10 réflexions au sujet de “Lipdub IDRAC Lyon”

  1. "We are Golden" de Mika rentre dans l’esprit "Lipdub" !

    Après la musique plait ou la musique ne plait pas.. j’ai envie de dire mais quel est le problème ?

    Je pense que les critiques doivent être nombreuses et c’est bien ! Mais qu’elles soient constructives. Si c’est juste une question de musique tout va bien !

    Le travail accompli doit être analisé dans son ensemble.Il faut savoir que sur un lipdub énormément de monde est mobilisé, qu’il y a une grosse organisation et que le jour du tournage la pression est immense.

    Sur ces belles paroles je vous laisse juger, critiquer (et il le faut), aduler, féliciter, ou même pourrir ce "lipdub". Mais soyez constructifs…
    Merci :)

  2. Je vais essayer d’être constructif :
    – Le Lip dub est un buzz carrément has been. C’est du réchauffé maintenant, quel que soit le concept. Le Clip Dub des étudiants de Rouen avait une petite touche de créativité intéressante :
    www.tuxboard.com/?lip-dub…

    Mais en général, c’est devenu banal, tout le monde en réalise, de NRJ à RTL en passant par les facs :
    www.tuxboard.com/?tag/lip…

    C’est un peu comme les flashmob ou l’on danse sur du Michael Jackson (ou un autre chanteur) ca suffit, on en a vu des dizaines.

    bon, après, ca se voit que vous avez bosser sur votre projet, c’est bien, mais je garde mon opinion.
    Je reçois au moins un lip dub par semaine depuis 1 an donc perso, ca me gonfle a little bit ;)

    Vous êtes dans une grande école, alors faite un brainstorming pour trouver une meilleure idée et une musique un peu moins commerciale !
    Je vous laisse découvrir le premier lipdub créé (avec une VRAIE bonne zik)
    www.dynamictic.info/premi…

  3. Ce genre de réponse est plus appropriée au débat !!!
    Vu comme ca je vois ce que tu veux dire ;)

    La musique est commerciale c’est vrai, mais bon le lipdub est une façon de montrer qu’il y a une bonne ambiance dans l’école, et puis c’est aussi une bonne promo.
    "We are Golden" colle bien avec l’état d’esprit, et en le réalisant je pense qu’on a essayé d’oublier l’aspect commercial de cette musique :)

    Pour ma part j’ai adoré le lipdub de l’EM Lyon, mais je trouve qu’il manque un peu de rythme, de vitesse dans les déplacement, et c’est ce que nous avons essayé de faire.
    Alors c’est vrai que ce lipdub à pas mal de défauts et que je ne peux m’empêcher à certain passage de fermer les yeux afin d’éviter ces "putain mais là ca passe pas !! grrrr !!" ^^

    Mais dans l’ensemble on est vraiment satisfait du rendu, et puis je pense que le final reste quand même sympa et original. J’en ai encore des frissons !!!!

  4. Une "musique commerciale"dans une école dont l’objet principal est la formation au business quoi d’étonnant ? Evidemment le medef est aussi de la partie… Francetélécom soigne ses blessés comme il peut… et la lutte des classes qui traîne les pieds… nos sempiternelles espérances… malgré cela nous existons (pas blazé du tout…) ! Et la phobie créative généralisée, voilà aussi la question (une délicieuse maladie). Créons donc partout et tout le temps ça mettra du beurre… Et surtout persuadons nous de notre authenticité de citoyen et d’acteur, de créateur, Bon dieu y’en a plein les rue des artistes: tu as copié sur moi, tu as fait comme l’autre, tu as fait un meilleurs score que moi, mais c’est ton public qui retarde… etc.
    Bon tant pis, le truc de l’idrac, mon pote c’est du frais frais et archi-frais. Evidemment que la musique est déterminante ! Bodieu de bodieu ! Et j’aurais préféré que une bonne vielle langue franchouihard… Toujours, le tempo y est, les variations, la rupture, et dans tout ça pas un trou… Donc mon pépère j’adhère….
    Bazile one

  5. Bon, j’admets Joe, il ya toujours des précurseurs, des déviants, des acrobates qui font du vrai, du nouveau, du subversif, ou du moins de l’étrange… on est jamais en retard de ce point de vue.
    Mais, j’insiste Joe, là, je constate (évidemment que c’est moi qui constate et pas un autre…), je constate que la mise en scène est élaborée: pas de traînards, pas de confusion, de vrais personnages et un vrai groupe (j’ignore quelles difficultés rencontre cette école ou certains étudiants, simplement je regarde et j’écoutes, et vivement les fragrances sur internet…) on dirait des professionnels…
    Encore une fois ce degré de sophistication passe comme une lettre… Tout se déroule comme si les pains étaient voulus, les imperfections calculées, le léchage consistant à produire de la fraîcheur, ceci dans la cohésion.
    Bien d’accord pour considérer qu’on est plus dans "l’avant garde"dans ce truc, mais l’avant garde est toujours grégaire, et c’est après elle que se peaufine le meilleur…. dans les traces d’un marcheur on avance plus vite, et en quelque sorte on va plus loin Joe.
    Donc RV à la prochaine invention (toute dépendante d’ailleurs des progrès du net), en tout lieu et de bonne heure.
    Salutations de Bazile

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard