BlogSportBilan des équipes NBA saison 2013-2014

Bilan des équipes NBA saison 2013-2014


La saison 2013/2014 s’est terminée et il est l’heure des bilans. Revue de la saison avec les équipes qui ont surpris la ligue, celles qui ont déçu. En fin de semaine, nous analyserons les performances personnelles avec les joueurs qui ont marqué ou non l’année 2013-14.
A un match de la fin de la saison, nous donnons notre point de vue sur ces équipes, qui ont réalisé une bonne ou mauvaise saison.

Le bilan des équipes 2013-2014

Au Top :

Les Spurs, forcément !

Avec une 15e qualification pour les playoffs, San Antonio est l’équipe la plus régulière. Plus forte que l’an passé (+4 victoires pour un bilan de 62 V – 19 D), les Spurs sont taillés pour aller en finale et prendre leur revanche contre le Heat (qui pourrait ne pas être en finale…).
Chances d’être champion NBA : Importantes

Les Raptors de Toronto ont réssucité
La surprise de l’année. Passé d’un bilan négatif (34-48) à un bilan plus qu’honorable (48-33), les Raptors emmenés par le commandant Lowry et de leur artificier DeRozan peut une nouvelle fois surprendre en Playoffs. Le départ de Rudy Gay fout donc très bénéfique.
Chances d’être champion NBA : Faibles

La renaissance du Phoenix 
Une équipe qui aurait mérité plus de visibilité à la TV (n’est-ce pas BeIn Sports ?). Avec deux arrières de choc (Dragic et Bledsoe) et un arrière/ailier qui s’est envolé cette année (Green), les Suns ont gagné plus de 20 victoires de plus que l’an passé. Redoutables mais un effectif trop jeune. S’ils s’étoffent à l’intérieur, les Suns seront injouables dans les prochaines saisons.
Chances d’être champion NBA : Non qualifiés

La magie de Washington
John Wall a muri et l’équipe bâti autour de lui prend forme. Avec un secteur intérieur unique (Gortat, Gooden, Harrington, Nene) et des shooteurs extérieurs, les Magiciens, qui ont remporté 15 victoires de plus qu’en 2012/2013, peuvent espérer aller loin cette année en playoffs, notamment renforcé par le vétéran Andre Miller.

Les Pacers en roue libre
Grosse saison pour l’équipe d’Indiana emmenée par Paul George qui s’est également renforcé avant le All Star Game avec les entrées d’Evan Turner, Andrew Bynum). Cependant, un coup de fatigue sur la fin (8 W – 10 L en mars) mais une équipe qui posera de gros problèmes à Miami.
Chances d’être champion NBA : Probables

Le renouveau de l’Oregon
A la rue l’année passée (33-49), les Blazers ont mieux démarré la saison et termine 7e de la NBA avec un excellent bilan (53-28). Une (belle) équipe complète dirigée par deux joueurs talentueux (Lillard/Aldridge) et un Nico Batum dans tous les moulins des States ^^
Chances d’être champion NBA : Moyennes

Le second souffle des Bulls
Minés par la blessure de D Rose, Chicago a su relever la tête et réaliser un beau parcours, avec un bon bilan 48-33, notamment par l’hyper productivité de Joakim Noah, et un apport du banc conséquent, Taj Gibson et surtout DJ Augustin qui a su parfaitement remplacer Rose au niveau du scoring
Chances d’être champion NBA : Moyennes

Les réguliers OKC & Clippers
Deux équipes qui ont maintenu leur niveau, même avec les blessés (Westbrook/Perkins pour le Thunder, Paul/Redick pour Los Angeles). L’une peut compter avec le meilleur scoreur de l’année et surement MVP de la saison, Kevin Durant, pour aller loin dans ces playoffs, l’autre manque d’un assassin dans les moments clutch pour remporter les matchs importants. Le duo Griffin/Jordan est impressionnant mais uniquement dans les Top 10…
Chances d’être champion NBA : Moyennes

Charlotte est monté sur son engin
Grâce à un Big Al Jefferson de gala, l’équipe de Michael Jordan est passé de la 29e à la 16e place. Pas de superstar mais des travailleurs honnêtes qui font honneur à leur ville.
Chances d’être champion NBA : Faibles

L’effet D12 aux
Quand l’équipe est au complet, elle sera très difficile à jouer. Aucun joueur de l’équipe n’a joué plus de 75 matchs cette saison (sur 82 possibles).
Chances d’être champion NBA : Faibles

Les cowboys ne sont pas morts
Les Mavericks retrouvent les playoffs après une saison 2012 neutre sans Dirk (41-41) même s’ils n’ont aucune chance d’aller plus loin que les quarts.
Chances d’être champion NBA : Faibles

Les Flops

New York, New York !

It up to you Carmelo. Les Knicks n’iront pas en Playoffs cette année, avec un collectif inexistant et qui peut être réduit avec le départ de Melo cet été. Espérons que Phil Jackson pousse sa gueulante l’an prochain !

Le blues de Miami
Avec un Wade sur une patte, et un Bosh made in Poland sur l’alternatif, LeBron James a beaucoup de mal à réunir ses coéquipiers pour obtenir des victoires cette année. 12 victoires de moins et notamment des défaites importantes cette saison contre les gros. Les snipers sont enrayés et LeBron s’énervent de plus en plus..

PhiLOOSElphie
Record du plus grand nombre redéfaites d’affilée  (26 matchs) avec pourtant des renforts au niveau des rookies. Les 76ers ont lâché en course route Evan Turner. Thaddeus Young est seul, même si le jeune Carter-Williams s’annonce comme un futur grand de la ligue. Une équipe en reconstruction.

Comme l’auto, Detroit n’y arrive pas non plus sur le terrain
Malgré le renfort de qualité de Josh Smith, et d’un secteur intérieur ultra puissant (Monroe/Drummond), les Pistons terminent à la même place que l’an passé (23e, sur 30).

Les Lakers ne sont plus Bryant
Sans Kobe (blessé), L.A. a vecu le pire cette année. Paul en a même eu des vertiges. 25e équipe au classement, les Lakers repartiront de plus belle l’an prochain, si le N°24 revient en forme.

Ou sont les Rois de Sacramento ?
Un trio spectaculaire sur le papier et dans les chiffres : Isaiah Thomas (20,6 pts 6,3 pds), Rudy Gay (20,4 pts 5,5 rbds, 3 pds) et Demarcus Cousins (22,7 pts 11,7 rbds) mais rien ne se passe.

Quelles ont été pour vous les Tops et Flops de l’année ?

Publié le 16 avril 2014 à 14:28, par :
La rédaction // Facebook


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches