BlogCinéma, Dossier10 clichés (trop) souvent répandus dans le cinéma et les séries TV

10 clichés (trop) souvent répandus dans le cinéma et les séries TV

dent blanche western

Le cinéma et les séries TV fonctionnent avec des codes qui leur sont propres. Pourtant, les deux se retrouvent autour d’une valeur commune : le cliché.
S’il n’est pas forcément synonyme de rendu final de mauvaise qualité, il faut bien avouer que certains sont si communs qu’ils peuvent gâcher à eux seuls certains films.

Bien qu’il ne soit même plus nécessaire de rappeler celui du couple qui se déteste au premier rendez-vous pour finalement vivre une histoire d’amour passionnelle, d’autres sont encore bien présents aujourd’hui dans le cinéma ou les séries TV. Petit tour d’horizon.

1. Le méchant qui a des dents blanches et parfaites

Un cliché qui persiste surtout dans les Westerns. Souvent hors-la-loi ou desperado, fuyant dans les contrées les plus lointaines des États-Unis, il est mal rasé, sale sur lui et grisonnant. Ce qui n’empêche pas au méchant de présenter des dents parfaites, comme s’il transportait des tubes de Fluocaril dans son sac.

2. L’homme qui met par terre un à un les membres du groupe qui l’attaquent

Combien de fois avons-nous vu cette scène où un homme se bat seul contre une armée entière, et les défonce tous un par un ? Et combien de fois nous sommes-nous demandés pourquoi le groupe n’attaquait pas d’un seul homme ? C’est vrai, à 50 contre 1, le maitriser serait tellement plus facile… Mais peut-être moins cinématographique.
https://www.youtube.com/watch?v=870wgR01Mms

3. Le « tu devrais prendre un peu de repos » à un flic

good cop bad cop

C’est souvent comme ça lorsqu’une enquête dure un peu trop longtemps, et que plus elle avance, plus elle devient compliquée. L’un des flics (souvent le « bad cop ») pète les plombs jusqu’à commettre une énorme gaffe. Son chef lui suggère alors de prendre quelques jours de repos. Et quand le flic refuse, le chef de répondre : « ce n’est pas une suggestion, c’est un ordre ».

4. Le méchant qui met trop de temps à tuer son ennemi, et donc se fait tuer

mechant au cinema

C’est pourtant ce qu’il attendait depuis tellement de temps. Et alors qu’il tient son ennemi en joue, ennemi souvent allongé par terre devant lui et impuissant, le méchant commence à lui raconter sa vie. On ne sait pas trop pourquoi, mais il explique ses souffrances, ses angoisses, les raisons de sa méchanceté. Émouvant, certes, sauf qu’un autre gentil arrive par derrière et le tue. Dommage.

5. Une femme qui soigne une plaie ça fait mal, mais pas 20 coups de pieds dans la tête

soigner blessure au cinema

Est-ce un réflexe macho ? On se demande en effet pourquoi dans tant de films, lorsque le héros vient de se battre contre une armée entière et qu’il saigne de partout, il n’a pas mal, et va même continuer sa mission. A contrario, lorsqu’une femme tente de soigner ses plaies avec un petit coton, c’est toujours la même histoire : une douleur insupportable qui le fait sursauter.

Publié le 5 septembre 2017 à 8:40, par :
Julien // Twitter

Parisien voyageur. J’espère encore voir un jour un concert des Pink Floyd. Aussi fondateur du site Un Jour de Plus à Paris.

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2018 | Tuxboard : concentré de news fraîches