Jamais Nationale, le clip choc de La Canaille


Découvrez le clip de Marc Nammour aka La Canaille qui porte un message fort dans son single Jamais Nationale.

N’hésitons pas à l’répéter
L’heure est grave l’état d’urgence est décrété
Non pas question d’garder le silence
Cette voix revient comme un cauchemar diaboliser nos différences
Ici ça pue j’ai la nausée
Une profonde indignation comment rester les bras croisés
Cette voix c’est le poison qui tourne en rond dans son bocal
Mon identité ne sera jamais nationale

La Canaille s’adresse aux humanistes aux militants aux convaincus pour crier haut et fort que son identité est plurielle cosmopolite et bigarrée. Qu’elle voit la différence comme une richesse, une nécessité pour construire et appréhender le monde. Qu’elle se définit sans papier. Qu’elle déteste le terme de clandestins et d’étranger. Qu’elle s’affranchit du carcan des frontières. Qu’elle n’a que faire du tampon officiel d’une carte ou d’un passeport et que si elle s’écoutait elle en ferait un grand feu de joie.

Réalisé par Jérome Boivin a.k.a Pépouse Man
Texte: Marc Nammour
Musique: Mathieu Lalande

Paroles :

Mais écoute là cette voix dégueuler sur les ondes
Cette voix venue tout droit du territoire des ombres
Cette voix immonde qui prend du poids et des galons
Qui sait comment se faire mielleuse pour séduire dans les salons
Cette voix aux multiples gorges qui se décharge
Habitée d’une haine si virulente qu’elle en est barge
Du cadre à l’ouvrier jusqu’au commissaire
Cette langue de vipère s’accommode très bien de la misère

N’hésitons pas à l’répéter
L’heure est grave l’état d’urgence est décrété
Non pas question d’garder le silence
Cette voix revient comme un cauchemar diaboliser nos différences
Ici ça pue j’ai la nausée
Une profonde indignation comment rester les bras croisés
Cette voix c’est le poison qui tourne en rond dans son bocal
Mon identité ne sera jamais nationale

Cette voix sinistre est d’humeur assassine
Elle s’évertue à plonger la tête immigrée dans la bassine
Déteste ses racines, traque son taux de mélanine
Reproche l’odeur de sa cuisine ou la largeur de ses narines
Le traite comme un danger roule son nom dans la farine
Ses théories sont consanguines parle de flingues de carabines
Défend une France en blanc ou en bleu Marine
Alors le porc et sa portée de gorets s’en lèchent les babines

N’hésitons pas à l’répéter
L’heure est grave l’état d’urgence est décrété
Non pas question d’garder le silence
Cette voix revient comme un cauchemar diaboliser nos différences
Ici ça pue j’ai la nausée
Une profonde indignation comment rester les bras croisés
Cette voix c’est le poison qui tourne en rond dans son bocal
Mon identité ne sera jamais nationale

Cette voix n’a pas de couleur comme la connerie ou l’ignorance
Elle puise sa force dans la douleur l’humiliation et les offenses
C’est l’éloquence pour nous monter les uns contres les autres
Elle te rabâche en continu qu’y a l’étranger et y a les nôtres
Mon identité elle est plurielle elle est changeante
Et heureusement elle n’hésite pas à prendre la tangente
Elle s’inspire de toute culture, s’inspire de toute étoile
Elle a les bras ouverts et considère tout homme à son égal
Mais cette voix veut me tirer vers le fond
C’est cette voix encore une fois que je combats sans rémission
Dressé contre son ordre contre sa morale
Mon identité ne sera jamais nationale

N’hésitons pas à l’répéter
L’heure est grave l’état d’urgence est décrété
Non pas question d’garder le silence
Cette voix revient comme un cauchemar diaboliser nos différences
Ici ça pue j’ai la nausée
Une profonde indignation comment rester les bras croisés
Cette voix c’est le poison qui tourne en rond dans son bocal
Mon identité ne sera jamais nationale

Jamais nationale jamais jamais nationale
Mon identité ne sera jamais nationale

Les dernières publications

15 réflexions au sujet de “Jamais Nationale, le clip choc de La Canaille”

  1. s’il a pas envie de défendre son pays c’est son problème…
    s’il se sent de nulle part grand bien lui fasse

  2. [Cette voix sinistre] Défend une France en blanc ou en bleu Marine
    Alors le porc et sa portée de gorets s’en lèchent les babines

  3. « Découvrez le clip de Marc Nammour aka La Canaille qui porte un message fort dans sons single Jamais Nationale. »

    ptite typo « son »

  4. Outre le message qui va forcément partager, force est de constater que le flow et l’écriture redonne un bon coup de fraicheur sur le rap actuel.
    On est loin du rap harcore bling-bling façon « je pisse dans ta shnek, armé d’un Ak-47″, avec des codes incompréhensible si tu viens pas de la banlieue parisienne  » 9-2 Sevran, K double A, y’a que les vrais qui savent ».
    Bref moi j’aime son style après le texte divisera forcément…

  5. c’est plutôt bien écrit et largement au dessus de booba et cie…

    Par contre le sens de la chanson me dérange, ont fou les sans papiers dehors, c’est comme ça partout.. au US en Australie ect… Comment ce serait si on ne le faisait pas, faut être réaliste un moment et arrété d’etre hypocrite.Toujours la même rengaine ça devient soulant…

  6. @Kristy : ça pique les yeux ..
    Sinon au-delà de ton ortographe qui en effet ne devrait pas te permettre de voter dans un monde idéal, consédérant les paroles de cette chanson il serait surprenant qu’il n’y soit pas allé.

    @Oust : il n’est pas mention des clandestins (qui, si il le faut, peuvent comme partout être reconduits à la frontière) mais globalement du sentiment anti-« tous ceux qui ne sont pas comme nous.. ».
    C’est une chanson clairement anti FN mais pas seulement..

  7. On peut dire merci à nos élites de nous avoir fait passé pour des gros racistes. ils ont bien réussi. Un jour, il faudra nous expliquer pourquoi …

  8. Le modèle francais traditionnel c’est l’assimilation et non le multiculturalisme, à laquelle se sont pliées de nombreuses vagues d’immigration, traduction: « À Rome, fais comme les Romains », s’il est pas content, il dégage.

  9. @avale-mon-jus Lis un peu entre les lignes, quand il parle du porc il ne fait pas référence à l’animal ;)

  10. @BenouSensei
    Oui effectivement, ca pique les yeux, m’apprendre à écrire sans faire attention.

    Ensuite , bah moi justement, cela ne m’étonnerai pas. C’est souvent la même histoire, les mecs qui ne votent pas sont aussi ceux qui ralent le plus à propos des résultats.

  11. D’accord avec les paroles et avec le sentiment général qui se dégage du texte, c’est pas du Booba au moins c’est clair !

    Par contre la conclusion tombe à l’eau : Identité jamais nationale, c’est refuser de croire (ce que je peux comprendre) qu’on va se reconnaître Français car on est rejeté ou incompris, OK.

    Mais je ne vois pas comment on peut vivre sans identité, sans reconnaissance d’un groupe, donc in fine d’une nationalité ou d’un pays …

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard