BlogInsoliteDes animaux dont on ne soupçonnerait pas l’existence

Des animaux dont on ne soupçonnerait pas l’existence

Après le dossier des animaux les plus laids, les amoureux, de la faune et de la flore de notre planète, sont encore gâtés avec une compilation regroupant une bonne partie des dont on ne soupçonnerai pas l’existence. Bonne découverte !

– Le lapin angora : Les lapins angoras sont des lapins qui se caractérisent par des poils très longs. Cette caractéristique liée à une mutation génétique leur vaut d’être élevés pour la fabrication de poils utilisés pour la confection de produits haut de gamme. L’angora donne jusqu’à un kilogramme de poils par an.

Le lapin angora

lapin angora 2

 

– La taupe à nez étoilé (Ou Condylure étoilé) est une taupe qui vit au québec. Le museau est doté de plus de 100.000 fibres nerveuses et 30.000 organes de Eimer (petits poils).

La taupe au nez étoilé

http://www.youtube.com/watch?v=LDZHwnLpmvY

 

– Le Yéti 15 cm de long et des yeux atrophiés pas de quoi susciter la peur… mais ses longues soies (des poils) sur les pattes et un teint immaculé lui ont fait gagner son nom effrayant après sa découverte en 2005. On rencontre ce yéti des grands fonds dans le Pacifique sud à 2.500 mètres de profondeur près des sources hydrothermales.

le crabe yeti

 

– Les siphonophores : derrière ce nom compliqué se cache probablement l’animal le plus grand du monde. Il pourrait atteindre 40 m de long ! Le siphonophore est un long rideau de matière molle transparente et gélatineuse (comme les méduses) composé de milliers d’individus minuscules indispensables à la survie de l’ensemble. Chaque individu a une forme précise et est spécialisé dans une tâche bien spécifique comme la reproduction, les mouvements, la prédation, la digestion, la production de lumière… Les scientifiques pensent donc qu’il s’agit d’un superorganisme unique, voilà pourquoi on estime qu’il serait le plus grand animal du monde. If faut savoir qu’il se rencontre dans tous les océans du globe, mais uniquement à la hauteur des plaines abyssales.

Le siphonophore

siphonophore

 

– Le serval : le serval descend du même ancêtre que le lion, mais qu’il constitue une lignée unique n’ayant pas de rapports proches avec d’autres espèces de félins, bien qu’il présente quelques points communs avec le guépard. Et ce dernier bondit jusqu’à 2 mètres pour attraper ses proies, sans doute grâce à ses oreilles de lapin. Les oreilles du serval et son long cou lui servent à entendre et à voir au-dessus des hautes herbes de la savane.

le serval

serval saut

 

– Le moloch et aussi appelé diable épineux, est une créature qui vit dans le désert australien. S’il a l’air dangereux avec tous ses piquants, il ne se nourrit en fait que de fourmis. Il est également capable de survivre dans le désert car les plis de sa tête ramènent l’eau dans sa bouche. On ne le rencontre que rarement dans les zones rocheuses.

le moloch

moloch desert

 

– Le pénis: Les spécialistes en connaissent peu sur ce pénis, mais on pense qu’il est aquatique, dépourvu de poumons et respire donc par la peau. Il se nourrirait de petits et d’invertébrés aquatiques. Il a une vue très faible et se déplace principalement à l’odeur. Il peut atteindre une longueur de 75 cm.

serpent penis

 

– Le lézard d’ajolote est une sorte de gros vers qui a la particularité d’avoir deux pattes à l’avant. Il se trouve principalement au Mexique et mesure généralement entre 15 et 23 centimètres. Il vit au Mexique et mange des insectes et des vers de terre. Cet animal fait partie des rares espèces non éteintes à avoir seulement deux membres.

Le lézard ajolote

ajolote sur une  main

 

– Le Red-Lipped batfish (Ogcocephalus darwini) est un poisson rare qui se trouve sur les îles Galapagos. Bien qu’il vit dans l’eau, il n’est pas un bon nageur et utilise ses nageoires pectorales pour « marcher » sur le plancher océanique. Lorsque l’animal atteint l’âge adulte, sa nageoire dorsale devient une épine qui lui permet d’être utilisée comme leurre pour capturer ses proies. Ce poisson chauve-souris est rarement observé bien que peu farouche. Il vit surtout sur les fonds sableux et se recouvre en partie de sable d’où la difficulté à le trouver.

le Red Lipped Batfish

redFish profil

 

– Le aye-aye est un primate vivant à Madagascar et considéré comme vulnérable à l’extinction. Ce lémurien combine des incisives de rongeurs, des oreilles de chauve-souris, une queue d’écureuil et un troisième doigt extrêmement allongé.

le aye aye

aye aye main

 

– Le poisson pacu : Le poisson pacu est un terme commun utilisé pour désigner des espèces de dulçaquicoles vivant en Amérique du Sud affiliés aux piranhas. Selon la légende, il mange les testicules des hommes. D’ailleurs, un de ces poissons a été pêché par un pêcheur dans la Seine en Septembre dernier !

poisson pacu

poisson pacu tête

 

– La fourmi panda : Ce spécimen avec les couleurs d’un panda a été découverte il y a peu dans les forêts du Chili. Il est extrêmement rare. Ces insectes sont connus pour leurs piqûres extrêmement douloureuses.

la fourmil panda

fourmi-panda

 

– Le grenouille violette d’inde : Cette espèce passe pratiquement toute l’année cachée dans le sol et sort de terre seulement pendant la mousson, durant environ deux semaines, afin de se reproduire. Ce mode de vie très discret explique peut-être pourquoi l’animal n’a été découvert que très récemment alors que cet espèce existe depuis des centaines de millions d’années.

LA grenouille violette d'inde

grenouille violette

 

– La salamandre chinoise : Pouvant mesurer jusqu’à 2 mètres, c’est LA plus grosse salamandre connue à ce jour. La salamandre géante reste la plupart du temps au fond de l’eau et ne remonte à la surface que pour respirer. La respiration est assurée en partie par la peau.

La salamandre géante

salamandre géante

 

– Le poisson perroquet bleu (Scarus coeruleus) est uniformément bleu avec une tache jaune sur la tête. Selon l’espèce, la taille oscille de 20 cm à 130 cm. Toujours le sourire aux lèvres !

Poisson-Perroquet-Bleu

Le poisson bleu perroquet et humain

 

– Le Panope du Pacifique (Geoduck) est un mollusque bivalve marin de grande taille qui vit enfoui dans le sable. Considéré comme un des plus gros bivalves au monde, mais aussi doté d’une remarquable longévité (jusqu’à 160 ans), il présente depuis quelques années un intérêt économique non négligeable.

Le panope du pacifique

Panope-du-Pacifique2

 

– Le requin lutin. Ce requin difficile à trouver fréquente des eaux très profondes, en général entre 550 et 900 mètres. Il a été repéré dans l’Atlantique au large des côtes Françaises, du Portugal et de la Guinée, et aussi dans le Pacifique ouest au large des côtes du Japon, et dans l’océan Indien, au large des côtes de l’Afrique du Sud et de l’Australie.

requin lutin

animal requin lutin

 

– La gerboise à longues oreilles est un petit rongeur qui vit dans les déserts de Chine et de Mongolie. Avec sa très longue queue, ses longues pattes et ses grandes oreilles, elle a vraiment un look à part. L’espèce est malheureusement en voie d’extinction.

La gerboise à longues oreilles

gerboise oreille

Publié le 24 décembre 2013 à 1:01, par :
La rédaction // Facebook


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches