Un appareil transforme l’analyse de la pollution de l’air en oeuvre digitale

diogioxide dmitry morozov

Et si l’analyse de la qualité de l’air qui nous entoure n’était pas systématiquement source de sanctions ou de catastrophisme. C’est à partir de cette idée que le russe Dmitry Morozov a créé le Digioxide, un appareil portable sans fil équipé de détecteurs de pollution de l’air (gaz et particules fines).

Un systéme que l’on peut transporter facilement dans la ville pour contrôler la qualité de l’air, et qui imprime les résultats en instantané de manière artistique. Le nez au bout de l’appareil « snife » le CO, CO2, HCHO, CH4 et C3H8.

Reste, il est vrai, à savoir déchiffrer l’oeuvre imprimée. Ou à l’apprécier…

L’objectif de cet appareil selon son créateur (d’après la vidéo ci-dessous)

Cet appareil a pour objectif de sensibiliser la population sur les questions environnementales de manière artistique. Digioxide est un appareil portable sans fil équipé de détecteurs de gaz polluants et de particules fines, et relié en bluetooth à un  ordinateur. […] Les informations sont transformées en graphiques grâce à un algorithme, formant une image abstraite. L’imprimante mobile de l’appareil permet des instantanés qui peuvent être laissés sur place en évidence ou donnés à des passants.

Le Digioxide

digioxide

appreil diogoxide

digioxide controle pollution air

Les instantanés imprimés

snapshot digioxide

oeuvre digitale digioxide

digioxide oeuvre digitale

digioxide imprime digital

Vidéo de présentation

Site du Digioxide

 

Tuxboard