Elle tue son chaton dans un micro-ondes parce qu’il avait attaqué son poisson rouge

Elle est comme ça Laura Cunliffe, elle supporte pas qu’on touche à ses animaux. Ou plutôt certains de ses animaux.
Parce que quand son chaton Mowgli a eu l’audace de s’attaquer à son poisson rouge, elle n’a pas vraiment aimé ça.

C’est alors que pour bien lui faire comprendre que ça ne se faisait pas de faire du mal à un pauvre animal sans défense, la jeune femme de 23 ans s’est saisie de son chaton de 4 mois et l’a placé au four microondes pendant 5 minutes. En toute logique.

Laura tue son chaton microondes

Après avoir eu les organes en partie cuits par l’effet du four, l’animal a souffert environ 90 minutes puis il est décédé.

L’équivalent de la SPA en Angleterre, la RSPCA porté plainte contre Laura Cunliffe qui aurait raconté ses déboires avec ses animaux tandis qu’elle était hospitalisée.

chaton microondes

Laura sera jugée pour cruauté envers un animal le 13 mars prochain. L’histoire ne dit pas comment se porte le poisson rouge…

Les dernières publications

32 réflexions au sujet de “Elle tue son chaton dans un micro-ondes parce qu’il avait attaqué son poisson rouge”

  1. On a qu’a la mettre devant la nouvelle arme micro-onde des ricains qui agi comme le Gardien call of duty :D

    Pour moi sa sera un fessiers !

  2. C’est quand même bizarre cette vague d’indignation en France sur les mauvais traitement infligés aux animaux, quand on compare à l’individualisme de plus en plus présent dans la société et à la haine des pauvres/étrangers/chômeurs/ »dégénérés sexuels »/juifs/musulmans/chrétiens/etc qui croit sans complexes…

    Pourquoi ces deux poids-deux mesures ?

  3. @haazehl : Parce que je pense qu’inconsciemment, nous sommes beaucoup plus sensibles au fait que les animaux comme ici ne peuvent pas se défendre, et c’est de ce fait une cruauté bien plus choquante. En clair, les histoires de religions, statut social etc c’est vraiment désespérant mais c’est au sein de la même espèce, donc la même « force » de défense si je peux m’exprimer ainsi.
    Pour en revenir à cet article, c’est de la barbarie totale et ce qui me rassure, c’est de voir de plus en plus de gens impliqués sur les réseaux sociaux notamment, pour la cause des animaux. Un éveil des consciences ? Une avancée vers l’intelligence ? Je l’espère en tous cas et sans être naïf, j’ai bon espoir.

  4. @Alex :

    Pourquoi pas, mais je ne vois pas en quoi un employé viré pour plan social, ou un SDF, a plus de moyens de défense contre la violence qu’il subit qu’un chat qui se fait balancer contre un mur.

    L’un des deux peut au moins déchiqueter le visage de son tortionnaire sans aller en taule pour autant…

    Et concernant la mobilisation sur les réseaux sociaux, permets-moi de rigoler grassement : les pseudo-activistes 2.0 qui ne font que « liker » ou « retweeter » des statuts n’ont strictement aucun effet concret sur les événements qu’ils « dénoncent ».
    Par contre, ça permet de se faire mousser socialement…

    Exemple actuel : les gus qui se font descendre en Ukraine et en Syrie en ce moment se moquent d’être followés ou likés, ils ont besoin de pognon, de dons en nature, ou au moins que les followers fassent réellement pression sur leurs propres gouvernements pour changer la situation internationale.

  5. @haazehl : Je partage ton avis sur plusieurs points effectivement. Il faut regarder les actions concrètes et efficace. Ce que je veux juste dire, c’est qu’en amont, il semblerait (je mesure mes mots quand même) qu’il y ait un éveil des consciences. Ensuite là où je te rejoins entièrement, les réseaux sociaux sont des viviers de gens ayant besoin de se sentir exister en se faisant mousser !.. Mais bon…

  6. Mais quelle truie, un chat est bien meilleur poché dans une grande marmite avec des herbes, ça n’a aucun gout au micro-ondes !!

    Je sais pas ce qui m’a le plus choqué entre le fait de l’avoir foutu là dedans ou de savoir qu’il a été capable de survivre même peu de temps après un passage de 5 min au micro-ondes, punaise 5 minutes quoi……

  7. L’avantage de la récrudescence de ces actes barbares envers les animaux c’est qu’à force d’indigner les gens cela va petit à petit amener à vraiment défendre la cause animale.. si il n’y avait pas ces cons pour s’afficher sur les réseaux sociaux ayant fait souffrir des animaux on ne se rendrait pas compte de la cruauté en général..
    Donc ne nous voilons pas la face, et agissons pour le respect de la vie animale, et quelque part merci aux « pioniers » de la torture animale en réseau social pour leur « travail » d’éveil des consciences..

  8. @haazehl : elle aurait mis un mec dans un micro onde je l’aurai également prise pour une dégénérée.La question que moi je me pose c’est pourquoi lorsqu’on s’apitoie sur un animal sans défense ça choque des gens? Pourquoi pointer du doigt ceux qui ont une réaction normale à ce genre d’article alors que certains restent de marbre? on sait qu’il y a des gens qui meurent de faim et de froid mais ce n’est pas le sujet là.

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard