithe

Une belle alternative à « merde », avec l’odeur en moins. Un coprolithe est en effet un caca fossilisée.

Bréneux

Encore une petite crotte. Bréneux vient, en effet, du mot « bran » qui signifie excréments. Un bréneux est donc un merdeux.

PNJ mal codé

Un PNJ ou Personnage Non Joueur est un personnage qui n’est pas contrôlé par le joueur, mais par l’ordinateur dans les jeux vidéos. Ce terme caractérise donc un individu niais qui se laisse mener par le bout du nez. Et on peut imaginer le pire s’il est mal codé.

Jocrisse

Un jocrisse est un individu niais et bête. À l’origine, il s’agit d’un valet nigaud que l’on retrouve souvent dans les comédies de théâtre. Ses nombreuses maladresses l’empêchent de mener ses tâches à bien.

Crétin des Alpes

Une insulte très appréciée du capitaine Haddock qui possède un fond historique. Au XIXe siècle, les habitants des Alpes françaises et suisses ont été frappés de crétinisme. Cette maladie mentale est causée par le manque de sel, alors difficile à acheminer dans ces régions reculées.

Publié le 26 juin 2020 à 9:00, par :
Emma Renaux

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches