Monopoly, fruits de mer, vote… Les interdits insolites de la famille royale britannique

L’argent ne fait pas toujours le bonheur et il ne rend pas tout à fait libre. La famille royale britannique a des règles bien strictes, tantôt loufoques que compréhensibles vu son statut. En voici quelques-unes et franchement, on les plaindrait presque !

Les membres ne doivent pas se laisser toucher par une personne extérieure de la famille

Bon, pour la Reine Elisabeth II ou le Prince Charles, on ne s’en plaindra pas. En revanche, pour Kate, ne pas négocier une simple bise est bien regrettable.

La famille doit être intégralement réunie pour Noël

Pas question d’aller à droite puis à gauche pour Noël. Tous doit être à la même table pour célébrer la naissance de Jésus et voir la Reine déballer sa nouvelle paire de moufles !

Pas de fruits de mer ! Jamais !

Ce n’est pas une question de budget, rassurez-vous ! Les fruits de mer comportent un risque élevé d’intoxication, d’où l’interdit. A Noël, famille réunie mais huîtres proscrites.

Aucun message sur les vêtements

Les vêtements portés par la famille royale doivent-être neutres. Aucune inscription, aucun visage, aucune déclaration. Pas de Chirac, donc, disant à Thatcher : « Mais qu’est-ce qu’elle me veut de plus la ménagère ? Mes couilles sur un plateau ? » Dommage…

Les membres ne peuvent pas être catholiques

La religion c’est sacré en Grande-Bretagne. Les membres de la famille royale doivent jurer fidélité à l’Anglicanisme et donc, pas de catholicisme.

Personne n’est autorisé à manger avant que la Reine ne termine son assiette

Quand Harry et William ont les crocs, espérons pour eux que la Reine a des rations réduites. Au moins, ils doivent avoir l’option réchauffage, au cas où…

La famille royale britannique n’a pas le droit de vote

Pour la famille royale, il est hors de question d’influencer la sphère publique. Ils ne sont donc jamais dans l’isoloir.

Le jeu du Monopoly est interdit

Jeu jugé vicieux, le Monopoly n’est pas le bienvenue au Buckingham Palace. Imaginer Kate et William comploter pour envoyer Elizabeth II en taule, c’est assez croustillant.

Il est interdit de refuser un cadeau, quel qu’il soit

Si en Chine, le cadeau est sacré, la famille royale y accorde une grand importance elle aussi. Toutefois, la Reine a la dernier mot. Elle seule décide de qui peut garder quoi. Après, de là à avancer qu’elle en revend sur internet, c’est autre chose.

 

Tuxboard