BlogSportCombat du siècle : Frazier-Ali 8 mars 1971

Combat du siècle : Frazier-Ali 8 mars 1971


Hommage à Joe Frazier avec le Combat du siècle (Fight of the Century), l’un des combats majeurs de l’histoire de la boxe et le premier affrontements de deux légendes du ring des années 70 qui restera comme le match le plus important de Joe Frazier, à l’apogée de sa carrière. The Greatest va connaître pour la première fois la défaite.

Le 8 mars 1971, dans un Madison Square Garden rempli à bloc, Ali semble être le favori. Très populaire, le charismatique champion, sûr de son bon droit, doit normalement récupérer son titre injustement retiré face à son terne et timide adversaire qu’il n’a eu de cesse de tourner en ridicule. Il sous-estime Frazier pensant être plus motivé. En fait, c’est le contraire qui se produit. Frazier, déçu par l’attitude d’Ali alors qu’il l’avait soutenu et voulant surtout effacer son manque de popularité et de crédibilité, va s’avérer plus motivé que personne ne s’y attendait. Le combat fut suivi massivement par les amateurs à cause des différences de style entre un puncheur lourd adepte du corps à corps, chrétien, réservé, représentant l’ordre établi et un technicien rapide, spécialiste du combat à distance, musulman, exubérant, représentant le désordre pour l’Amérique blanche.
Si Ali débute bien le combat par sa vitesse et sa mobilité, Frazier ne semble pas inquiété et arrive quand même à contrer son adversaire avec son fameux gauche. Au quatrième round, le combat prend une autre tournure. Le tenant du titre réussit à coincer le challenger dans les cordes. Pendant tout le reste du combat, Ali se fait dominer. Aucun de ses coups ne fait plier un adversaire au sommet de sa forme. Les esquives de Frazier sont aussi réussies que les siennes, ses dangereux crochets au corps atteignent tous leur cible.

En fin de 11e round, des crochets de Frazier éprouvent Ali qui est au bord du knock-down. Frazier le poursuit d’un coin à l’autre du ring, sous les acclamations d’un public en délire. Pour la première fois, « Ali l’invincible » est tout proche de la défaite, mais il termine le round debout. Au 15e round, les deux adversaires sont épuisés. Mené aux points, Ali doit mettre Frazier KO, mais c’est pourtant Joe qui surprend Ali d’un crochet du gauche qui restera dans l’histoire de la boxe. Ali chute mais se relève à 4, la joue droite terriblement enflée. S’ensuivent quelques accrochages avec son adversaire qui lui permettent de tenir jusqu’au terme du match. Lorsque le verdict est rendu, il est sans appel: Frazier est donné vainqueur aux points avec 8 rounds remportés contre 5 pour Ali, 2 rounds étant déclarés nuls.

À la fin du match, Frazier vainqueur est lui aussi exténué et tient des propos incohérents aux journalistes qui l’interrogent. Il devra d’ailleurs être hospitalisé. À partir de ce moment, Frazier déclinera, ne pratiquant plus que deux combats par an, pas assez cependant pour se maintenir au plus haut niveau. Afin de récupérer médicalement, il ne prend plus de risque. Il ne fait qu’une simple exhibition à Houston pour le reste de l’année 1971. En 1972, il combat deux médiocres boxeurs, Terry Daniels et Ron Stander, qu’il bat facilement.

Ce manque d’activité, et aussi d’entraînement depuis son combat contre Ali, lui seront fatals.

La Revanche, le 28 janvier 1974 :

Thrilla in Manilla, la belle le 1er octobre 1975. L’expérience la plus proche de la mort déclara Ali.

Chargement du player …

Récits : Wikipedia

Publié le 8 novembre 2011 à 15:33, par :
La rédaction // Facebook


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches