Vidéos de l’émission Les surdoués de la créativité diffusée sur Arte. Que se passe-t-il quand nous pensons ? Pourquoi existe-t-il différentes formes d’intelligence ? Un étonnant voyage au centre du cerveau. Documentaire en 3 épisodes (3 x 43 min) de Petra Höfer et Freddie Röckenhaus.

Les surdoués de la créativité (partie 1/3)

Dans sa petite enfance, Matt Savage développe un comportement étrange. Jusqu’à ses quatre ans, sa propre mère ne peut pas le toucher sans provoquer chez lui des hurlements. Au moindre bruit, il se met à crier. Le diagnostic du pédiatre ne se fait pas attendre : Matt est autiste. Il s’agit désormais de s’accommoder des graves dysfonctionnements de son cerveau qui provoquent des comportements extrêmes. A six ans, Matt Savage apprend tout seul, en une nuit, à jouer du piano.

A sept ans, il commençe à composer du jazz. La même année, il sort son premier album. La veille de son treizième anniversaire, Matt Savage se produit dans le club de jazz le plus célèbre de New York, le Birdland. Des légendes du jazz comme Chick Corea le considèrent comme un prodige. « Mais d’où Matt Savage tient-il sa connaissance de la musique, s’interroge Darold Treffert, reconnu comme l’un des 100 meilleurs médecins des Etats-Unis et comme le meilleur spécialiste des autistes de haut niveau? Le cerveau comporte-t-il une puce musicale où tout a été pré-enregistré ? Et nous n’y aurions normalement pas accès ? Comment Matt en sait-il autant sur la musique, alors qu’il ne l’a jamais apprise ? »


Les surdoués de la créativité 2/3

Les dons de Stephen Wiltshire ne sont pas moins époustouflants. Ce Londonien, également diagnostiqué autiste dans son enfance, survole Rome en hélicoptère pendant à peine 45 minutes pour « Voyage au centre du cerveau ». Il doit ensuite dessiner de mémoire une vue aérienne détaillée de cinq mètres de long de la ville éternelle. En effet, Stephen est un génie du dessin, il est déjà parvenu à réaliser la même prouesse artistique pour Londres, sa ville natale. C’est avec une exactitude déconcertante qu’il avait dessiné le nombre précis de fenêtres des principaux bâtiments.

Les surdoués de la créativité 3/3
Le professeur Michael Fitzgerald, neurologue à Dublin, a développé une théorie selon laquelle une créativité hors du commun irait souvent de pair avec des dysfonctionnements du cerveau chez les autistes. Selon Fitzgerald, le génie de Einstein, Newton, Mozart et Beethoven serait du à des connexions défaillantes de leur cerveau. Un peu comme celui de Matt Savage et de Stephen Wiltshire. Cette théorie a poussé le professeur Alan Snyder, de l’université de Sydney, à mener des expériences où il tente de désactiver temporairement certaines parties du cerveau de cobayes humains pour augmenter leur créativité. « Il est fascinant, dit Snyder, de devoir suspendre l’activité de certaines parties de notre cerveau pour que notre créativité puisse s’épanouir. » Les expériences de Snyder sont toutefois très controversées.
Les épisodes sur la mémoire ::
Episode 3 – Affaires de Sexes