Clip et Paroles Arkol – mon grand-père

Paroles Arkol – mon grand-père

 

A chaque mois juillet, une nouvelle vie commence
Dans le jardin je m’perd, c’est la jungle, c’est immense
A moi les cabanes, la carabine en bois
Ici le plastique ne fait pas sa loi

Il a fait la guerre pour que je n’la fasse pas
C’est quelqu’un qui m’la dit, il ne s’en vante pas
Il m’a appris un jour, à m’servir d’un marteau
À me coincer les doigts très fort dans un étaux

Mon grand père, c’est pas n’importe qui, solitaire
Mon grand père, c’est moi qui vous l’dit, légendaire

Amateur de bordeaux, occasionnellement fumeur
Il aime pas les chek up, il fuit les docteurs
Jardinier à ses heures, la mode du bio n’était pas née
Ça a un drôle de goût ça m’change des surgelés

Mon grand père, c’est pas n’importe qui, solitaire
Mon grand père, c’est moi qui vous l’dit, légendaire

Un milieu des abeilles
Des journées au soleil
Un sourire sur les lèvres
Jusque dans mon sommeil

Aujourd’hui le jardin me parait tout petit
On me dit que c’est moi, qui ai un peu grandi
Y’m’reste des images, ma carabine en bois
Un étau dans un coin, et des traces sur les doigts

Mon grand père, c’est pas n’importe qui, solitaire
Mon grand père, c’est moi qui vous l’dit, légendaire

Les dernières publications
Tuxboard