BlogActusKristján Loftsson, le millionnaire tueur de baleine

Kristján Loftsson, le millionnaire tueur de baleine

Kristján Loftsson est un multimillionnaire d’origine islandaise. Il est un baleinier. Il s’agit également du propriétaire de la compagnie Hvalur hf qui a abattu un hybride de rorquals et rorquals bleus, des espèces rares. Et pourtant, le richissime envisagerait d’en tuer encore plus.

La compagnie de Loftsson fait parler d’elle

Récemment, on a pu voir sur internet des images choquantes de groupes anti-chasse à la baleine. Les photos montrent le dépeçage de la 22e baleine tuée par l’entreprise de Loftsson depuis seulement le 20 juin de cette année selon Sea Shepherd UK. Il a été fait en Islande.

On pensait qu’il s’agissait d’un animal protégé nommé « baleine bleue ». Mais la compagnie baleinière a confirmé que c’était une progéniture de rorqual commun et de rorqual bleu. A l’appui de leur dire, ils ont eu les résultats d’une analyse de l’ADN de l’animal.

Les conservationnistes continuent leur lutte

Certes la loi islandaise ne pénalise pas la chasse de ce type d’animal. Néanmoins, la vente de sa viande est considérée illégale. Les conservationnistes sont toujours contre la chasse commerciale de la baleine en Islande. Ils demandent la fin immédiate de cette opération.

Le représentant du Fonds international pour la protection des animaux ou IFAW en Islande nommé Sigursteinn Masson a fait une déclaration.

Selon lui, la chasse de cet hybride bleu/rorqual démontre combien les baleiniers en mer ont du mal à différencier les espèces qu’ils doivent tuer à celles qui doivent être protégées. Alors, il arrive qu’on tue des espèces rares ou préservées pour des raisons inutiles.

Le représentant affirme que ces preuves suffisent à mettre fin sans attendre à la chasse pour permettre aux espèces menacées de survivre et d’assurer la survie de l’écosystème marin. Ces animaux représentent aussi une richesse culturelle et naturelle importante.

Cependant, Loftsson ne semble pas être intimidé par la condamnation internationale. Sa compagnie devrait encore tuer 238 baleines cette année. Pour l’été, les ouvriers vont en assassiner 150 de plus.

Et pourtant, la chasse à la baleine a été stoppée pendant deux ans suite aux problèmes relatifs à la vente des produits de baleines qui ont eu lieu au Japon.

Loftsson dit que lui et son entreprise sont toujours victimes des accusations des militants.

Publié le 28 juillet 2018 à 11:00, par :
Ambre Leclerc

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches