Ken Hayworth va se suicider pour ressusciter en robot


Ken Hayworth, scientifique de l’Université d’Harvard va tenter de se donner la mort pour ressusciter en robot. A la recherche de l’immortalité, l’américain a tout mis en place, même sa fête d’adieu :

La race humaine est sur une ligne droite vers le téléchargement de l’esprit. Nous allons conserver un cerveau le découper, le créer sur ordinateur par simulation et le connecter au corps d’un robot

Au programme après une anesthésie et un produit mortel qu’il prendra en intraveineuse, son cerveau sera découpé, vidé de son eau et de sa moelle épinière et les nerfs rachidiens seront conservés et pourraient être ressusciter par simulation à l’aide d’un ordinateur.
Ken Hayworth a déjà réalisé des tests concluants sur les souris et il souhaite être le premier cobaye humain.

Alors, Ken Hayworth est-il fou ou complètement fou ?


Source : Chronicle

26 réflexions au sujet de “Ken Hayworth va se suicider pour ressusciter en robot”

  1. Ha b’en non, c’est pas aussi simple… les cons il s’accrochent eux !

    Sinon pour le truc… suicide… ouais bofff….
    Un peu con quand même quoi, mais dans le fond ce doit être tripant ^^
    J’imagine déjà the future Robocop… euhhh Roboingeneer ^^

  2. Petite erreur ^^ « de sa moelle péinière »

    Ah bon si ca marche pour des rats ca marche pour l’homme … ok ^^

  3. joli matt57 ^^

    sinon, non ça ne marchera pas dans le sens ou faire une image de l’esprit (dont la faisabilité reste à prouver) c’est faire une copie, pas un transfert. Si le process abouti, il y aura une « copie du gars », mais le gars sera bel et bien mort.

  4. @ Hawks: deja, un rat et une souris sont 2 animaux différents, l’homme un troisieme. Meme si de nombreux essais sont d’abord réalisés sur de petits mammiferes, car l’éthique empeche les chercheurs de bosser directement avec des humains (ca doit quand meme se faire en chine j’imagine), apres avoir obtenu des resultats encourageants il est temps de passer chez l’homme, je ne suis pas sur que Ken a pu trouver facilement un volontaire, si il y pense que ca va marcher, il a tout a fait raison de le faire.
    Quoi qu’il arrive il deviendra « celebre »:
    – si il echoue, il aura sa ligne ici:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27inventeurs_tu%C3%A9s_par_leur_invention
    – si il reussit: il aura peut-etre le prix nobel

  5. n’empeche s’il reussi … mais bon pour reproduire un cerveau par simulation, sa n’est pas encore a porté il me semble, il y a trop de facteur qui rentre en jeux, le hasard l’hummeur etc..

  6. @nico
    Bien-sûr qu’il faudra vérifier après ! x)

    Par contre comment prouver que c’est bien lui qui sera au commande de l’ordinateur… même si ça marche beaucoup de gens resteront sceptique quant à la véracité de l’exploit :(

  7. Encore une fois ce ne sera pas « lui ». Le terme « image » du cerveau est d’ailleurs assez révélateur : il ne s’agit que d’une photo (complexe s’il en est, effectivement) de son cerveau, mais rien de plus.
    Attention, je ne suis pas animiste, juste logique. Trait de caractère qui semble manquer à notre scientifique du jour.

  8. lol le pire c’est que certain sont persuader que sa va marcher. il va ce tuer pour rien et tout le monde trouve ça génial pour la science.
    Le monde deviens de plus en plus stupide.

  9. Projet intéressant, qui pourrait être utile pour l’avenir. Mais il faut vraiment être taré pour se suicider pour ça !

  10. C’est un fake, fait partie de la campagne marketing de la future tablette « surface »de Microsoft (transfert de données en cloud entre interfaces microsoft)

    Source : Brief viral de Microsoft (Juin 2012)

  11. Ah non, fais pas ça !

    Malheureux. L’intelligence artificielle ne sera jamais un réseau de neurone. Tu perds ton temps. Une IA doit avoir une logique, un moyen de communiquer avec l’univers extérieur. Il ne s’agit pas d’un simple organe chimique, mais d’une très juste évolution de l’organisme. Il faut concevoir que l’humanité est un tout, que chaque élément fait partie du processus intelligent. Et que chaque chose s’influence mutuellement – ce n’est pas simplement une forme de représentation ergonomique, mais un programme auto-programmé qui fonctionne avec des sens extérieurs et une vision implicite de ces sens.

    Encore un idiot qui crèvera pour rien. La vie n’est pas un jeu, il faut attendre l’expérimentation finale de l’intelligence artificielle pour essayer l’immortalité virtuel – vu à la manière de William Gibson. Et je pense que le premier qui sera immortalisé dans un conduit électronique, sera un programmeur de son vivant qui se créera pour que dans sa mort perdure un soupçon de sa vie passé. Jamais on ne verra l’exacte unicité de l’individu – rien qu’à voir les clones.

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard