Noël 2018 "La Liste des cadeaux de Noël, pour hommes, femmes, les pulls et les pires cadeaux...

BlogActusKepler-62 e & f : 2 nouvelles planètes semblables à la Terre

Kepler-62 e & f : 2 nouvelles planètes semblables à la Terre

Publiée dans la revue scientifique Science, ce jeudi 18 avril, une étude rapporte la découverte de Kepler deux planètes semblables à la . Selon Justin Crepp, un astrophysicien de l’université de Notre Dame à Indiana aux Etats-Unis et coauteur de cette découverte assure qu’à partir de ce qu’on peut observer, à savoir leur rayon et la durée de leur orbite autour de leur étoile, ces deux exoplanètes sont les objets les plus similaires à la jamais trouvés.

Ces deux planètes hors de notre système solaire ont été baptisés « Kepler-62 e » et « Kepler-62 f« , du nom du spatial américain Kepler qui les a découvert.

Ces deux planètes sont environ 50% plus grosses que la Terre, l’une étant plus petite que l’autre. Elles tournent également chacune en orbite dans la zone habitable de leur étoile baptisée Kepler 62, où la température n’est ni trop chaude ni trop froide pour permettre à l’eau d’exister à l’état liquide. William Borucki, un autre auteur de l’étude, explique que si vous vous teniez sur Kepler-62 f, l’étoile vous paraîtrait plus grosse que notre Soleil, mais la luminosité serait la même que sous un ciel nuageux.

En parlant de Soleil, celui des deux planètes est ainsi l’étoile Kepler 62. La plus petite planète, Kepler-62 f, met notamment 267,3 jours pour faire le tour de son Soleil, contre 122,4 jours pour sa voisine, Kepler-62 e. Outre cela, les scientifiques disposent encore de données plus précises. Ainsi selon eux, Kepler-62 f semble être composée de roche et comporter des pôles. Quant à sa voisine Kepler-62 e, ils l’ont décrite comme un water world, un globe principalement composé de profonds océans.

Ces derniers de préciser toutefois qu’ils ignoraient si les deux planètes étaient rocheuses ou non, ou si elles ont une atmosphère ou non, ni encore si elles abritaient de l’eau. Tant que nous ne disposons pas de données spectrométriques de leur atmosphère, nous ne pouvons déterminer si elles sont réellement habitables. Par ailleurs, ils soulignent aussi qu’ aucune mission actuelle, prévue ou même imaginable ne pourrait montrer si ces planètes sont habitables, car ce système se trouve à 1.200 années-lumière de la Terre.

A titre d’information, le Kepler lancé par la NASA en 2009 et ayant pour mission de rechercher des planètes sœurs de la Terre pouvant abriter la vie, a détecté jusque-là plus d’une soixantaine d’exoplanètes. Mais ces deux dernières sont notamment les plus semblables à notre planète.

Chargement du player …






Publié le 19 avril 2013 à 17:35, par :
La rédaction // Facebook


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2018 | Tuxboard : concentré de news fraîches