BlogCinéma, Dossier10 clichés (trop) souvent répandus dans le cinéma et les séries TV

10 clichés (trop) souvent répandus dans le cinéma et les séries TV

6. Il y a toujours une place devant le bâtiment où des flics viennent faire un interrogatoire

voiture gare dans le cinema

Devant le bâtiment – souvent un club de strip-tease – où doivent être interrogés soit le personnel, soit le gérant – souvent un type avec une chemise un peu ouverte laissant apparaitre un torse poilu – les flics ont toujours une place libre pour se garer. Et cette place se trouve toujours devant la porte.

7. Quand le héros fuit, il bouscule toujours des passants sur son chemin

Fuir pour ne pas être attrapé par quelqu’un qui nous poursuit, jusque là rien de plus normal. Mais pourquoi faut-il toujours que ces poursuites se fassent dans les rues les plus empruntées d’une ville ? Pire, il y a souvent une manifestation qui vient s’immiscer au beau milieu de la course poursuite.

Un cliché splendidement parodié dans La Cité de la Peur.

8. Se cacher dans les placards

cache dans placard

Y’a-t-il vraiment autant de place que ça dans nos placards pour que nous puissions nous y cacher seul ou à plusieurs, ou est-ce propre aux États-Unis ?

Le mauvais côté de la planque est que l’on y aperçoit souvent par la fente entre les deux portes des choses terribles comme un parent tué ou des amis torturés. Mais au moins, on est au chaud.

9. Après une dispute, l’un des protagonistes retrouve son conjoint avec un(e) autre

we were on a break

Un classique. Un couple se dispute, puis la fille ou le garçon se sent mal après la séparation et décide d’aller retrouver son amoureux/amoureuse. Si c’est la fille qui ouvre la porte, elle portera une chemise d’homme. L’homme sera lui torse nu. Et parfois, c’est une voix inconnue (souvent féminine) que l’on entendra à travers la porte. L’excuse est toute trouvée : « We were on a break ! »

10. Assommer un méchant avec un objet trouvé dans l’appartement

On se l’est souvent demandé, mais on ne l’a jamais tenté. Est-ce que frapper quelqu’un avec un vase 1 – l’assomme vraiment 2 – fait vraiment se casser le vase en mille morceaux ?

Si nous n’aurons peut-être jamais la réponse, le cinéma et la télé ont répondu aux deux questions. Tapez un homme avec le premier objet trouvé, il s’évanouira. Exemple magique à 0:25 :
https://www.youtube.com/watch?v=xCehhzOTnlw

On aurait aussi pu rajouter les groupes qui se séparent dans les d’horreur. Vous en connaissez aussi ? N’hésitez pas à nous les soumettre !

Publié le 5 septembre 2017 à 8:40, par :
Julien // Twitter

Parisien voyageur. J’espère encore voir un jour un concert des Pink Floyd. Aussi fondateur du site Un Jour de Plus à Paris.

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches