BlogPhotosDismorfobina – Portraits tirés par des élastiques

Dismorfobina – Portraits tirés par des élastiques


Et si je te tirais le portrait… avec des élastiques ? Voici Dismorfobina, un projet de la espagnole Natalia Pereira. La Barcelonaise aime contempler la transformation du causée par les élastiques.
La citation d’André Suarès pourrait très bien s’appliquer à la photographie :

La douleur est le grand peintre des . Il est bien rare que le modèle aime son peintre.

Publié le 18 septembre 2012 à 15:12, par :
La rédaction // Facebook


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches