« Je veux ressembler à du plastique le plus possible et inciter les femmes à en faire de même »

Elle s’appelle Alicia Amira et son rêve est très simple : elle souhaite parvenir à ressembler le plus précisément à une poupée Barbie.

Alicia Amira Barbie

La jeune femme a 26 ans et elle est très ferme : elle n’a aucun regret sur sa transformation et sur le fait d’avoir dépensé plus de 13 000 euros pour y parvenir.

Londonienne d’origine, Alicia a déménagé à Stockholm (Suède) et continue de penser que son corps est encore perfectible selon ses souhaits. Elle est passée, au niveau de la poitrine d’un bonnet D à un bonnet J, mais elle n’exclue pas de faire plus grand.

Elle se fait faire des injections de botox dans le front, sous les yeux, dans les joues et aussi dans les lèvres pour ressembler le plus possible à la poupée plastique de ses rêves.

D’ailleurs elle le dit : « Je veux ressembler à du plastique le plus possible et inciter les femmes à en faire de même. »

Pour mener à bien son projet, elle a quitté son job dans les relations publiques, a changé de style vestimentaire et occupe tout son temps à parfaire son aspect.

Elle indique qu’elle a toujours été attirée par les extrêmes et qu’elle veut ressembler à une bimbo. Le regard des autres ? Elle s’en fiche.

Depuis l’âge de ses 9 ans, elle rêve de ressembler à une poupée Barbie. C’est en voyant un show à la télévision qu’elle a eu envie de ressembler aux danseuses qui avaient des looks excentriques. Mais, étant élevée dans une famille très traditionnelle, Alicia n’a pu s’épanouir que quand elle a eu 18 ans et qu’elle est partie à l’université, à Copenhague.

Alicia n’en a pas fini avec son corps : elle indique qu’elle veut porter des implants aux fesses, et puis faire une rhinoplastie pour corriger son nez. Son look ne lui convient pas encore totalement : elle aimerait être plus excentrique et ressembler, encore et encore plus à un mannequin en plastique.

Tuxboard