GUINEVERE : incinérateur de déchets nucléaires


Le CNRS a présenté GUINEVERE, un réacteur expérimental franco-belge capable de transformer les déchets radioactifs les plus dangereux afin de réduire leur nocivité et leur durée de vie. Cet incinérateur est encore un prototype, d’un cout de 10 millions d’euros. Il serait suivi du pilote préindustriel MYRRHA d’un cout de plus d’un milliard d’euros qui pourrait fonctionner dès 2023.

Le but de la manoeuvre est une transmutation d’actinides, déinstégrer les éléments radioactifs les plus dangereux (neptunium, americium et curium), ceux qui possèdent des noyaux d’atomes instables.


L’accélérateur GENEPI-3C dans le réacteur GUINEVERE

GUINEVERE, piloté par des chercheurs de l’IN2P3-CNRS et du SCK•CEN belge, est composé d’un accélérateur de particules d’un mètre de long qui génère des neutrons rapides (les réacteurs nucléaires actuels ne génèrent que des neutrons lents).

Les déchets ne pourront par être utilisés dans ces nouveaux réacteurs, le traitement qui leur ont été appliqué étant irréversible. D’autre part, le combustible usagé devra être traité avec beaucoup de minutie pour séparer les actinides mineurs du plutonium et de l’uranium. Les produits de fissions devront également être mis à part. La transmutation n’est efficace que si l’on s’assure de ne pas produire de déchets parasites pendant l’opération.

Explications :

L’objectif premier de ce projet est de réduire le volume et la durée de vie des déchets les plus radioactifs.

A propos de ces déchets, je vous conseille de regarder le documentaire Into Eternity, qui parle du stockage de ces déchets en Finlande.

Source : Lefigaro

Les dernières publications

14 réflexions au sujet de “GUINEVERE : incinérateur de déchets nucléaires”

  1. Bravo aux chercheurs du CNRS. Ca fait toujours plaisir de voir que la France participe aux avancées scientifique importante.

  2. Tu rigoles Boeing100 haha ?

    C’est sûr que c’est bien mieux d’investir encore des milliards dans le nucléaire quand il y a toutes sortes d’autres énergies, bien plus propres et safe qui sont à portées de main…

    Où sont les lobbys pour celles-là ?

    GDF SUEZ là où je t’emmènerais (8)

  3. Keke, je te propose de revisionner la video, parceque je pense que t’as rien compris…
    J’ai jamais dit que le nucleaire c’etait bien, j’ai juste dit que c’est bien que la France participe a faire en sorte que ca pollue moins. Le fait que d’autres solutions existe (plus ou moins fiables) et un autre debat!

  4. Si j’ai bien compris, avec ce type de réacteur, il ne peux plus y avoir d’accident comme Tchernobyl ou Fukoshima car l’arrêt du réacteur se fait en quelques milli-seconde ?

  5. Tu ne peux pas vraiment arrêter un réacteur même de ce type en quelques milli-secondes du simple fait que c’est une réaction de type atomique. Toutefois de part le fait qu’il supprime (lors de la réaction) les éléments les plus dangereux la réaction est beaucoup plus stable et permet comme il est dit à la fin de créer des substances utiles pour d’autres domaines.

    @Keke : si la recherche va dans le sens d’un nucléaire plus propre (et c’est quand même là l’intérêt de ce qui est montré ici) cela peut être intéressant. Actuellement il n’est pas encore possible de produire l’énergie demandée uniquement avec les énergies vertes « classiques » ne serait ce que par le manque de moyens (et là je suis d’accord avec toi) et par la sous production de ces énergies (après pourquoi pas avoir plus de centrales hydroélec, offshore, etc…). Le nucléaire rentre dans le mix d’énergie dites propres de bcp de nations encore maintenant, donc autant que ça prenne la direction d’un nucléaire propre.

  6. @Keke: ton PC marche a l’energie nucleaire (a moins que tu sois un pigeon qui a investi dans du solaire ^^). Je te propose de commencer a boycotter et de l’éteindre définitivement.

    Sinon l’objectif étant de rendre plus propre le seul processus viable de production d’energie de masse (dont on a besoin tant qu’on aura pas couvert la france de paneau solaire et d’éoliennes), je ne vois aucune raison de gueuler, a moins qu’on soit un mouton cretin qui a vu nucleaire écrit quelques part et qui part en couille direct a grand renford d’amalgames, le faisant passer lui et tout les gens soutenant la meme cause (parfaitement juste et méritant d’être entendu au passage) pour des abrutis. Donc personne ne te dis merci :) Sinon tu peu aussi meubler ton temps a chercher des solutions pour remplacer le nucleaire sale, histoire d’être constructif.

  7. La vidéo est bien, mais il manque quand même pas mal d’informations importantes. La fission des atomes est-elle suffisante pour que le réacteur génère sa propre énergie ??? Quel est le type des atomes avec une longue demi vie que l’on peut fissionner pour des atomes plus petit et quel est la demi vie de ces « petits » atomes ??? Etc.

    @virtuadams, ici on ne présente pas vraiment un réacteur pour générer de l’énergie électrique, mais plus un réacteur censé casser les atomes radioactif les plus dangereux pour obtenir des atomes radioactifs moins dangereux. Ce type de réacteur, s’il est un jour construit ne remplacera pas les réacteur déjà en place. Un réacteur a fusion, si un jour le moyen est trouvé pour en construire un, lui pourra remplacer les centrales existantes.

    @keke, aujourd’hui il n’existe pas de technologie « propre et safe » pour générer de l’électricité. Elle sont toute polluante d’une manière ou d’une autre.

  8. @ Keke

    Pour le moment l’énergie nucléaire est la seule permettant de régler et de maintenir les grandeurs du réseau à 50Hz et 22OV. Pourquoi? Car c’est la seule à pouvoir fournir une si grande quantité d’énergie quelque soit les conditions climatiques (contrairement au solaire, éolien..). Alors abandonner pur et simplement la recherche nucléaire n’est vraiment pas une solution, même si, et je suis tout à fait d’accord avec toi, il ne faut pas oublier pour autant de développer conjointement de nouvelles solutions renouvelables et les plus propres possible.

  9. Keke, comme il est indiqué Guinevere est un prototype d’incinérateur qui permettrait de réduire la durée de vie des déchets. On n’est pas dans la surenchère de moyen de production mais dans le traitement du déchet nucléaire… Sinon on avait aussi le choix du bandeau devant les yeux mais ça n’empêchait pas les nageoires supplémentaires de pousser sur les poissons…

    Akxos, le réacteur s’arrête si on coupe l’accélérateur. Dans le cas présent le combustible seul est sous-critique donc la réaction en chaine « habituelle » ne peut pas se faire sans pilotage et se termine en quelques ms. En (très) gros le combustible est l’équivalent de l’essence dans un moteur de voiture et l’accélérateur c’est la bougie d’allumage…

  10. Je n’ai pas trop bien suivi comment ce « réacteur » permet de réduire la radioactivité des déchets nucléaires.

    Par contre un truc m’interpelle, c’est que ce système, même s’il est bien, est un gros consommateur d’électricité, 250 000V si j’ai bien entendu, ça ne serait pas un peu con ça ?

    Concevoir un système dépolluant qui demande beaucoup d’énergie générée par un système indirectement polluant !

    C’est pas un peu le serpent qui se mord les bonbons ?

    Mais bon doc !

Les commentaires sont fermés.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!