Voici les endroits les plus sales d’un avion, attention à ce que vous touchez en vol !

Si vous êtes un maniaque de la propreté, et prenez souvent l’avion, ces informations ne vont certainement pas vous rassurer.

Travelmath a envoyé des microbiologistes pour recueillir 26 échantillons sur quatre vols, afin de déterminer les endroits les plus sales des avions et des aéroports.

Ils ont ensuite analysé les colonies de microbes par pouce carré, en utilisant le CFU (« colony-forming units »), une unité mesurant la quantité de bactéries capable de se multiplier par pouce carré.

Voici les endroits les plus sales dans les avions :

  • Tablette : 2 155 CFU par pouce carré
  • Bouton de chasse d’eau : 265 CFU par pouce carré
  • Bouton de ventilation : 285 CFU par pouce carré
  • Ceinture de sécurité : 230 CFU par pouce carré

La tablette est donc l’endroit le plus sale à bord d’un avion. Le rapport a indiqué que c’était probablement en raison du court temps de rotation entre les vols.

L’Université de l’Arizona a notamment déclaré à TIME que les plateaux testés avaient été contaminés par les virus du rhume et de la grippe, ainsi que le norovirus, qui peut causer des vomissements et la diarrhée.

De nombreuses compagnies aériennes indiquent que les salles de bains sont systématiquement désinfectées pendant la nuit et les longs vols, alors que les tablettes ne sont, bien souvent, nettoyées qu’après le dernier vol.

Quelle est l’origine du problème ? Comment éviter d’attraper des germes ?

Selon James Barbaree du Detection & Food Safety Center de l’Université Auburn d’Alabama, le problème réside dans les foules interminables de personnes qui se déplacent dans les aéroports et dans les avions.

Barbaree a déclaré à la BBC :

« Nous portons tous des microbes sur notre peau, nos vêtements et à l’intérieur de notre corps. Certains de ces microbes sont transmis à d’autres humains, et les bactéries se multiplient dans les zones malpropres. »

Avec son équipe, le scientifique a publié une étude révélant comment des bactéries telles que le SARM et l’E. Coli peuvent survivre sur des plateaux et des pochettes.

Pour y remédier, Travelmath recommande de toujours emmener un petit désinfectant pour les mains pour vous aider à combattre les bactéries dans les avions.

Le Dr. Zimring, du Mercy Medical Center de Baltimore, conseille également d’ouvrir la porte des toilettes avec une serviette en papier pour éviter d’attraper des germes.

Les dernières publications

Laisser un commentaire

Tuxboard