BlogHigh-Tech/WebCortex : un plâtre avec une imprimante 3D

Cortex : un plâtre avec une imprimante 3D


, un plâtre révolutionnaire avec une vient d’être inventé par Jake Evill, étudiant de l’université de Victoria de Wellington, une pierre de plus à l’édifice dans le monde de la médecine.
En ce 21ème siècle et après de multiples essais non concluants, il vient de fabriquer un plâtre révolutionnaire construit à l’aide de l’imprimante 3D.

En trois étapes, l’imprimante détecte les anomalies en scannant le membre fracturé et ensuite, il conçoit un plâtre sur mesure pour les patients : le . L’ dessine et crée par la suite un plâtre qui s’ajusterait plus au confort et aux replacements des muscles et des os touchés.

Des avantages conciliants sont à observer, car cette technologie de pointe rajoute dans la partie fracturée un renfort. Une structure en nylon, parfaitement adaptée au corps humain, qui recèle néanmoins quelques inconvénients. Un délai de fabrication assez long. Il faudra attendre 72 heures pour pouvoir jouir de cette technologie après la consultation et les examens.

Cet exosquelette contribue à l’amélioration des conditions de rééducation des patients. À partir de la visualisation numérique, les médecins pourront travailler avec plus de précisions sur les parties du corps endommagées. Bien sûr, Jake Evill reconnaît les défaillances de ce système nouvellement créé mais il reste cependant très confiant dans l’aboutissement de son projet. Une imprimante 3D plus performante et répondant rapidement à la demande, et par conséquent, un gain de temps considérable. Parmi les avantages réels du cortex, sa structure légère, son élasticité et la matière utilisée participent à sa notoriété grandissante. Les spécialistes envisagent déjà sa réutilisation via le recyclage.

Site

Publié le 2 juillet 2013 à 15:35, par :
Lennon

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches