Les écrans de Smartphone sont des réservoirs à bactéries


L’écran des Smartphones est constamment en contact avec le corps, surtout les doigts, mais aussi les oreilles, et à proximité de la bouche. Alors, saviez-vous que les écrans de Smartphone sont d’incroyables réservoirs à bactéries ?

En effet, une étude microbiologique en Angleterre vient de le confirmer. SMS, appels, utilisation d’applications… la moindre utilisation laisse une empreinte microbiologique sur le Smartphone, notamment sur l’écran. Certes, les bactéries qui y sont retrouvées sont essentiellement inoffensives.

Ceci dit, quelques organismes pathogènes comme le staphylocoque doré figurent également dans le lot. D’autres peuvent être à l’origine d’eczéma ou d’intoxication alimentaire…
Ce qui fait du Smartphone un vecteur de transmission bactérienne, au même titre que les insectes, l’eau, la nourriture, la toux, l’éternuement et les relations sexuelles.
D’après une étude, le téléphone contiendrait même 18 fois plus de microbes qu’une … cuvette de toilettes !

D’après le maître de conférence, Simon Park :

En vue de ces résultats, le portable ne rappelle pas seulement les numéros de téléphone, mais abrite également l’histoire de vos contacts personnels et physiques avec d’autres personnes, le sol ou d’autres matières.

Alors, vu que tout ceci ne vous empêchera point d’abandonner votre petit bijou de la technologie, pensez toutefois à utiliser régulièrement des lingettes antibactériennes pour essuyer assez souvent votre Smartphone.

Les dernières publications

13 réflexions au sujet de “Les écrans de Smartphone sont des réservoirs à bactéries”

  1. Au même titre que les claviers et tous les autres trucs qui sont en contact avec l’humain.

    Pas besoin d’être diplomé d’harvard pour le savoir…

  2. En gros, faut pas lécher son écran, le laver de tans à autre, et se laver les mains.

    Ça me paraît être les règles d’hygiène minimums habituelles non ?

    Bon, c’est toujours bien de le rappeler de tans à autre, mais pas la peine de s’alarmer non plus…

  3. Ca serait sympa d’expliquer comment ont été obtenus les clichés et ce a quoi ils correspondent… parce que c’est très jolie mais on sait pas trop ce que c’est (certes une culture bactériologique, mais de quoi ?)

  4. Les volants de voiture, les montants métalliques du métro, les serpillères, les poignées de portes de chiottes… sont 1000 fois plus exposés que les smartphones. Et on est tous encore en vie !

    Les ondes des smartphones nous tueront bien avant leurs bactéries, vous en faites pas !!
    ;-)

  5. @Machin ça doit être obtenu en appliquant le téléphone sur un milieu de nutrition, en gros un milieu qui est optimal pour la prolifération de colonie de microorganismes, en biologie ils utilisent de boites de pétri pour ça : h t t p://fr.wikipedia.org/wiki/Bo%C3%AEte_de_Petri

    C’est du coup un article totalement débile pour deux raisons : d’une montrer des photos de milieu de prolifération ça veut faire peur en montrant des gros truc degeu alors que ce n’est absolument pas la réalité. De deux, c’est évident que tout objet qu’on touche au quotidien va être « contaminé » par ce que l’on à sur les doigts,  » la moindre utilisation laisse une empreinte microbiologique sur le Smartphone, notamment sur l’écran. » –> sans blague !!

    Je me demande l’intérêt de cet article si ce n’est de rajouter des articles soit disant scientifiques pour faire bouche-trous et donner une impression de sérieux au blog…

  6. @Mouhaha : en fin de compte elle est pour quel « fichier » cette remarque ? ^^

    Comme dit Eohor, déjà les claviers/souris sont ultra cradingue, donc on peut se douter qu’une surface tactile l’est tout autant.

  7. @Machin Il faut savoir aussi que chaque points (ou colonie) provient d’UNE seule bactérie qui était sur le téléphone. Du coup ça veut dire que sur le téléphone à l’origine il y avais une-deux centaines de bactéries – sachant qu’on en a des millions rien que dans la bouche, ces images sont plus impressionnantes qu’autre chose ;)

  8. D’après une étude, le téléphone contiendrait même 18 fois plus de microbes qu’une … cuvette de toilettes !

    Oula le vieux cliché ! C’est propre des chiottes bon sang ! Ou alors il y a problème d’hygiène chez le particulier …

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard