Le premier enfant guérit du SIDA


Une équipe de chercheurs a présenté le premier cas de guérison d’un enfant qui a été contaminé dès sa naissance par le virus du Sida (VIH). Le virus lui avait été transmis par sa mère séropositive non traitée.

Cependant, le virus n’a pas été complètement éradiqué par le traitement, mais sa présence est si faible que le système immunitaire de l’organisme de l’enfant peut le contrôler sans traitement antirétroviral.

En effet, le seul cas de guérison officielle reconnue dans le monde est celui de l’Américain Timothy Brown, déclaré guéri après la greffe de moelle osseuse provenant d’un donneur présentant une mutation génétique rare. Cette mutation a empêché le virus de pénétrer dans les cellules.

Concernant le traitement que l’enfant a reçu, il s’agissait d’antirétroviraux administrés moins de 30 heures après sa naissance, soit beaucoup plus tôt que d’habitude, pour les enfants nouveau-nés à haut risque d’être contaminés. Même si le virus est toujours là, l’on peut alors parler de guérison fonctionnelle.

D’après les chercheurs :

Faire une thérapie antirétrovirale chez les nouveau-nés très tôt pourrait permettre d’obtenir une très longue rémission sans antirétroviraux en empêchant la formation de ces réservoirs viraux cachés.

A l’occasion de la 20ème conférence annuelle sur les rétrovirus et les infections opportunistes à Atlanta (Géorgie), les chercheurs ont souligné que de nouveaux tests devront être pratiqués pour vérifier si le traitement peut être appliqué à d’autres enfants à haut risque.

Les dernières publications

8 réflexions au sujet de “Le premier enfant guérit du SIDA”

  1. Question surement idiote, mais depuis le tps, c’est nouveau comme idée de traiter un bb à risque si tôt?
    Ca me parait tellement évident, quand on sait que plus les traitements sont précoces mieux ils agissent?

  2. @mika95 La medecine sur les enfants reste délicate . Tu ne soigne pas un bébé sans qu’il est une chance . Et désormais, ils en ont !

    –>antirétroviraux administrés moins de 30 heures après sa naissance

    C’est pas rien .

    Après, il est possible que le Virus du Sida soit différent chez un enfant qui a été contaminé dès sa naissance par le VIH, par rapport à un « porteur » qui l’aurait attrapé au cour de sa vie .

  3. Ya que moi qui voit que le médecin s’appelle Dr GAY ??

    Sinon sans blague, c’est une nouvelle porteuse d’espoir pour le futur.
    Reste a voir qui en profitera, qui se fera soigner, qui en tirera les bénéfices !

  4. J’avoue ça fait même « ha?ha Gay » auto-owned.

    Super cool je vais pouvoir tremper ma nouille partout maintenant.

    Sans dèc c’est super, mais (y’a toujours un mais !) faut pas parler du prix d’un tel traitement, ou des facteurs génétiques qui sont rentrés en compte dans ce cas qui le rende exceptionnel. Si c’est le premier, c’est un grand hasard médical! Je ne dénigre pas la performance des chercheurs, les grandes decouvertes sont souvent dues au hasard!

  5. Traitement chez un nouveaux-né. Deux choses : il n’est pas encore dit que cela puisse fonctionner chez tous les enfants nés de mère séropositive, des tests restent à faire. De plus, la transmission materno-foetale du VIH est devenue minoritaire (5%) sous antirétroviraux.
    Bref cette une bonne nouvelle, surtout pour cet enfant, mais qui ne s’applique qu’à une faible proportion de patients. Le patient de Berlin est le seul qui ait jamais guéri du VIH. La lutte contre le SIDA est loin d’être terminée.

    Le meilleur traitement actuel : le préservatif ! En espérant que le prochain pape ne déclare pas à nouveau le candom vecteur du VIH…
    Et quant au nom de médecin (Dr Gay)… allo ?!! Faut arrêter d’assimiler le SIDA aux homosexuels. C’est fini les années 80-90.

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard