On a regardé Welcome To New York pour vous…

welcome to new york affiche film

Très attendu car polémique, présent dans toutes les salles de cinéma (seulement en bande annonce), Welcome To New York d’Abel Ferrara nous replonge dans l’affaire DSK, dans la suite du Sofitel, avec le premier rôle incarné par Gérard Depardieu, le tout en VOD !

Le nanard de l’année ?

Pour vous, on s’est sacrifiés et on a perdu plus de deux heures (la durée du film plus la rédaction de cet article). Evidemment, tout en respectant le film et en vous racontant ce que vous savez déjà…

Une critique sans spoilers (message diffusé avant le film)

abel ferrara Welcome to New Yorkavertissement Welcome to New York

Les chiffres clés de ce film dans l’infographie ci dessous :


dsk film faits marquants

welcome to ny dsk scene sexe

La première réplique féminine dans le film

Qu’est ce que l’on peut vous proposer, une pipe à l’américaine ?

Tout commence avec une scène dans le bureau où DSK prépare son retour en France. Dès les premières minutes, on y voit un Depardieu qui a vraiment envie de jouer le « gros porc » décevant les filles de son harem.

Dès le depart de son ami, qui n’a pas voulu tester la marchandise, DSK n’attend pas pour mettre la main à la pâte. Tout au long du film, on le verra toujours avoir des relations sexuelles, sans jamais travailler une seconde !

Sans attendre plus longtemps, Depardieu qui joue M. Devereaux et non M. K., se rend à l’hôtel Carlton :

La suite dans la prochaine page :

25 réflexions au sujet de “On a regardé Welcome To New York pour vous…”

  1. Merci Tux pour ce résumé rapide. Pas le courage de le regarder et en même temps curieux d’en connaître les grandes lignes, c’est fait.

    Quitte à faire dans la provoque autant lire « l’Enculé » de Nabe qui, à défaut d’être objectif et un tant soit peu respectueux de la vérité/des personnages concernés, est vraiment bien marrant à lire.

    A noter que la vrai réussite du film pourrait être du côté de la VOD (c’est la première en France qu’un film sort directement en VOD, les prod visaient au début une sortie VOD/Cinéma en parallèle, chose courante aux USA mais proscrit chez nous avec le sacro-saint Cinéma->4 mois->DVD->4 mois->Chaînes payantes->12 mois->Chaînes gratuites.) Vu le succès (48 000 ventes dès le premier jour) ça pourrait en inspirer certains.

  2. Un peu déçu du format de l’article. Je m’attendais à un bon texte sur le film (comme on en a déjà vu sur tux) et je me retrouve avec un montage de gif (comme on en a déjà vu sur tux, mais pour le fun).
    Sinon ça semble comme le je le pensais : un film au parti pris (personne n’a les réponses). Tout est noir et rien n’est blanc, aucune nuance de gris (même si certains en trouveront « 50 » ^^).

  3. ma copine viens de le voir sur la tv. ba a voir 3 extraits :
    c ‘est une merde.
    Ils font passé DSK pour un taré du cul, violeur qu on voit jamais bosser.
    bref un film qui surfe sur une histoire sans aucun fondement.
    un peu comme 11.6 qui était bien pourri.
    chercher pas, les adapatation de film sur les histoire/(jeux tant qu’à faire) c ‘est très svt de la merde

  4. @ Alf ? Sans aucun fondement lol ? (mauvais jeu de mot inside).

    C’est pas comme si DSK n’en était pas à son quatrième procès en cours depuis l’affaire du Sofitel pour des affaires similaires et/ou de proxénétisme aggravés sans parler des témoignages de Banon, Marie-Victorine, etc et autre arrangements financiers passés (analyste hongroise du FMI pour ne citer qu’elle). Là pour le coup, pas de fumée sans feu. Après pour le Sofitel a proprement parlé, il y a des zones d’ombres, oui.

  5. http://youtu.be/n5cZEZG3QoU
    Ce film est hilarant, bien qu’il soit une honte par rapport à sa forme (et à son contenu, bien que fictionnalisé il donne une bien mauvaise image du personnage qu’il tente de décrire).
    En somme, un bon nanard !

  6. Cool, sympa le résumé. Ca tombe très bien, je ne serai jamais allé louer ce film, et si j’avais pu en douter, Tux m’a convaincu !
    C’est notre Gégé national qui a du s’éclater pendant le film ! Il a été payé pour ça ? Quel beau métier acteur….

  7. @Widowmaker

    48 000 ventes dès le premier jour

    10 000 journaliste, 28 000 fan de dieudonné, et le reste de curieux ou blogueurs comme Mr tux :)))

    plus sérieusement. le film a tout juste l’air d’être une daube cinématographique. avec tout le ramdam derriere, aucune salle ne voulais prendre le risque de diffuser ca :)

  8. Je n’ai pas vu le film, mais j’entends souvent le mot « antisémite » avec le film. Quel est le rapport ?

  9. @antonio95 ouais des que t’aime pas quelqu’un ou quelque chose le réflexe c’est de gueuler ANTISEMITE, essaye ça fait du bien :)
    par exemple: « cet antisémite de boulanger fait sa baguette a 1eu30! » ou encore « j’ai marché sur la crotte de ce putain de chien antisémite! »
    ça marche aussi pour les choses, « samedi soir je me suis mis une grosse cuite à la vodka d’antisémite » ou encore « putain de batterie antisémite qui se décharge au bout de trois appels!!! »

    A vous les mecs!

  10. Mais dans le cas du film,
    les clichés de la femme riche soutenant Israël semblent être un peu trop facilement utilisé.

  11. @ Mika

    Ce qui est un mauvais calcul car Anne Sinclair et l’avocat de DSK en ont fait la pub toute la semaine avec leurs critiques exacerbées en manchettes des grands quotidiens ;).

    UGC refuse à ses exploitants de le diffuser en Belgique. Y a l’air d’avoir pas mal de pressions politique derrière. Pour la France, la volonté de sortir le film en salle et en VOC simultanément a du jouer aussi.

  12. En sortant un film forcement polémique + en y rajoutant d’autre polémiques dedans, tu te fais ta pub gratos.
    après on peux débattre sur l’utilité d’alimenter le buzz, mais c’est un cercle vicieux :)

  13. La secrétaire hongroise qui a sucé DSK les premiers jours au FMI c’était aussi une calomnie? :) Le mec a trempé dans des histoires de réseau de prostitution dans le Nord de la France et en Belgique. Faut arrêter le mec pense avec sa bite.

  14. En effet, ça m’a tout l’air d’être une grosse bouze ce film … je parle même pas de l’acteur qui commence à sombrer.

  15. Même niveau que les valseuses si on regarde avec le même œil, d’un autre côté on peu considérer que c’est une forme de réflexion…comme les valseuses.

  16. @lilo : il pense avec sa b****, c’est un mec quoi. Avec du pouvoir et de l’argent ça fait pas bon ménage.

  17. C’est marrant comme les gens jugent vite!
    C’est un fait avéré que DSK aime le c**, peut être plus que la moyenne. Mais tant qu’il y a consentement il fait ce qu’il veut, le seul problème serait la par d’ombre… Combien d’hommes, moins célèbre, sont ainsi?
    Et puis le mec reste quand même balaise. Il connait sa matière. Mais ça les gens ne le retiendront pas.
    Je peux vous dire que si 1 seul des hommes politique qui nous gouvernent avait, ne serait-ce que la moitié de ses compétences on serait déjà moins dans la merde.
    Si vous n’êtes pas convaincu regardez la leçon de finance internationale qu’il a donnée au sénat peu après l’affaire.

  18. Beaucoup de pressions pour pas sortir ce « film » qui parle d’un mec qui allait devenir président de la france (sans majuscule du coup).
    Je sais pas trop quoi en penser..
    Je sais pas trop comment on peut encore défendre ce mec…

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard