Hommage et clash de Steven Gunnell, ex-Alliage

Steven Gunnell


Dans une très longue vidéo, Steven Gunnell, ex-Alliage, raconte le comportement odieux du leader (Quentin Elias) du boys band Alliage, décédé la semaine dernière à New York à l’âge de 39 ans, et comment il lui a pardonné. Steven Gunnell fait des confidences et préfère répondre seul face à sa caméra plutôt que de donner des interviews à la presse.

Quentin m’a cassé les couilles pendant trois ans

Il déclare :

Je vais être très simple, je vais être très court : Quentin m’a cassé les couilles et a été odieux avec moi pendant trois ans.
Ça a été l’horreur. Il m’a fait vivre vraiment l’enfer, au point d’en avoir l’amertume de faire partie d’un boys band ».

On y apprend aussi qu’il y avait une très forte rivalité entre les deux jeunes hommes qui souvent finissait en clash dans les coulisses. Au passage, il s’en prend également au producteur Gérard Louvin en lui reprochant de n’avoir aucun côté humain. Certes, il ne demandait pas une assistance sociale ou une nounou, mais un minimum d’écoute envers eux.

Malgré tout cette rivalité, Steven Gunnell nous confie que Quentin Elias avait un bon fond et qu’il espérait devenir pote avec lui un de ces jours. En 2008, il écrit une lettre à Quentin en lui disant qu’il l’aimait, qui lui demandait pardon et qu’il lui pardonnait pour tout le mal qu’il lui avait fait, avant de recevoir le lendemain en réponse qui fut pour lui « la lettre la plus tendre, la plus belle qu’un ami peut offrir à un autre ami ».

Les dernières publications

8 réflexions au sujet de “Hommage et clash de Steven Gunnell, ex-Alliage”

  1. quentin retrouvera jésus au paradis ……. et pourra lui astiquer la queue et boire son jus …. amen

  2. Merci Steven pour ce témoignage authentique !
    ca fait du bien d’entendre les sentiments d’un homme qui révèle la réelle nature de l’homme :-)

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard