L’inventeur du kebab est mort


RIP Kadir Nurman. Cet allemand d’origine Turque est décédé ce samedi 26 octobre à l’âge de 80 ans. Installé à Berlin, il avait inventé le sandwich réalisé à partir de la viande placée sur la broche, le döner (grillade tournante). En 1972, Kadir créa le premier kebab, dans Berlin-Ouest, en découpant cette viande et en la plaçant dans un pain.

 
Depuis, on compte plus de 16.000 fast-foods de kebab en Allemagne. Chaque année, un peu plus de 250 millions de kebabs sont consommés en France. Les kebabs constituent 14 % des sandwiches vendus, soit la moitié des sandwiches hors « sandwich baguette ».

On ne connait pas encore le pourcentage de ces sandwichs vendus entre minuit et 6h du matin, mais le chiffre devrait être important.

Le supplément sauce blanche

23 réflexions au sujet de “L’inventeur du kebab est mort”

  1. Ce truck dégueulasse et avarié pour la plus part qui a envahi la France ‘jusqu’aux villages’???

    Bha il a dû ce dire que c’était peine perdu!

  2. @boblapurge; viens en Suisse, j’ai de très bonne adresses….
    (pain fait maison, provenance de la viande, légumes tout frais et sauces super gouteuse)

  3. J’en et vu même a Shanghai des kebabs !!!!

    Le bénéfice total par ans des kebabs en France est de 1 milliards d’euros et des poussières , et j’imagine qu’une partie financent le terrorisme au même titre que les drogues .

    ALORS MOI JE RESTE AU JAMBON BEURRE !!!

  4. Cochonou, élu champion du monde 2013 de trolling toutes catégories, et a d’ores et déjà gagné sa place au guiness book 2014.

  5. @Groov, non moi j’aime bien lécher les testicules, j’ai des goûts de chiottes c’est pour ça que j’ai du mal à manger un truc aussi bon que les kebab

  6. @bidmac

    C’est pas en mangeant des jambons beurres que je vais crever !!!

    Le parisien ;

    MORT MYSTÉRIEUSE, hier à Stains. Un homme de 32 ans, habitant
    Aulnay-sous-Bois, s’est effondré vers 1 heure du matin alors qu’il mangeait un kebab .

    Le monde :

    Une adolescente de 16 ans est morte lundi au centre hospitalier de Chartres des suites d’une intoxication alimentaire. Son décès pourrait être lié à la prise d’un repas dans un kebab de la ville. « L’autopsie pratiquée mercredi après-midi sur le corps de la jeune fille a permis de déterminer que la victime avait subi un choc multi-viscéral et que le décès faisait suite à une intoxication alimentaire

    et j’en passe ….

    http://www.europe-israel.org/2013/08/alain-wagner-le-halal-finance-le-terrorisme-dont-le-hamas/

    Bonne appétit !!!!

  7. la légende voudrait que l’inventeur du kebab,ai eu la vision de son sandwich en observant sa gerbe, après une grosse cuite.

  8. y’a vraiment des cinglés ici !!

    @dark : je veux bien croire que tu mange ton vomis,faut pas prendre des kifs pour des réaliter !

  9. Ce Blog est infesté de « fachos »…

    Pour revenir sur le thème du sujet, Thierry Marx a revisité le Kebab façon cuisine étoilée, c’était très réussi et apprécié…
    Il n’y a pas que la racaille qui aime le Kebab !!!

  10. de islam/info

    Après le porc trouvé dans des kebabs suédois, norvégiens et suisses, une nouvelle invraisemblable vient d’être dévoilée concernant un restaurant turc de Fréjus, les Jardins d’Anatolie : en plus d’un sol visqueux, de la vente de viandes avariées et de cafards grouillant aux quatre coins de l’établissement, les keftas étaient préparés avec de la pâtée pour chien.

    MDR lol mdr lol mdr lol

  11. paperblog.fr

    En trente ans, le kebab a envahi nos habitudes alimentaires, reléguant le classique sandwich jambon-beurre / ballon de rouge aux rang des ringardises. Ainsi, pour 4 ou 5€, le kebab frites constitue le menu idéal pour le budget étudiant. Idéal pour le porte monnaie, mais quid de l’équilibre alimentaire ? Malgré la présence de quelques lamelles d’oignons et de tomates, le kebab est gras, très gras. Deux fois plus qu’un hamburger, en fait.
    Et les sauces, alors ? Parlons-en, justement. Les frites noyées de mayonnaise, pas terrible pour les artères. La sauce américaine (ketchup / mayonnaise) c’est bon pour le moral mais c’est aussi un beau cocktail de sel / sucre / graisse.
    le vrai problème des kebabs tient à leur mode de préparation. Une enquête de la DGCCRF, en 2006, montrait que les 2/3 des 600 enseignes visitées n’étaient pas conformes aux normes sanitaires. Rupture de la chaîne du froid, viande avariée, personnel insuffisamment formé aux règles d’hygiène…

  12. Entre produits avariés et hygiène désastreuse, tout est bon pour dénigrer le savoir faire du Bosphore question bidoche. Les légendes qui entourent la restauration turque sont nombreuses. Pourtant et malgré tout ça, les kebabs figurent parmi les fast-food préférés des Français. Raison de plus pour en faire un top et leur rendre hommage.

    Il y a un certificat « döner » à l’entrée
    Ecrit en Turc. Vous ne comprenez rien à ce qui est écrit, mais vous constatez malgré tout le sérieux de l’affaire.
    On vous appelle à coup sûr « chef »
    Et plus rarement « jeune homme ». Pour les femmes, c’est un sobre mais efficace « mademoiselle ».
    De la viande tourne lentement devant vous
    C’est quand même le meilleur indicateur du lieu dans lequel vous vous trouvez.
    L’odeur différente des autres restaurants
    On ne va pas se mentir, ça daube un peu. Un mélange de graillon et de saveurs inconnues. Que vous vous tachiez ou pas, vos vêtements sont bons pour la machine à laver, le Febreze n’y changera rien.
    La carte murale des menus qui fait vomir
    C’est même la seule publicité mensongère inversée. Les sandwichs ont l’air beaucoup plus dégueulasses sur les photos qu’en vrai. Le marketing turc a encore des progrès à faire.
    Les murs oranges
    Pas par saleté, non. Mais plus par mauvais goût. Et parce que le orange, ça ressemble aux couleurs de Galatasaray. Le seul club turc que vous arrivez à orthographier.
    Le cuisinier n’est pas Pakistanais
    Contrairement aux 3/4 des autres restaurants (parisiens du moins). Argument également valable pour le Chinois du coin, ou le Japonais.
    On vous accueille en coupant de la viande le bras en l’air
    Avec une machette ou une sorte de roulette plus communément appelée « couteau électrique ». C’est quand même pas courant.
    Ce n’est jamais la même personne en face de vous
    Mais elle vous « reconnait » malgré tout. D’ailleurs, vous êtes forcément son meilleur client, celui qu’elle préfère. Même si c’est la première fois que vous venez.
    Il y a toujours un vieux au fond de la salle
    Qui ne fait rien d’autre que de regarder ce qu’il se passe. Il n’est pas très causant. Et il a choisi l’assiette.
    Un téléfilm turc tourne sur la télé au-dessus de vous
    Car le patron n’en reste pas moins un homme sensible. Par moment, il zappe sur LCI. Bah oui, au kebab, c’est comme dans un sous-marin, on s’emmerde rapidement. Et on aime bien se tenir informé.
    La télécommande de la Freebox est recouverte d’un film plastique
    Parce que la sauce blanche, c’est gras. Et pas question de mettre des gants, » le mouton, il doit sentir la chaleur des mains pour être fondant, chef ».
    Vous ne pouvez pas payer par carte bleue
    Seules les espèces et les tickets resto sont acceptés. Ça simplifie la « comptabilité ».
    Il y a des canettes de Tropico et de Liptonic dans le réfrigérateur
    Certifiées 1992 et introuvables depuis. Ici, elles sont en libre service.
    Vous ne voyez aucune femme dans le restaurant
    Elles sont au Macdo, en face. Les petites natures n’apprécient pas la gastronomie du Sultan.
    C’est encore ouvert à 4h du matin
    Et le serveur comprend ce que vous racontez, même si vous êtes pompette. Alors que de votre côté, même sobre, vous avez parfois du mal à saisir tout ce qu’il dit, lui.

  13. @dezax’C

    Ohhh mais je baise ta mère toi
    Est ce que je te demande ton avis fils de pute ??
    T es qui pour me dire sur quel blog aller ?

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard