Déchets recyclables à Bruxelles : FAIL

Le tri sélectif est une chose très importante et très respectée en Belgique. C’est également ce qui m’a surpris lorsque je suis arrivé à Bruxelles, de voir toutes ces ordures dans ces sacs posés dans les rues.

Les sacs doivent donc être descendus la veille (ou juste avant) le passage des éboueurs. Voilà la raison de cette quantité d’ordures dans les rues, qui seront enlevés (pas comme à Marseille…).
Le tri sélectif marche de cette façon en Belgique. On trie nous ordures dans trois sacs (blanc, bleu, jaune) :

A placer dans les sacs jaunes :

Journaux. Magazines (sans leur film plastique). Dépliants publicitaires (sans leur film plastique). Livres, cahiers, Enveloppes, Boîtes et emballages en cartons (plat ou ondulé). Annuaires téléphoniques.

Mais il ne faut pas placer ces élements dans ces sacs jaunes :

Papiers gras ou souillés, Papiers plastifiés, Papiers carbone ou autocopiants, Autocollants, Frigolite, Papier peint.

Il vous faudra les placer dans un sac blanc, le sac des ordures ménagères.
Les sacs bleus contiennent :

Canettes, Raviers ou bacs en aluminium, Boîtes de conserve, Couvercles en métal, Aérosols alimentaires, Bouteilles et flacons en plastique. Bouteilles et flacons en plastique. Cartons à boisson du type briques de lait.

Pour le verre, des containers sont placés un peu partout dans les communes.
Voici le mémo du tri :

Ces sacs sont donc reconnaissables par leurs couleurs et leurs dessins imprimés dessus qui indiquent les objets à jeter.
Quelle surprise j’ai eu en déballant mon sac bleu, en découvrant que les imprimés des sacs bleus ont été remplacé par ceux des jaunes :

Forcément, le tri sélectif sera performant avec cette erreur… Comme dirait Norman, FAUX !

Sachez que toute erreur est passible d’une amende qui varie de 62,5 à 625 euros selon la fonction du volume de déchets non triés et de leur taux de récidive.

Et évidemment, si les éboueurs commencent à tout mélanger (vidéo datant de 2009 à Saint-Gilles) :

12 réflexions au sujet de “Déchets recyclables à Bruxelles : FAIL”

  1. Je me demande si dans les communes et quartiers où vivent une majorité d’étrangers, ceux-ci respectent bien le tri. J’en suis pas certain…
    Quand on voit tout le bordel dans les rues.

    Et pour les vieux non plus, c’est pas évident.
    Faut voir chez ma voisine (83 ans), quand elle sort son sac bleu et jaune. Je me demande encore, comment les éboueurs acceptent de prendre ses sacs xD

  2. en france aussi il ne faut pas mettre les papiers souillés.

    typiquement les emballages du mcdo ne sont pas recyclable … et c’est pour ça qu’au mcdo il n’y a pas de poubelles de tri au mcdo/quick ….

    malheureusement, pas grand monde n’est au courant :/

    déjà, on pourrait mettre des amandes à ceux qui balancent par la fenêtre de leur bagnole !

  3. J’ai été a bruxelles y’a pas deux semaines, et en effet c’est assez dégeu.

    Je me suis même demandé si y’avait des éboueurs…

  4. Je suis d’accord avec cook.
    Le problème du tri-sélectif est un problème capitalistique, je m’explique :
    Sous couvert d’une volonté de sensibilisation de respect pour la planète ou je ne sais qu’elle manne écologique on emploi gratuitement la population à effectuer un travail que les organismes de tri pourrait faire en embauchant du personnel qualifié à séparer les ordures en sachant pertinemment (puisqu’il a été formé pour ça) dans quel réseau de recyclage tel ou tel déchet doit se rendre.
    Le problème c’est que la population n’a pas, pour la majeure partie, envie de s’enquiquiner à trier les | ABS PA-6 PA-6,6 PC PE-HD PE-LD PET amorphe PET cristallin PMMA PP PS « cristal » PVC rigide | sales ou propres. Pour ceux qui se donnent la peine de trier, une fois sur trois ils le font mal à cause d’un manque d’information et de volonté.
    Les industrielles passent de plus en plus du verre au plastique (yaourt, bouteille) alors qu’une bouteille ou un pot consigné avec une valeur devisée ferait aussi bien l’affaire.

  5. Bruxelles n’est pas réellement une ville sale… Certains quartiers sont effectivement assez dégueus, mais la plupart des communes sont bien entretenues! :)

  6. Si les éboueurs passent la mardi matin les sacs peuvent déjà être déposé la veille après 19h .
    A savoir que chaque sac coute 1 euro , que l’ont paie une taxe annuel de 100 euro par habitant d’un foyer pour la ramassage et qu’une taxe de recyclage est déjà incluse dans un article acheté en magasin . Soit 3 fois taxé pour trier nous même nos déchets . merci la Gelbique !

  7. Ce n’est pas sale. C’est une autre façon de faire. ce n’est pas parce que les sacs en plastique ne sont pas rangés dans des poubelles noires ou des conteneurs que c’est plus sale. C’est juste que les rues sont plus étroites et qu’il n’y a pas de place pour les conteneurs à la parisienne. A Bruxelles, le ramassage se fait 2 ou 3x par semaine selon le quartier.
    Par ailleurs, la vidéo de 2009 qui est montrée est celle d’un camion qui ramasse les sacs non-conformes (pour tous les égoistes qui mettent leurs carcasses de poulet dans un sac jaune par exemple).
    Un jour j’ai mis un sac noir. (les anciens qui me restaient). J’ai immédiatement reçu un avertissement (un grand autocollant orange). Je le ferai plus …

  8. Ce type de tri sélectif avec les sacs poubelles de couleurs qu’il faut descendre la veille du passage des éboueurs existe déjà dans certaines villes de France…

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard