Grève du 29 janvier 2009 Infos

Cette grève générale du 29 janvier touchera tous les secteurs, une journée noire pour tous les travailleurs.
Au départ, cette grève était organisée pour protester contre le pouvoir d’achat et les relances concernant la crise économique, mais elle va au delà de ces idées, puisque c’est littéralement un raz le bol des français face aux décisions du gouvernement chapeauté par Nicolas Sarkozy.
 
Pour information, voici les points de raliement pour le départ des grèves dans les villes :
-> Avignon (Vaucluse) : Rendez-vous à la fac, après la manifestation.
-> Angoulême : 12h, AG INTERPRO ouverte à tous, au CAJ de la Grand Font, place H Chamare en montant vers M de Valois par la rue de la Tour d’Auvergne en face du resto « Le Crabe » à proximité de la gare.
-> Belfort (Territoire de Belfort) : 9h, Maison du Peuple
-> Caen (Calvados) : AG inter-éducation à 14h30 amphi Tocqueville (annexe droit, campus 1)
-> Cherbourg: L’omnia après la manif
-> Crest (26) : 9h30, Cité scolaire Armorin (A l’initiative de la FSU, ouverte à tous!)
-> Draguignan (Var) : 14h, salle de conférence, place Cisson (appel CGT Educ’Actio, FSU, SUD Education)
-> Figeac (46) : Après la manifestation, AG (ouverte à tous) salle Roger Laval (ancien CES)
-> Grenoble (Isère) : Après la manif, rdv à la maison des associations -> Laon (Aisne): AG ouverte à tous à l’initiative de Sud Education 02, IUFM après la manif.
-> Lille : 17h, AG INTERPRO au Cueep, 11 rue Angellier à Lille, Amphi 1.
-> Limoges (Haute-Vienne) : 14h. Salle Jean-Pierre Timbaud dérrière la mairie.
-> Longwy (54) : Assemblée Générale à 10h à l’IUT de Longwy dans l’amphi principale !
-> Lyon: 10h30 , Manufacture des Tabacs direction Bellcour.
-> Mende (Lozère) : 14h30 – Assemblée Générale départementale, en extérieur, Place du Foirail (Salle des associations, en cas de mauvais temps).
-> Montélimar (26) : 9h30, Lycée des Catalins (A l’initiative de la FSU, ouverte à tous!)
-> Montpellier (Hérault) : AG parents-enseignants à 9h30 au salon du Belvédère (Corum)
-> Nantes (44) : AG initiative FSU Maison des Syndicats salle F 10h
-> Paris : 17h30, Bourse du travail – 3 rue du Chateau d’Eau, Métro république (salle Croizat) (ouverte à tous)
-> Romans (26) : 9h30, Salle Charles Michels (A l’initiative de la FSU, ouverte à tous!)
-> Saint-Quentin (Aisne): AG ouverte à tous à l’initiative de Sud Education 02, 2 rue Sainte-Catherine après la manif
-> St-Paul-3-Châteaux (26) : 9h30, Ecoles du Resseguin (A l’initiative de la FSU, ouverte à tous!)
-> Saint-Vallier (26) : 9h30, Maison des Associations (A l’initiative de la FSU, ouverte à tous!)
-> Strasbourg (Bas Rhin) : Demander le lieu de l’AG à SOLIDAIRES durant la manif.
-> Toulon (Var) : 14h30, salle de la Méditerranée, quartier Port Marchand (appel CGT Educ’Actio, FSU, SUD Education)
-> Tours : 17h, AG INTERPRO salle du Champ Girault, à l’angle des rues E..Vaillant/Dr Herpin/Jacquemin
-> Valence (26) : 9h30, Maison des Syndicats (A l’initiative de la FSU, ouverte à tous !)
Il manque votre ville, alors regardez par là. Pour tout ceux qui veulent aller bosser, bon courage et pour les autres, bonne manif’
 
RATP

Métro : Trafic perturbé.
RER A zone RATP : Trafic fortement perturbé.
RER B : Trafic fortement perturbé.
Bus et Tramway : Quasi normal.
Six syndicats de la RATP (CFDT, CFTC, CGT, FO, Sud et UNSA) ont appelé à se joindre à la grève et aux manifestations prévues jeudi.

SNCF

TER et Transilien : plus de 40% des trains devraient circuler.
TGV : trafic assuré en moyenne à plus de 60%.
Eurostar, Thalys et Alleo : service normal
Corail : 30% des trains sont maintenus
Corail Intercités : 40% des trains devraient circuler
Lyria (vers la Suisse) : trafic entre 35 et 50 %

Renseignements : www.sncf.com www.abcdtrains.com

Les dernières publications

15 réflexions au sujet de “Grève du 29 janvier 2009 Infos”

  1. et concretement, on sait pouruqoi on fait la greve ? pour proposer des choses, ou juste pour se plaindre ? (c’est très français ça)

    c’est bien on est le seul pays à faire greve pendant la crise xD

  2. Peut on également publier les points de ralliement pour les anti-grève. Je suis persuadé que sur Paris nous serions plus nombreux et plus virulent (surtout envers la sncf).

