BlogActusLes passagers à bord d’un avion qui a rencontré un souci technique en plein vol ont cru qu’ils allaient mourir

Les passagers à bord d’un avion qui a rencontré un souci technique en plein vol ont cru qu’ils allaient mourir

Un vol de nuit de Airways de Perth, Australie à Sydney a viré au cauchemar. Le souci technique paraissait tellement grave que les passagers à bord pensaient qu’ils allaient mourir.

Si vous souffrez d’une peur de voler ou d’aérophobie, cette histoire pourrait être classée parmi vos pires cauchemars.

L’ Airbus A330 a rencontré un problème de climatisation, ce qui peut être la source d’un souci au niveau de la pression dans la cabine.

Alors que l’ s’apprêtait à faire une escale imprévue vers Melbourne, des masques à oxygène sont tombés des compartiments supérieurs et tout le monde à bord a présumé le pire.

Heureusement, comme dans un épisode de The Simpsons, cela s’est avéré être une fausse alerte. Mais pendant ce temps-là, les gens avaient tellement peur qu’ils ont commencé à préparer des messages d’adieu pour leurs proches.

Le passager Nick Scerri a décrit la situation comme traumatisante :

« Ce fut une de ces expériences que vous traversez et qui vous a vraiment traumatisé au point de vous rappeler qu’au fait vous êtes vulnérable.

Tout le monde à bord de l’avion devenait hystérique parce que les pilotes restaient sans voix devant la situation.

J’ai essayé de garder mon calme mais le manque d’information nous rendait presque fous. Nous pensions vraiment que nous allions mourir.

Une dame âgée s’est évanouie et un médecin qui était à bord lui a administré les premiers soins ainsi qu’un réservoir d’oxygène. »

Il a ensuite ajouté qu’après que le pilote eut annoncé l’atterissage d’urgence, la pression de l’avion s’est soudainement ressentie  et que les enfants s’étaient affolés.

Malgré l’hystérie des passagers, l’équipage en cabine a réussi à garder son calme. Et l’avion a finalement atterri en toute sécurité à Tullamarine, Melbourne.

Une fois au sol, les ingénieurs se sont rendus dans l’avion pour enquêter sur le problème, tandis que les passagers ont été transférés au prochain vol disponible pour Sydney.

Dans un communiqué, un porte-parole de a déclaré :

« Suivant la procédure standard, l’équipage est descendu à 10 000 pieds et a pu redémarrer le système et se diriger vers Melbourne.

L’équipage n’a pas déclaré l’urgence. Il s’agissait d’une demande de traitement prioritaire par le contrôle du trafic aérien à l’arrivée à Melbourne par mesure de précaution.

Nous remercions l’équipage pour son professionnalisme et les passagers pour leur patience et leur compréhension. »

Les masques à oxygène ont été déployés en raison du problème de dépressurisation mais Scerri a critiqué la façon dont la compagnie aérienne a géré la situation à ce moment-là et a dénoncé un manque de compassion pour les passagers.

Il a ajouté :

« Il n’y avait que quatre ou cinq personnes sur le tarmac avec des chemises fluorescentes quand nous avons atterri. Même pas un seul ambulancier ou personnel paramédical, aucun signe pour nous faire comprendre qu’on s’inquiétait pour nous.

C’était extrêmement décevant. J’avais l’impression que c’était plus l’avion qui inquiétait la compagnie et non notre bien-être. »

Publié le 21 avril 2018 à 8:16, par :
Grégory L.S.

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches