Les pays où les femmes ont plus de probabilité de perdre l’emploi au profit des robots

Le monde du travail est devenu très concurrentiel actuellement. L’offre de travail ne subvient pas toujours à la demande. Alors dans certains pays les femmes ont plus de risques de perdre l’emploi, à cause de la robotisation.

Quels sont les impacts de la robotisation sur les marchés du travail ?

La robotisation croissante, mais plus globalement l’intelligence artificielle et l’automatisation, auront un impact très négatif sur les marchés du travail. En effet, le nombre d’emplois perdus à travers l’automatisation est à la hausse.

Selon une nouvelle étude de Website Builder Expert, les femmes sont les grandes perdantes, de la révolution technologique. Paradoxalement sur 33 pays de l’OCDE, 80% des pays étudiés indiquent que, les hommes risquent davantage de perdre leur emploi que les femmes.

Cette recherche a d’ailleurs pris en compte la disparité des sexes, dans le monde du travail. Selon les experts 800 000 millions d’emplois seront pris en charge par des robots à l’avenir. Ces changements disruptifs, toucheront donc l’ensemble des activités économiques mais de façon très inégale.

L’employabilité féminine plus pénalisée

Certes une grande majorité des postes occupées par les hommes seront plus perdues par rapport à celles des femmes. Mais compte tenu de la participation plus importante des hommes au marché du travail, la main-d’œuvre féminine sera plus pénalisée.

D’autre part, la majorité des nouveaux emplois seront créés dans le secteur technologique. Alors qu’actuellement les grandes entreprises technologiques n’emploient que très peu de femmes.

En effet les femmes sont moins équipées dans les qualifications scientifiques, des secteurs dynamiques. Les secteurs administratifs, techniques ou administratifs fortement occupés par des femmes présentent 50% de risque d’automatisation.

Cependant le Japon arrive en tête de liste, par rapport à la robotisation en ce qui concerne les 2 sexes. L’automatisation des hommes est de 65% et les femmes de 63% au Japon.

Les femmes britanniques sont plus à mènent de perdre leur travail par rapport aux américaines face à la robotisation. Tandis qu’en Lettonie les hommes sont plus exposés à la mécanisation du travail par rapport aux femmes.

Au final, le Japon est le premier foyer à risque pour l’automatisation des emplois masculins et féminins.

Ainsi que vous soyez une femme ou un homme, vous serez frappé de plein fouet par le chômage structurel de masse. Mais pas de panique, il reste toujours le poste de la femme au foyer.

Laisser un commentaire

Tuxboard