BlogMusiqueCompte rendu du concert de Snoop Dogg et P.Diddy en Live

Compte rendu du concert de Snoop Dogg et P.Diddy en Live

21 mars 2007
Un concert sous le signe de la paix
Je suis avec mon pote dans le 14, nous prenons le métro vers 18h30 direction bercy, arriver sur les lieux, le monde commence déjà à arriver, des flyers sont distribués visant à promouvoir plusieurs artistes hip hop, une fois passé les portes de bercy nous voici installés en balcon tout en haut, si au départ ca peut sembler assez loin de la scène, on constate tout de même que la vue d’ensemble est excellente

20h: Début du show avec en première partie le rappeur de la nouvelle orleans très dirty south « jibbs » autrefois appellé « young jibbs » son deejay commence déjà par nous chauffer en passant des sons de jay-z, dre, 50 cent, et un bon vieux luniz qui aura eut pas mal de succès.

jibbs et son acolyte débarquent sur la scène et propose des morceaux de son opus, des hits « chaing chang low à too far (il fera d’ailleurs monter une groupie sur scène qui finira en backstage » il est correct dans l’ensemble, mais la fosse ne réagit pas ou très peu, pas facile pour lui de subir certains sifflets, Jibbs met les bouchées doubles et réveille la salle à moitié pleine à cet instant avec le gros hit we fly high de son pote jim jones, et this is why i’m hot de mims le gros carton aux states et qui apparement semble en être un en France également.

Fin de la prestation de jibbs, on reste sur notre fin, quand les lumières se rallumeront on vera un bercy très rempli.

21h 15: Début du grand show, le spectacle débute avec trois grands écrans géants projetant un petit montage de clip de snoop et puff daddy assez « gladiator » on apercoit un étage et un rideau au loin, plus de bruits, et là « victory’ se lance, avec un orchestre, puffy en maestro commence ses couplets, on le retrouve à l’étage du bas en costard, ca commence bien, puff est déchainé et on voit qu’il est à la hauteur de sa réputation c’est à dire un « showman », la musique s’arrette puff salue le public, et les invites à participer lorsque que dj scratch blance des gros sons tels que: ruff ryders anthem, gold digger. puff s’éloigne de la scène quand le son vire au hard rock, de nirvana à sheryl crow c’était bien sur pour introduire le sublime come with me, et que dire de ce moment ou puff de déchaine tout seul sur scène, l’écran projette quand à lui des images de led zepplin, puffy ne s’arrette plus et finit à terre sur le dernier verse « you can try, don’t surprise, close your eyes come with me ». Déjà là je suis bluffé je m’y attendias bien sur, mais quel intensité, la fosse restera elle quasi statique sur la prestation de diddy, mais on sentait bien que ce n’était pas un public 100% hip hop et que snoop était privilégié par la foule, diddy continua sa route lorsque qu’une voix off nous demande  » are you ready to press play? » les écrans projettent le logo play de son album, le boss de bad boy enchaine sur ses derniers hits « come to me » « last night (keyshia cole), « tell me » et we gon make it », il s’éloigne à nouveau de la scène

21h45: les écrans projettent des films de mafia les plus grands classiques de scarface aux incorruptibles en passant par le parrain, des sirènes de polices retentissent, le son débute il s’agit de murder was the case de snoop doggy dogg, le chien débarque sur la scène en gangsta et nous interprete,cet extrait de doggystyle, snoop enchaine sur upside ya head, son entrée aura eut le mérite de reveiller la fosse, il enchaine sur le très mauvais i wanna fuck you, mais reste fidèle à lui même et fait un show de grande qualité, doggy dogg surprend par ses petits pas de danse improvisés sa décontraction et ses « bitchs » collées à lui.

il rend par la suite un vibrant hommage à 2 pac, avec le son hail mary ou tout le monde brandira son briquet en l’air, l’écran projette des images de makaveli, début de 2 amerikas most wanted le morceau avec en feat snoop.

22h 15: Badddddddddd Boooooooyyyyyy c’est le retour de puff daddy, sur la reprise de grandmasterflash « the message » diddy lance « can’t nobody hold me down » sans mase bien sur, partit pour le g unit, un nouveau son viendra coupé le hit, une instru que l’on connait tous « mais c’est quoi déjà » et là….  » BORDEL QUAND ON RENTRE SUR LA PIIISTE ON EST VENU TIZé CLAQUER DU BIFF PAS D’EMBROUILLE MAN PAS DE LITIGES SINON CA VA SAIGNER EST CE QUE TU PIGES (bien accentué mdr) B2O rentre sur la scène c’est la grosse surprise de puff, il a soulevé bercy à lui toutseul c’était vraiment indescriptible tellement il a mis le feu, il aurait pu continuer tout seul tellement c’était fort ! fin du son booba s’en va en remerciant le public « Sisi faites du bruit pour p diddy ». et de l’autre coté « give it up for my man booba », la soirée est bel est bien lancée on ne sait plus à quoi s’attendre désormais. Puff nous livre d’autres gros sons mais nouvelle interruption, les écrans s’allument tour à tour, un homme à lunettes toc toc, who is it… Busta rhymes on aurait dit qu’il était en visio conférence tellemnt c’était réel, busta s’adresse alors au public parisien « is y’all everybody  are ready for this shit tonight, i say is y’all everybody are ready for this next record tonight , ok ok, you ready puff? ready bus, alright, DON’T THIS SHIT MAKE A WANNA JUMP JUMP, et hop nouvelle tuerie pass the courvoisier 2 l’émotion !!!!!,

22:30: snoop et diddy reviennent sur scène ensemble, snoop interprète, beautiful , candy, un medley de still dre et the next episode, indescriptible, snoop sait à chaque fois motivé la foule bien que la fosse aurait peut être pu forcer davantage, il est accompagné de kurupt qui passe assez inapercu c’est vrai mais c’est quand meme kurupt, gin and juice, nuthin but a g thang, du très grand snoop, distribution de bonbon sur candy et bitchs pour couronner le tout snoop a des allures de pimp, diddy lui a revetit un look plus gangsta, chaque rappeur choisit un coté pour lancé des sons, snoop choisi, still dre, et cet empafé de diddy choisit lil jon chacun voit midi à sa porte mais bon puff… on avait pas besoin de ça…

dj scratch nous montre ses talents de turntablist sur des pass pass et beat juggling sur love like this ou ring em out, très très fort !!!!!

à peu près 23h ou peut être plus, le show touche à sa fin, mais didy viendra insisté sur le fait qu’il aut rendre un vibrant hommage à notorious big, quand dj scratch introduira un scratch sur « notorious », la foule est en délire, l’hommage est encore plus respecté que celui de 2 pac, les mixs s’enchainent, de unbelievable ah whot shot ya en passant par juicy et le classic hypnotise, la foule est en délire les briquets sont tendus en l’air, puff choisira u2 pour introduire le i’ll be missing you, tout un symbole pour la cloture de sa prestation, l’écran prjettera pendant le son des images de personne disparus avec lady dy s’il vous plait.

puff remercie le public et s’en va la fosse siffle, il revient, et scande « what’s his motherfucker name »

SNOOOOP DOGGG

WHAT’s HIS MOTHERFUCKER NAME

SNOOP DOGG

dj scratch balance what’s my name, là c’est le délire total !!!!

CE SON QUI EST PLUS QUE MYTHIK AURA ETE l’un des meilleurs du concert, pour cloturer définitivement le concert on peut pas esperer mieux.

Fin du concert je dis à mon pote « quelle claque !!!!! » c’était le cas même si je suis bien conscient qu’il en faut pour tout le monde donc je comprend parfaitement que certaines personnes n’ont pas appréciés ce concert sponsorisé par skyrock rappellons le, mais aussi et surtout puff daddy dérange pas mal

en tout cas pas moi, conspuer puff c’est oublié le travail qu’il a fait pour notorious, c’est oublier son premier album no way out,  et c’est surtout oublier qu’il est respecté par pas mal de rappeurs

Snoop ne m’a pas décu non plus, fidèle à lui même l’un de mes artistes préférés seul bémol il n’a pas allumé son blunt mais on lui pardonnera ses déboires judiciaires.

prochaine étape Nas le 17 mai mais ca sera difficile de me demander d’être objectif  sur sa prestation!!
Bah oui j’ai voulu immortaliser le moment.

Publié le 27 mars 2007 à 23:13, par :
La rédaction // Facebook

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches