« Gnagnagna, pauvre conne ! » : Alain Finkielkraut perd son sang-froid à la Nuit Debout

Alain Finkielkraut s’est rendu place de la République à Paris dans la nuit du 16 au 17 avril 2016 où se déroule le mouvement Nuit debout depuis plusieurs semaines dans la capitale française.

Alain Finkielkraut nuit debout

Le philosophe et académicien français a été hué et insulté, avant d’être chassé par les militants. Il n’était pas le bienvenu sur la place et a reçu plusieurs insultes où il a notamment répliqué à une manifestante par un « Gnagnagna, pauvre conne ! ».

Plusieurs minutes après son départ, l’essayiste a accordé un entretien à un journaliste où il a déclaré :

J’ai été expulsé d’une place où doivent régner la démocratie et le pluralisme, donc cette démocratie c’est du bobard, ce pluralisme c’est un mensonge. D’autant que je ne venais pour écouter et non pour intervenir.

On a voulu purifier la place de la République. J’ai subi cette purification, avec mon épouse.

Alain Finkielkraut est connu pour son pétage de plomb lors de l’émission Ce soir ou jamais en octobre 2013.

Les dernières publications
Tuxboard