Decathlon écrase InterSport et Go Sport avec son nouveau service pour réparer vos vêtements et sacs abimés !

La firme Decathlon lance son propre service pour réparer vos vêtements et sacs en mauvais état et leur donner une seconde vie !

Pantalon déchiré ? Fermeture cassée ? Bouton manquant ? Decathlon pense à tous vos vêtements abimés. La marque veut ainsi leur donner une seconde vie grâce à son nouveau service de réparation !

Decathlon lance son propre service de réparation de vêtements

La marque Decathlon innove chaque jour un peu plus. Quand la firme française ne nous propose pas de nouvelles pièces ultra tendance, elle se lance dans des concepts pour favoriser la durabilité de ses articles.

« Notre pays compte de moins en moins d’ateliers de couture ou de services de réparation des vêtements. Lorsque leurs t-shirts, pantalons ou manteaux présentent un petit accro ou un problème de fermeture, de nombreux Belges les jettent à la poubelle et en achètent de nouveaux. » précise ainsi Bohdan Lamon, de Decathlon.

Et oui, comme bon nombre d’entre nous, la réparation d’un vêtement abimé n’est pas forcément logique. Heureusement, Decathlon pense à tout !

« Notre nouveau service de réparation offre une solution pour changer ces habitudes de consommation. Chaque vêtement ou sac que nous réparerons permettra d’éviter de devoir en acheter un nouveau. Ainsi, en tant que grande chaîne de magasins, nous contribuons à l’instauration d’habitudes de consommation plus durables et nous diminuons nos émissions de CO2. » poursuit-il alors.

Bonne nouvelle donc ! Il va désormais être possible de donner une seconde vie à tous nos vêtements favoris !

Un service de réparations ouvert à tous les vêtements et accessoires, peu importe les marques

Mais Decathlon n’offre pas ce service que pour ses propres articles. En effet, la marque française tient vraiment à changer le mode de consommation de tout le monde !

« Nous ne nous limitons pas aux seuls articles de Decathlon. Les manteaux ou les pyjamas achetés dans un autre magasin pourront également être réparés par nos soins. » ajoute également Bohdan Lamon.

Il annonce aussi : « Grâce aux économies d’échelle possibles avec nos 35 magasins en Belgique, nous pouvons proposer ce service de réparation à prix avantageux. Désormais, chez nous, les articles de sport, mais aussi les réparations de vêtements et accessoires sont abordables et accessibles à tous. »

« Ceux qui auraient des réparations à faire qui ne figurent pas “au menu” peuvent toujours contacter nos services pour leur demander ce qu’il est possible de faire. Nous ne réparons, par contre, pas les chaussures, car elles sont de construction complexes et non conçues pour être facilement réparables. Néanmoins, là aussi, nous cherchons à trouver des solutions à plus long terme. » conclue-t-il ainsi.

Une collaboration avec CiLAB

La chaîne de magasins de sport a choisi de collaborer avec le laboratoire textile circulaire CiLAB (Circular Innovation Lab) pour ce projet. Start-up spécialisée dans le recyclage et l’upcycling des vêtements, Decathlon ne pouvait mieux rêver pour donner une seconde vie à ses vêtements.

« La mode éphémère reste fortement ancrée dans le secteur du commerce du détail. Il y a même parfois des commerces (en ligne) qui proposent de nouvelles collections aux prix les plus bas. Ces prix ne sont possibles qu’en profitant des conditions de travail déplorables dans les pays fabricants, qu’en consommant énormément d’eau, qu’en faisant venir la marchandise de loin et qu’en favorisant d’autres problèmes liés au climat. » confie donc Jan Merckx, co-fondateur de CiLAB.

« Avec CiLAB, nous voulons non seulement inciter les Belges à acheter moins de textiles, mais aussi retrousser nous-mêmes nos manches. Si nous parvenons à tout réutiliser à 100 %, nous aurons déjà fait un grand pas en avant. » précise Jan Merckx pour conclure.

En effet, il n’y a pas de petits gestes ! Pour la planète, chaque geste compte énormément…