Le coup de gueule de Dimitri Szarzewski, talonneur du XV de France

Samedi eu lieu à Edimburg, le match tant attendu par les fans du ballon ovale : France – Ecosse. Cette rencontre, comptant pour le tournoi des VI nations, était très importante pour le XV de France, qui n’avaient pas d’autres choix que de s’imposer s’ils voulaient toujours avoir la chance de remporter le précieux titre (à condition de battre l’Irlande Samedi au Stade de France).

Malgré un niveau de jeu moyen, le XV de France remporta tout de même son match (19-17) à deux minutes de la fin grâce à une pénalité de Jean-Marc Doussain. Malgré ce succès, les joueurs ont eu droit à bon nombre de critiques et Dimitri Szarzewski s’est expliqué à ce sujet. Talonneur de cette équipe, il revient sur les nombreuses remarques qu’ont essuyé les joueurs de la part des médias lors d’une interview, regardez !

Que pensez-vous de la réaction de Dimitri Szarzewski ?

En espérant que les supporters soient toujours derrière eux pour les soutenir, il ne reste plus que quelques jours aux joueurs pour se préparer avant d’affronter l’Irlande samedi au Stade de France. Profitez-en au passage pour nous faire part de vos pronostics pour cette rencontre !

Les dernières publications

11 réflexions au sujet de “Le coup de gueule de Dimitri Szarzewski, talonneur du XV de France”

  1. « Il a raison »

    Non.

    Tu peux pas retenir uniquement la victoire quand tu vois que cette équipe est en dessous dans pleins de compartiments de jeu (jeu au pied, mêlée, construction)

    Ça me fait penser aux trouduculs qui s’étaient enflammés après le match vs l’angleterre alors que c’était évident de constater qu’on était en dessous de tout physiquement et qu’on allait forcément le payer à l’avenir. C’était juste un magnifique hold up. On en a la preuve aujourd’hui vu qu’on galère contre les équipes les plus faibles.

    A Samedi pour le viol contre l’irlande.

  2. Il déforme les propos aussi. De « ils auraient du perdre » au « on aurait préféré les voir perdre » y’a quand même un monde.

    Mais ce qui m’énerve le plus la dedans, c’est la langue de bois de PSA. Laporte l’a descendu, et je suis entièrement d’accord avec lui..

    « Comment peut-on dire après ce match: ‘On a maitrisé la rencontre’. Il se fout de notre gueule. On n’a rien maitrisé du tout ! Soyons sérieux, on joue contre l’Ecosse. Ce n’est pas un homme politique, il n’est pas obligé de mentir. C’est du rugby, il aurait pu être sympa et nous dire la vérité: ‘on a eu un coup de bol, on a été mauvais comme des cochons mais on s’en est sorti’ »

  3. @Mike. Salut. Mon père aussi était peut-être meilleur que Szarzewski et même que Servat, allez savoir. Problème, il a 84 ans aujourd’hui… Comme toujours et sans doute pour toujours, autant de commentateurs que de sélectionneurs. Laporte n’est pas forcément une référence pour ce qui concerne le XV de France mais pourquoi pas, Lièvremont et son équipe étaient aussi très critiqués et a quand même été en finale de la coupe du monde ( qu’ils auraient pu gagner ). Les anglais, même dans la défaite, soutiennent leurs équipes. En France… Bref, Szarzewski a raison : critiques constructives OK ! le contraire est antisportif…

  4. @sami : je suis super d’accord avec toi et avec Szarzewski… En France on dirait que les gens cherchent à être les premiers a avoir dit qu’une équipe est nulle. Comme ça, lorsqu’elle perd, on est fier de pouvoir dire : « tu vois, je l’avais dit ».

    Bref, je comprends ce que dit Szarzewski. Il faudrait que les journalistes-anciens-rugbymen, et surtout ceux qui ont pris le melon (Ibanez si tu nous lis), apportent leur expérience dans la proposition de critiques constructives. Au lieu de faire passer leurs frustrations de n’avoir jamais été champion du monde!!!

    Vive le rugby, vive le sport mais pas Gérard Holtz.

  5. @Claque. Salut. Je comprends que PSA soit critiqué, c’est normal. Mais je crois que le « mal » du rugby français c’est aussi de changer de sélectionneur, de joueurs voire d’entraineurs dès que les résultats ne sont pas assez bons. Constituer un groupe est plus complexe que de sélectionner des joueurs de haut niveau. Quinze (et plus) bons joueurs ne font pas forcément une bonne équipe encore faut-il que ceux-ci arrivent à jouer ensemble, comme les Néo-Z, par exemple encore que ceux-ci connaissent aussi des défaites. Ce XV de France sera à minima second du tournoi, ce qui est déjà un bon résultat que doivent nous envier les anglais. Souviens-toi que PSA était celui que beaucoup souhaitaient à la place de Marc Lièvremont ! Souviens-toi de  » l’humiliation  » contre l’Italie ! Et finalement, il s’en est fallu d’un point pour que le XV de France remporte la coupe du monde. Bon, on verra contre l’Irlande. Ce sera le match le plus  » dur  » du tournoi…

  6. Le problème c’est tous les étrangers qui jouent dans le championnat de france… Aujourd’hui, il y a un fossé énorme entre les Espoirs et les Pros. Faisons leur confiance, ou sinon forçons les…

    Sinon adieu Equipe de France…

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard