BlogActusDes débris spatiaux tombent du ciel, et vous ne pouvez savoir à quel point c’est fréquent

Des débris spatiaux tombent du ciel, et vous ne pouvez savoir à quel point c’est fréquent

Vous avez peur que le ciel ne vous tombe sur la tête ? Vous avez bien raison. Des débris spatiaux chutent régulièrement sur terre.

Il y a une dizaine de jours, quelques habitants de la Saskatchewan, une province de l’Ouest du Canada, ont aperçu un turboréacteur de la sonde Cygnus pénétrer dans l’atmosphère.

Ces événements ne sont pourtant pas aussi extraordinaires qu’on ne le pense.

Un vrai embouteillage là-haut

D’abord, car 70% de la planète est couverte par l’océan, et seules 2,5% des vastes étendues de terre sont habitées. De ce fait, si un tel fait survenait, il passerait inaperçu.

Par exemple, Popular Science rapporte que le satellite Iridium 8, qui a été mis en orbite le 5 mai 1997, est tombé le 24 novembre de cette année, probablement en Arctique. Toutefois, personne ne sait où, parce que personne ne l’a vu.

Vous pouvez avoir une idée de combien de satellites et de débris gravitent en temps réel autour de notre planète en consultant le site Stuff in Space.

Il y a des dizaine de milliers d’objets en orbite, et des centaines tombent chaque année, dont 200 en 2016 et 600 en 2014. Il s’agit de vieux satellites, des fragments venant d’explosions anciennes, d’outils égarés par les astronautes, etc. Vous ne devez toutefois pas vous inquiéter. Vos chances d’être touché sont d’environ un sur un billion.

C’est un peu comme la foudre. Elle frappe tout le temps, et partout dans le monde, mais elle ne vous a jamais vraiment effrayé.

De plus, les agences spatiales font leur maximum, afin que ces débris se désintègrent en entrant dans l’atmosphère, ou atterrissent dans ce qui semblent être un cimetière des objets spatiaux, au milieu de l’océan Pacifique.

La seule personne recensée à ce jour à avoir été frappée par des débris spatiaux est Lottie Williams, à Tulsa, en Oklahoma. Elle a été touchée par une fusée Delta de six pouces de long. Fort heureusement, elle s’en est sortie indemne.

Finalement, le danger est plutôt dans l’. La Station spatiale internationale (ISS) doit souvent faire des manœuvres pour éviter une collision avec des débris spatiaux dangereux.

Publié le 5 décembre 2017 à 9:00, par :
Emma Renaux

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches