Doria Tillier pendentif Teuby en forme de sexe


La miss météo de Canal plus, Doria Tillier, nous propose une idée cadeau pour Noël un pendentif en forme de pénis. Doria Tillier fait une démonstration du bijou en qui peut changer de position. Le pendentif s’appelle Teuby et il est en argent massif. Le créateur a prévu une particularité qui permet d’exprimer sa joie ou son mécontentement.

Chargement du player …


Le bijou pendentif en forme penis est disponible ici pour 59,90 euros en plaqué argent et 115 euros pour la version 12g argent sterling.

Elle avait déjà fait parler d’elle avec du sperme dans l’oreille.

Chargement du player …


On avait beaucoup aussi apprécié sa chronique face à Nicolas Bedos en reprenant son style façon la semaine mythomane.

Chargement du player …

Les dernières publications

30 réflexions au sujet de “Doria Tillier pendentif Teuby en forme de sexe”

  1. On l’adore, la nana à la fois raisonnable et déjantée, sérieuse et décomplexée, qui exprime ce que la bien-pensance castratrice voudrait interdire, qui explore pour nous les chemins de l’interdit social, et matérialise le tout à la télé !
    Pour moi, un pendentif en forme de bite, c’est un souvenir d’évocations au lycée, une projection fantasmagorique d’alors… et le voilà, bien réel !
    Le sperme sur l’oreille, l’évocation de son goût et des pratiques faites à deux, en prime time, une autre transgression de l’interdit… qu’on retrouvera dans le Cantique des Cantiques…
    La relation entre quatre z’yeux avec Nicolas Bedos, la reprise de son style d’écriture pour retrouver le personnage qu’il se construit, dans une relation de drague qui encore une fois brise le tabou de la drague par les femmes, c’est encore une fois très chouette et je vous en félicite.
    Femmes, libérez vous ! et libérez nous de nos carcans pseudo-moralisateurs qui ne cachent que des volontés inhibitrices.

  2. oui oui une adresse où l’on pourrait se procurer ce ptit bijou cadeau!!!très bien pensé pour noel!!!merci attendons une adresse!!!!
    charlotte j’adore!!!!

  3. Le bijou pendentif en forme penis est disponible pour 59,90 euros en plaqué argent et 115 euros pour la version 12g argent sterling. (cf article)

  4. Merci pour ton amabilité, mais je ne trouve pas, et je pense ne pas être le seul,j’ ai bon espoir que quelqu’ un l’ écrira  » noir sur blanc  »
    Merci à toi

  5. GROSSE DECEPTION !!!!! le pendentif est pas pareille a celui vu a la tele je me demande en plus ce est d argent veritable, plus recu apres noel cadeaux RATE!!!!!! ATTENTION!!!!!!

  6. @djédjé:
    Après réflexion (d’un mois tout de même, mais j’ai pris le soin de tourner ma langue dans la bouche de mon choix ;), …
    … si on le lisait, le cantique des cantiques ? …
    … tu imagines tout ce qu’il évoque ? Combien de pratiques …
    … s’il est un peu salé, ou sucré, tu sauras pourquoi.

    Cantique des Cantiques de Salomon:
    « 1:1 Cantique des Cantiques de Salomon:
    1:2 Qu’il me baise des baisers de sa bouche ! »‘ (c’est ce qu’on pourrait appeler : une entrée en matière; Ne salive pas… )

    « 1:6 … Les fils de ma mère se sont irrités contre moi,
    Ils m’ont faite gardienne des vignes.
    Ma vigne, à moi, je ne l’ai pas gardée. » (Normal, non ? Tu es libre. )

    « 1:11 Nous te ferons des colliers d’or,
    Avec des points d’argent.
    1:12 Tandis que le roi est dans son entourage,
    Mon nard exhale son parfum.
    1:13 Mon bien-aimé est pour moi un bouquet de myrrhe,
    Qui repose entre mes seins.
    1:14 Mon bien-aimé est pour moi une grappe de troëne
    Des vignes d’En-Guédi. » (Que celui qui a des sens pour comprendre… comprenne.)

    « 2:3 Comme un pommier au milieu des arbres de la forêt,
    Tel est mon bien-aimé parmi les jeunes hommes.
    J’ai désiré m’asseoir à son ombre,
    Et son fruit est doux à mon palais. »

    « 2:5 Soutenez-moi avec des gâteaux de raisins,
    Fortifiez-moi avec des pommes;
    Car je suis malade d’amour.
    2:6 Que sa main gauche soit sous ma tête,
    Et que sa droite m’embrasse!
    2:7 Je vous en conjure, filles de Jérusalem,
    Par les gazelles et les biches des champs,
    Ne réveillez pas, ne réveillez pas l’amour,
    Avant qu’elle le veuille. » (On en reste au préliminaires, là…)

    « 2:9 Mon bien-aimé est semblable à la gazelle
    Ou au faon des biches.
    Le voici, il est derrière notre mur,
    Il regarde par la fenêtre,
    Il regarde par le treillis. » (On se découvre…)

    « 2:10 Mon bien-aimé parle et me dit:
    Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens!
    2:11 Car voici, l’hiver est passé;
    La pluie a cessé, elle s’en est allée.
    2:12 Les fleurs paraissent sur la terre,
    Le temps de chanter est arrivé,
    Et la voix de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes.
    2:13 Le figuier embaume ses fruits,
    Et les vignes en fleur exhalent leur parfum.
    Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens!
    2:14 Ma colombe, qui te tiens dans les fentes du rocher,
    Qui te caches dans les parois escarpées,
    Fais-moi voir ta figure,
    Fais-moi entendre ta voix;
    Car ta voix est douce, et ta figure est agréable.
    2:15 Prenez-nous les renards,
    Les petits renards qui ravagent les vignes;
    Car nos vignes sont en fleur. » (Douces métaphores)
    « 2:16 Mon bien-aimé est à moi, et je suis à lui;
    Il fait paître son troupeau parmi les lis. »

    2:17 (…) Reviens!… sois semblable, mon bien-aimé,
    A la gazelle ou au faon des biches,
    Sur les montagnes qui nous séparent.
    3:1 Sur ma couche, pendant les nuits,
    J’ai cherché celui que mon cœur aime;
    Je l’ai cherché, et je ne l’ai point trouvé…
    (…)
    3:4 A peine les avais-je passés,
    Que j’ai trouvé celui que mon cœur aime;
    Je l’ai saisi, et je ne l’ai point lâché
    Jusqu’à ce que je l’aie amené dans la maison de ma mère,
    Dans la chambre de celle qui m’a conçue.
    (…)
    « 3:7 Voici la litière de Salomon,
    Et autour d’elle soixante vaillants hommes,
    Des plus vaillants d’Israël.
    3:8 Tous sont armés de l’épée,
    Sont exercés au combat;
    Chacun porte l’épée sur sa hanche,
    En vue des alarmes nocturnes. » (Très masculin, tout ça.)
    (…)
    « 4:1 Que tu es belle, mon amie, que tu es belle!
    Tes yeux sont des colombes,
    Derrière ton voile.
    Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres,
    Suspendues aux flancs de la montagne de Galaad.
    4:2 Tes dents sont comme un troupeau de brebis tondues,
    Qui remontent de l’abreuvoir;
    Toutes portent des jumeaux,
    Aucune d’elles n’est stérile.
    4:3 Tes lèvres sont comme un fil cramoisi,
    Et ta bouche est charmante; (…)
    4:5 Tes deux seins sont comme deux faons,
    Comme les jumeaux d’une gazelle,
    Qui paissent au milieu des lis. » (On repasse à la description de la fiancée de Salomon)
    (…)
    « 4:11 Tes lèvres distillent le miel, ma fiancée;
    Il y a sous ta langue du miel et du lait,
    Et l’odeur de tes vêtements est comme l’odeur du Liban.
    4:12 Tu es un jardin fermé, ma sœur, ma fiancée,
    Une source fermée, une fontaine scellée.
    4:13 Tes jets forment un jardin, où sont des grenadiers,
    Avec les fruits les plus excellents,
    Les troënes avec le nard;
    4:14 Le nard et le safran, le roseau aromatique et le cinnamome,
    Avec tous les arbres qui donnent l’encens;
    La myrrhe et l’aloès,
    Avec tous les principaux aromates;
    4:15 Une fontaine des jardins,
    Une source d’eaux vives,
    Des ruisseaux du Liban.
    4:16 Lève-toi, aquilon! viens, autan!
    Soufflez sur mon jardin, et que les parfums s’en exhalent!
    Que mon bien-aimé entre dans son jardin,
    Et qu’il mange de ses fruits excellents!
    5:1 J’entre dans mon jardin, ma sœur, ma fiancée;
    Je cueille ma myrrhe avec mes aromates,
    Je mange mon rayon de miel avec mon miel,
    Je bois mon vin avec mon lait…
    Mangez, amis, buvez, enivrez-vous d’amour! » (Dois je commenter ?)
    « 5:3 J’ai ôté ma tunique; comment la remettrais-je?
    J’ai lavé mes pieds; comment les salirais-je?
    5:4 Mon bien-aimé a passé la main par la fenêtre,
    Et mes entrailles se sont émues pour lui.
    5:5 Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé;
    Et de mes mains a dégoutté la myrrhe,
    De mes doigts, la myrrhe répandue
    Sur la poignée du verrou.
    5:6 J’ai ouvert à mon bien-aimé; »
    (…)
    « 6:2 Mon bien-aimé est descendu à son jardin,
    Au parterre d’aromates,
    Pour faire paître son troupeau dans les jardins,
    Et pour cueillir des lis.
    6:3 Je suis à mon bien-aimé, et mon bien-aimé est à moi;
    Il fait paître son troupeau parmi les lis. »
    (…)
    L’allégorie du 7 est très explicite, je te laisse la découvrir.
    Rappelons que nous sommes avant toute forme de prohibition,
    en un temps où vivait Salomon, où le plaisir était un don divin,
    et où il était naturel que les Ecritures fassent l’apologie du plaisir.
    Mais je ne saurais par mes observations et commentaires,
    remplacer ce poême passé à la postérité. Il faut le lire,
    chercher à le comprendre, le découvrir, et en goûter la saveur.
    C’est tout le bien que je vous souhaite.

    kirtap

  7. J’ai oublié de citer mes sources:

    http://www.bibleetnombres.online.fr/biblecom/cantique.htm pour le texte,

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cantique_des_Cantiques pour un commentaire.

  8. @BigSean

    Les femmes ont libre de se désinhiber, et ce n’est pas moi qui vais leur imposer mes vues.
    Quand à la partouze… peut être se produit-elle déjà ?
    Sommes nous sûrs d’y avoir été invités ?

Les commentaires sont fermés.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!