    Trop de grève, tue l’impact des grèves les plus importantes, faut arrêter de crier au loup.

  3. a part ce plaindre les syndicats a qui il ont vouer une haine farouche a sarkozy il propose quoi et bien sur il vont dire que le secteur privé doit les regoindre je voi bien la tète de mon patron c je lui dit que je vais manifester vraiment 2 france qui ne ce comprennne plu du tout

  4. Ils ont raisons d’en profiter, bientôt le droit de grêve risque d’être remis en question (cf propos de fred lefevbre).

  5. C’est clair que jeudi ca va être vraiment le bordel dans les transports ! Mieux vaut rester chez soi je penses !

  6. Ras le bol de ces grèves de nantis, protégés du chômage et de la baisse du pouvoir d’achat par le travail des vrais productifs…

    En libéral, 3 bac+5 et 20 ans d’expérience, je bosse 10 heures par jour pour me tirer un salaire tout juste acceptable ; je supporte les charges qui profitent aux chômeurs professionnels, aux pseudo socio-culturels et autres administrations qui au lieu de m’apporter du "Service public" prennent un malin plaisir à me mettre des bâtons dans les roues.

    Messieurs les nantis, arrêtez l’hypocrisie qui consiste à mettre en avant la défense des acquis sociaux du plus grand nombre pour mieux sauver vos avantages corporatistes.

    Tout le monde sait que les réformes sont nécessaires, que les prochaines années vont être difficiles, que les trente glorieuses, c’est fini.. Alors, allez jusqu’au bout de vos engagements : acceptez donc de participer aussi aux efforts. Il est grand temps que vous mettiez aussi la main au portefeuille.

  7. Le droit de grève existe et nos grands-parents se retournent dans leurs tombes de voir ce que nous faisons des droits pour lesquels ils se sont battus pour nous "leurs enfants et petits enfants", et seraient bien déçus du peu d’intérêt que nous avons que de transmettre un minimum à nos enfants.
    Les nantis ne sont pas dans ceux qui font les grèves, mais plutôt les pouvoir publics et les dirigeant qui ne sont plus des représentants du peuple, mais des roitelets soucieux de leurs apparences et de leurs avantages.
    Cette grève est et doit être la réaction normale de l’abus et du mépris que ces pouvoirs ont pour tout ceux qui travaillent dur pour un salaire de misère ne suffisant plus à vivre correctement mais augmenter les bénéfices des élites du pays.
    Oui ce serait l’idéal que tout ceux qui ne peuvent plus subvenir au coût minimum de la vie puissent être dans la rue demain.

  8. réponse aux nantis en grève. Eh bien monsieur "le vrai productif je me regarde le nombril" je crois que vous vous trompez de colère. La main au portefeuille vous dîtes ? Faut-il en avoir les moyens.
    Eh oui, je travaille moi aussi et dans le secteur privé ! Et oui je suis en colère et oui monsieur je vais faire grève et ce qui me choque le plus dans vos propos c’est la manière dont vous jugez ceux qui ont le courage de leurs opinions et qui le manifestent haut et fort.
    Mais visiblement monsieur il ne faut attendre de vous une réaction solidaire que lorsque vous aurez un soucis d’un ordre personnel et visiblement financier. Si ce monde vous déplaît monsieur changez-le et acceptez d’entendre la gronde de ceux qui n’ont pas de portefeuille. ça vous dérange ? tant pis !

  9. à ceux qui demande, à quoi ça sert de faire grève , et pourquoi on est peut être le seul pays en pleine crise qui fait grève:
    Liberté de se défendre, c’est pourtant pas compliqué!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  10. @jujusamsrara : Je trouve inadmissible pour une société en position de monopole de faire grève. Ils défendent leurs intérêts et non ceux de leur pays.

  11. @zimbotropikal

    La solidarité, je la paie directement.. de Janvier à Juillet, je travaille pour l’Etat (49% de charges). J’ai une couverture sociale à 50% pour un même taux de cotisations que les autres salariés. D’ici un ou deux ans, soit j’arrête en libéral, soit je bascule dans le "clan" si convoité des travailleurs pauvres.

    Autour de moi, j’ai un échantillon représentatif de la société du travail en France :
    – Un chômeur professionnel depuis 12 ans, bénéficiaire de toutes les aides, qui se lèvent à 10h du mat et bosse au black ;
    – Un couple de fonctionnaires des impôts qui sont de retour chez eux à 16h30 ;
    – Un couple prof / contrôleur aérien, toujours à râler et en grève ;
    – Un pilote d’Air France, royalement payé pour faire le conducteur d’autobus des airs et dont la société est régulièrement aidé par l’état ;
    – Un pseudo assistant culturel dans un service communal ;
    – et puis ma femme et moi, dans le privé.. avec le droit de bosser, de la fermer et de payer nos charges qui serviront à payer tous ce petit monde de fonctionnaires, qui n’assurent même pas correctement le "Service Public".

    C’est ça, la France d’aujourd’hui.. !!

    Etre nanti, c’est avoir un boulot stable (sécurité de l’emploi) suffisamment rémunéré, avec des avantages et une représentation syndicale qui vous permet de descendre dans la rue avant même de commencer la négociation. Pas plus ni moins.. Ca inclut certains travailleurs du privé mais surtout ceux du Public.

    Je sais de quoi je parle ; j’ai donné dans tous les camps : celui du ticket de la file d’attente de l’Assedic et de l’Anpe, celui du salarié dans le secteur industriel privé, celui du fonctionnaire à la SNCF.

    Aujourd’hui, ceux qui descendent dans la rue sont souvent les mieux lotis, les plus protégés et surtout les moins représentatifs (le secteur public). C’est cela qui n’est pas acceptable.

  12. Bonjour, je suis controleuse aerienne, en couple avec un prof.
    je ne sais pas si c’etait moi qui etait prise pour exemple ci dessus.

    effectivement, j’étais en grève ainsi que mon prof de mari aujourd’hui : parce que nous voulons que nos enfants aient les mêmes chances que nous avons eu à l’école; parce que je souhaite pouvoir me soigner correctement dans l’avenir, et j’espere cela pour mes proches.
    cela comme vous le voyez ne concerne pas mon boulot proprement dit, alors pourquoi faire greve ?
    1. La solidarité (mais ca semble trop nul pour certains)
    2. effectivement, je ne veux pas être privatisée, et ça me pend au nez, je ne veux pas avoir à trop reserrer mes avions dans le ciel pour atteindre des objectifs, je ne veux pas mettre en danger toute personne qui prendrait l’avion. je ne veux pas gagner plus pour bosser plus, arriver fatiguée dans un travail où il faut être en forme H24 !

    je fais grève pour vous et pour tous !!!

    ce mail semblera à mes detracteurs aussi vomitif que les leurs me semblent.
    pour ceux qui m’ont suivie merci !!!

  13. @pingoo

    Non, ça n’est pas vous qui êtes pris en exemple.. juste un heureux hasard.

    Votre mail et votre point de vue ne sont pas plus mauvais que d"autres. Je vous lis et j’essaie de comprendre. Alors, svp épargnez moi le jeu de la mauvaise conscience.

    Vous dites : "parce que nous voulons que nos enfants aient les mêmes chances que nous avons eu à l’école" ; Il faut atterrir !! ou alors je vous invite à lire Françis DUBET, qui depuis des années, s’évertue à convaincre sur le soi disant concept d’égalité des chances dans le système éducatif.

    L’école égalitaire de Jules Ferry est une belle utopie à laquelle de vieux profs coco, anarcho ou socialo formés au syndicalisme dans les IUFM croient encore.

    Regardez donc les échecs en fin de 1ère année de fac : quelle hypocrisie ! Tout ça pour ne pas instaurer de numerus clausus et pouvoir dire que le système éducatif est égalitaire..

    Vous dites "parce que je souhaite pouvoir me soigner correctement dans l’avenir". C’est louable, on veut tous cela (moi y compris en tant que malade en ALD), mais la réalité nous rappelle à l’ordre. On vit de plus en plus vieux, on fait de plus en plus appel au médical… Qui va payer ? L’Etat providence ?

    Il faudra bien accepter de revoir à la baisse notre train de vie pour revenir à l’essentiel (manger, se loger, se soigner) sans se tourner sans cesse vers l’état pour maintenir un niveau de vie parfois excessif.

    D’accord, certains patrons ou banquiers abusent et méritent d’être cloués au pilori. C’est bien à eux de payer pour la déconfiture actuelle.

    D’accord pour une meilleure répartition des richesses.

    D’accord, certaines activités devraient rester dans le domaine public, et échapper aux crocs acérés des profiteurs.

    Tout cela est souhaitable.

    Mais au fond, tout le monde sait bien que la période des vaches grasses est terminée. Adaptons nous à une nouvelle manière de vivre, où les excès doivent disparaitre. Revoyons individuellement nos besoins essentiels.

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard