BlogInsoliteLa Lettre SOS d’un travailleur chinois trouvée dans une boite de décoration

La Lettre SOS d’un travailleur chinois trouvée dans une boite de décoration

Une Américaine a trouvé une SOS d’un travailleur dans une boite décoration. Julie Keith, habitante de l’Oregon, pensait installer tranquillement les pierres tombales en polystyrène de son kit cimetière qu’elle avait acheté pour Halloween, dans un magasin Kmart. Elle tomba sur un appel au secours d’un travailleur .

Le travailleur chinois y décrit des journées de 15 heures, pour le salaire misérable d’1,20 euros par mois, sans pauses dominicales, ni vacances, des tortures dans un camp de au nord-est de Pékin à Masanjia. Il demande à quiconque trouvera sa : d’avoir l’amabilité de la renvoyer à l’Organisation Mondiale des Droits de l’Homme.

Des milliers de personnes, qui sont persécutées par le parti communiste chinois, vous remercieraient et ne vous oublieraient pas.

Les douanes américaines ont lancé une enquête pour déterminer l’authenticité, car il est en effet illégal d’importer aux États-Unis des produits fabriqués par des travailleurs forcés ou prisonniers.

Publié le 28 décembre 2012 à 13:15, par :
Max //

Bras droit, ou main gauche de Mr Tux. Master en dyslexie. Vous pouvez me suivre, mais vous ne me rattraperez jamais ! J'adore travailler sérieusement sans me prendre au sérieux. Les fautes dans les articles sont faites volontairement. Ça vous rappelle que je suis un homme comme vous et non un dieu comme tout le monde pense...


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2017 | Tuxboard : concentré de news fraîches