BlogLittérature et BD, TVDBZ : Découvrez les secrets de cette saga mythique

DBZ : Découvrez les secrets de cette saga mythique

Vous êtes un fan de la saga créée par Akira Toriyama et vous pensez absolument tout connaître sur celle-ci ?

Alors voici 10 anecdotes particulièrement croustillantes au sujet de à découvrir ou à redécouvrir pour les plus pointus d’entre vous.

Goku a tué seulement deux méchants dans tout

Si la quasi-totalité des intrigues de se résument à attendre Goku jusqu’à ce qu’il soit prêt à botter les fesses du grand méchant, cela ne signifie pas pour autant qu’il est un héros sanguinaire.

Il demande par exemple à Krilin de ne pas achever Végéta, et laisse Freezer agoniser sur Namek en lui offrant un peu d’énergie pour qu’il puisse échapper à la destruction de la planète.

En réalité, il faut attendre l’arc Majin Buu pour assister à la mort de deux méchants. Le premier étant Yakon, créature de Babidi se nourrissant de l’énergie de ses adversaires. Et le second est Kid Buu, après s’être mangé un bon Genkidama des familles.

Vous en savez probablement plus sur DBZ que Toriyama lui-même

Akira Toriyama ne se rappelait plus que la forme SSJ 2 existait. Pour lui, l’actuel SSJ3 (avec les cheveux longs, les éclairs et la disparition des sourcils) était le stade 2.

Il avait aussi complètement oublié l’existence du personnage de Lunch, qui changeait de personnalité chaque fois qu’elle éternuait. Celle-ci était devenue une une membre plus ou moins fidèle de la bande à Goku dans Dragon Ball.

Lorsqu’il a dessiné les personnages pour le film Battle of Gods, le maître avait aussi oublié que les cheveux de C-18 était d’un blond platine et leur a donné une teinte violette que n’aurait pas renié… Bulma.

La qualité des épisodes TV variait énormément selon l’animateur

La polémique a enflé autour de Dragon Ball Super après l’apparition sur la toile d’arrêts sur images assez immondes. Mais la qualité extrêmement variable des épisodes TV était aussi un problème récurrent pour DBZ.

Ces variations s’expliquent principalement par les contraintes budgétaires et les timings serrés que les équipes devaient tenir. Et comme le turn-over des animateurs était incessant, on retrouvait des disparités choquantes sur le plan visuel d’un épisode à l’autre.

Des différences notables entre le manga et l’anime

Lorsque vous passez du format papier au format TV, les changements sont inévitables, même si Dragon Ball reste un cas particulier. Les équipes de la Toei avaient en effet l’habitude de proposer des épisodes rallongés à l’extrême et du contenu inédit.

On retrouvait ainsi des épisodes « fillers » dans lesquels le commandant Ginue et Bulma échangeaient leurs corps, ou Goku et Piccolo passaient leur permis de conduire.

Certaines scènes jugées trop violentes avaient quant à elles étaient purement zappées (la mort de Yamcha des mains du Dr Géro).

D’autres changements plus subtils existaient aussi question design des persos : les mains de Piccolo comptaient chacune 4 doigts dans le manga et 5 dans l’anime, et Cell et Majin Buu s’étaient eux-aussi vus dotés de doigts supplémentaires.

Publié le 9 mai 2017 à 12:13, par :
Vic Rattlehead

Я пишу на русском языке, потому что я очень оригинально. Водка, сиськи, свобода.


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches