Lyon 9ème : origines et significations des voies de l’arrondissement

Le 9ème arrondissement de Lyon a été créé par le détachement de la partie septentrionale du 5 arrondissement (Décret du 12 août 1964), alors que le quartier de Vaise est rattaché en1852.

Pourquoi le nom Vaise ?

Plusieurs origines :

  • Vesia était le patronyme d’une famille romaine patricienne, propriétaire d’un domaine près de Champvert ;
  • la zone étant facilement inondable, elle aurait pris le surnom de Vase
  • le quartier (plus particulièrement la partie la plus humide, le long de la Saône en remontant vers Saint-Rambert) étant resté inoccupé pendant longtemps, il aurait pris le surnom de Vacua, signifiant « zone vide », et plus tard « plaine de Vacque ».

Nous vous proposons de découvrir ces motifs de changements de noms de rue et pourquoi :

Localisation d’une rue disparue, nom actuel d’une ancienne rue, origine de la dénomination, évolution à travers le temps (nom, numérotation, tracé, limites), liste des habitants ou recensement de population, alignement des rues, statut public ou privé, entretien, etc.

Historique des voies du 9ème arrondissement de Lyon (A à Z)

Voie par ordre alpha des voiesHistorique de la voieOrigine du nom de la voie
Rue du 24-Mars- 1852Nouvelle voie.La date du 24 mars 1852 commémore le rattachement de Vaise à Lyon.
Avenue du 25e- RTSA été un fragment de la rue de Bourgogne jusqu’en 1957.
A fait partie de la route impériale n°6. A fait partie de la route nationale 6.
A été aussi appelée route de Champagne ou montée de Balmont.
Elle commémore le combat du 25e régiment de tirailleurs sénégalais contre l’armée allemande, qui avance en direction de Lyon, les 19 et 20 juin 1940.
Place des 39- FusillésNouvelle voie.Entre le 18 février et le 4 août 1944, trente-neuf résistants sont exécutés par des Français dans les fossés du fort de la Duchère, ainsi que dans les locaux de la Milice, après condamnation par une cour martiale du secrétariat général au
maintien de l’ordre (SGMO).
Rue des 39- FusillésNouvelle voie.
A changé de dénomination en 1995 : est devenue la rue Victor- Schoelcher.
Entre le 18 février et le 4 août 1944, trente-neuf résistants sont exécutés par des Français dans les fossés du fort de la Duchère, ainsi que dans les locaux de la Milice, après condamnation par une cour martiale du secrétariat général au
maintien de l’ordre (SGMO).
Rue du 3- Septembre-1944Nouvelle voie.Le 3 Septembre 1944 est le jour où la ville de Lyon a été libérée de l’occupation par l’armée nazie.
Autoroute A6-de- Lyon-à-ParisFin de la construction de l’A6 le 8 décembre 1971 avec l’ouverture du tunnel de Fourvière et achèvement de l’axe Paris – Lyon (455 km).
A été reclassée en Voie-Métropolitaine M6.
 
Autoroute A6-de- Paris-à-LyonFin de la construction de l’A6 le 8 décembre 1971 avec l’ouverture du tunnel de Fourvière et achèvement de l’axe Paris – Lyon (455 km).
A été reclassée en Voie-Métropolitaine M6.
 
Avenue de l’AbattoirChemin vicinal ordinaire n° 127. Un fragment est absorbé par la rue Saint-Pierre-de- Vaise en 1931.
A changé de dénomination en 1931 : est devenue l’avenue Joannès-
Masset.
Le nom de l’avenue de l’Abattoir provient de l’ancien abattoir de Vaise (1858-1928).
Chemin de l’AbattoirEmbranchement du chemin vicinal ordinaire n° 11.
A changé de dénomination en 1933 : est devenu la rue Louis-Loucheur.
Le nom du chemin de l’Abattoir provient de l’ancien abattoir de Vaise (1858- 1928).
Chemin de ronde de l’AbattoirChemin vicinal ordinaire n° 133. A été supprimé en même temps que les abattoirs de
Vaise.
Le nom provient de l’ancien abattoir de Vaise (1858-1928).
Place Abbé-PierreFragment de l’avenue Andreï- Sakharov.Henri Grouès, dit l’Abbé Pierre, né le 5 août 1912 à Lyon et décédé à Paris, le 22 février 2007, est un prêtre catholique, résistant, député et fondateur du mouvement associatif Emmaüs.
Avenue Albert- CamusAppellation sans suite de 1989 pour la 4e avenue du Plateau.Né le 7 novembre 1913 à Mondovi (Algérie), mort le 4 janvier 1960 à Villeblevin (Yonne). Écrivain, prix Nobel de littérature en 1957.
Rue Albert- CamusNouvelle voie.Né le 7 novembre 1913 à Mondovi (Algérie), mort le 4 janvier 1960 à Villeblevin (Yonne). Écrivain, prix Nobel de littérature en 1957.
Rue Albert- ChalinelFragment de la rue Ernest-Fabrègue.Albert Chalinel, est mort en 1960, appelé du contingent en Algérie.
Rue Albert-FalsanA été dénommée chemin rural n° 47 jusqu’en 1975.Né à Lyon, le 14 mai 1833, décédé à Lyon (6e) le 12 février 1902. Géologue, membre de l’Académie de Lyon.
Rue Albert- JacquardNouvelle voie.Généticien, biologiste, essayiste né à Lyon le 23 décembre 1925, mort le 11
septembre 2013.
Aire de sports Alexandra-David- NeelNouvelle voie.Née le 24 octobre 1868 à Saint-Mandé, morte le 8 septembre 1969 à Digne-les- Bains. Orientaliste, tibétologue, chanteuse d’opéra et féministe, journaliste et anarchiste, écrivaine et exploratrice, franc-maçonne et bouddhiste française.
Place Alfred- VanderpolNouvelle voie.Né à Tourcoing le 7 avril 1854, mort le 17 juin 1915 à Souzy. Ingénieur de la voirie municipale de Lyon entre 1880 et 1884. Philanthrope et auteur qui fut l’un des chefs du mouvement pacifiste en France au cours des années qui ont précédé la Première Guerre mondiale.
Square André- CanardNouveau square.André Canard est né à Lyon en 1937, il est mort en décembre 2011. Il a passé son enfance rue des Docks puis a travaillé dans l’entreprise Thimonnier à Vaise. Il est honoré pour avoir fondé le comité de défense du quartier de
l’industrie et l’avoir présidé durant trente ans.
Avenue Andreï- SakharovA été dénommée sans suite avenue Albert-Camus en 1989.
A été dénommée 4e avenue du Plateau jusqu’en 1990.
Un fragment a changé de dénomination en 2007 : est devenu la place Abbé-Pierre.
Physicien né le 21 mai 1921 à Moscou, il y est mort le 14 décembre 1989. A mis au point la bombe H soviétique. Il s’est, par la suite, engagé dans la recherche fondamentale tout en militant pour les droits de l’homme et la non prolifération nucléaire, ce qui lui a valu le prix Nobel en la paix en 1975.
Rue Antoine- BeroudNouvelle voie inaugurée le 9 juin 2000.Résistant et lieutenant des forces françaises de l’intérieur pendant la guerre de 1939-145 au sein de l’OS, activités pour lesquelles il a été arrêté le 5 mai 1942 et emprisonné au fort Montluc. Transféré à la prison de Bergerac, il en a été libéré par les FTP en juillet 1944 et a pu reprendre ses activités pour la libération de la France. A été président de l’Union locale de Vaise.
Boulevard Antoine-de-Saint- ExupéryNouvelle voie. Absorbe un fragment de la rue de la Carrière lors de sa création.Aviateur et écrivain né à Lyon (2e) le 29 juin 1900. Disparu en mission entre la Corse et Marseille le 31 juillet 1944.
Rue Antonin- LabordeA été dénommée rue des Mouches jusqu’en 1923.
A été dénommée rue Louis-Pasteur de 1923 à 1963.
Né le 6août 1889 à Sansac-de- Marmiesse (Cantal). Directeur du groupe scolaire de l’Industrie à Saint-Rambert-
l’Île-Barbe. Organisateur d’œuvres philanthropiques dans cette commune. Honoré de la légion d’honneur et de la croix de guerre pour son action entre 1914 et 1918. Mort le 10 février 1960 à Lyon (6e).
Allée de l’AquilonA été dénommée allée Palandre.Nom attribué par la Société Immobilière de la Gravière avec apporbation du maire de Lyon le 14 décembre 1959.
Rue de l’Arbaletière La rue tient son nom de l’Arbaletière, une maison forte qui se trouve de l’autre coté du ruisseau d’Arche, sur la commune de Saint Didier. Le promoteur indique qu’il s’agit d’un ancien monastère construit en 1890.
Rue Aristide- BriandA été dénommée grande rue de Saint- Rambert de 1808 à 1932 pui après 1963.Homme politique né à Nantes le 29 mars 1862, décédé à Paris le 7 mars 1932.
Onze fois président du Conseil, ministre des Affaires Étrangères.
Quai ArloingA été dénommé quai de Vaise de 1854 à 1911.Saturnin Arloing est né le 3 janvier 1846 à Cusset (Allier). Vétérinaire et directeur de l’École vétérinaire de Lyon.
Fondateur, avec Jules Courmont, de l’Institut bactériologique et du dispensaire anti-tuberculeux de Lyon. Mort le 21 mars 1911 à Lyon (5e).
Rue Arsène- Claudy Adjoint au maire de Saint-Rambert en 1923, a cédé ses terrains à la ville pour
ouvrir la rue.
Rue Arthur- RimbaudNouvelle voie.Jean Nicolas Arthur Rimbaud, né le 20 octobre 1854 à Charleville, il est mort le 10 novembre 1891 à Marseille. Poète majeur de la littérature française, explorateur, négociant.
Impasse Auguste- IsaacVoie disparue?Né le 6 septembre 1849 à Roubaix, mort le 23 mars 1938 à Lyon. Fabricant de tulles et dentelles, associé à la maison Dognin. Président de la Chambre de commerce de Lyon. Député, ministre du Commerce et membre de l’Académie de Lyon.
Rue Auguste- Isaac Né le 6 septembre 1849 à Roubaix, mort le 23 mars 1938 à Lyon. Fabricant de tulles et dentelles, associé à la maison Dognin. Président de la Chambre de commerce de Lyon. Député, ministre du Commerce et membre de l’Académie de Lyon.
Impasse Auguste- RodinNouvelle voie.Sculpteur né à Paris le 12 novembre 1840, mort à Meudon le 17 novembre 1917.
Square Averroès Abul Walid Mohamed Ibn Ruchd, dit Averroès, est né à Cordoue en 1126, il est mort le 10 décembre 1198 à Marrakech. Il est connu en occident comme le commentateur d’Aristote et donc l’un des inspirateurs de la Renaissance européenne. Il est considéré comme l’un des plus grands penseurs musulmans du Moyen Âge.
Place Bachaga- BoualemA été créée vers 1967.Saïd Benaïssa Boualem, officier, vice- président de l’Assemblée nationale. Né le 2 octobre 1906 à Souk-Ahras, département de Constantine, mort à Marseille le 6 février 1982.
Rue des Bains Un établissement de bains publics y était installé.
Chemin des BalmesA changé de dénomination : est devenu la montée des Balmes.Une Balme est une pente de colline, nous sommes sur un terrain avec plusieurs pentes, donc montée des Balmes.
Montée des BalmesA été dénommée chemin des Balmes.Une Balme est une pente de colline, nous sommes sur un terrain avec plusieurs pentes, donc montée des Balmes.
Boulevard de BalmontA été dénommé 6e avenue de la Duchère.
A absorbé en fragment de la 3e avenue de la
Duchère.
Nom très ancien.
Montée de BalmontChemin vicinal ordinaire n° 79.Nom très ancien.
Avenue Barthélemy- BuyerFragment du chemin de la Quarantaine-à- la-Demi-Lune jusqu’en 1868.
A été dénommée chemin de la Demi- Lune de 1868 à 1927.
Il introduisit l’imprimerie à Lyon en 1473. Conseiller de ville en 1483.
Rue du Bas-de- Loyasse Cette rue passe en Bas du cimetière de Loyasse.
Chemin du Bas- PortVoie de l’ïle-Barbe.Inconnue.
Chemin du BéalChemin vicinal ordinaire n° 134.
A changé de dénomination vers 1880 : est devenu la rue du Béal.
Un béal est un canal, effectivement, il y a plusieurs petits cours d’eaux à proximité, ruisseau des planches canalisé au croisement des rues Marietton et Sidoine Apollinaire, étang et cressonnière au sud de la rue ainsi que l’impasse Bellefontaine à l’ouest.
Passage du Béal Un béal est un canal, effectivement, il y a plusieurs petits cours d’eaux à proximité, ruisseau des planches canalisé au croisement des rues Marietton et Sidoine Apollinaire, étang et cressonnière au sud de la rue ainsi que l’impasse Bellefontaine à l’ouest.
Rue du BéalA été dénommée chemin du Béal jusqu’aux alentours de 1880.Un béal est un canal, effectivement, il y a plusieurs petits cours d’eaux à proximité, ruisseau des planches canalisé au croisement des rues Marietton et Sidoine Apollinaire, étang et cressonnière au sud de la rue ainsi que l’impasse Bellefontaine à l’ouest.
Allée de Beaulieu- Montribloud Nom attribué par la société Baticoop après accord du maire de Lyon, le 22 juillet 1968.
Rue de Beer- ShevaA été dénommée 24e et 25e rues de la Duchère jusqu’en 1989.Ville d’Israël, jumelée avec Lyon depuis 1980.
Rue Bellecour- aux-DamesA été absorbée par la rue du Chapeau- Rouge en 1854.Inconnue.
Impasse BellefontaineA été dénommée rue de Montribloud en 1842.Le ruisseau qui passe à proximité, de l’autre coté de la rue Marietton était dit ruisseau de Bellefontaine. Il y aurait aussi une fontaine dans une propriété
privée.
Avenue Ben- Gourion Fondateur et premier chef de l’état d’Israël.
Rue BerjonFrament de la rue de la Claire.Peintre, professeur à l’École des Beaux- Arts. Né à Vaise (Lyon 9e) le 17 mai 1754, mort à Lyon le 24 octobre 1843.
Place Bernard- SchonbergNouvelle place.Rabin de la synagogue du quai Tilsit. Né le 17 juin 1908 en Pologne, décédé au camp d’Auschwitz le 6 février 1944.
Route de BordeauxA été dénommée rue du Bourbonnais. A changé de dénomination : est devenue la rue Impériale.
A changé de dénomination en 1863 : est devenue la rue de la Pyramide.
A changé de dénomination en 1917 : est devenue la rue Marietton.
Route qui menait en direction de Bordeaux.
Ancienne route du BourbonnaisChemin vicinal ordinaire n° 26.
A été dénommée chemin de Paris-à- Lyon-par-le- Bourbonnais jusqu’en 1787.
A été un fragment du chemin de Vaise- à-Lozanne à partir de 1877.
A changé de dénomination : est devenue la rue du Bourbonnais.
Cette rue était le début de la route de Paris par le Bourbonnais.
Rue du BourbonnaisA été dénommée chemin de Paris-à- Lyon-par-le- Bourbonnais jusqu’en 1787.
A été dénommée ancienne route du Bourbonnais.
A été un fragment du chemin de Vaise-
à-Lozanne.
Cette rue était le début de la route de Paris par le Bourbonnais.
Rue du BourbonnaisA changé de dénomination : est devenue la route de Bordeaux.
A changé de dénomination : est devenue la rue Impériale.
A changé de dénomination en 1863 : est devenue la rue de la Pyramide.
A changé de dénomination en 1917 : est devenue la rue Marietton.
Cette rue était le début de la route de Paris par le Bourbonnais.
Rue Bourget Inconnue.
Place Bourgneuf Le Bourg Neuf du Moyen Âge est toujours resté Bourgneuf.
Rue de BourgogneA été dénommée rue de Macon en 1845.
Un fragment a changé de dénomination en 1957 : est devenu l’avenue du 25e-RTS.
La rue doit son nom au fait qu’elle menait en Bourgogne par une route royale devenue ensuite nationale 6.
Rue des Brasseries En mémoire de la brasserie construite ici en 1938 par Velten.
Tunnel intérieur de Caluire  
Tunnel extérieur de Caluire  
Rue Camille-de- NeuvilleA été dénommée rue de la Paix jusqu’en 1964.Archevêque de Lyon de 1653 à à 1693. Lieutenant général du Gouverneur de Lyonnais, Forez et Beaujolais. Né à Rome le 22 août 1606, mort à Lyon le 3 juin 1693.
Avenue de CantonA été dénommée 1ère avenue de la Duchère jusqu’en 1990.
A changé de dénomination en 1990 : est devenue le boulevard de la Duchère.
Ville chinoise jumelée avec Lyon en 1988.
Rue Cardinal- GerlierA été dénommée chemin de Loyasse jusqu’en 1966.
a absorbé un fragment de la montée de Loyasse en 1966.
A changé de dénomination en 1993 : est devenue la rue Jean-Prévost.
Pierre-Marie Gerlier, né à Versailles le 14 janvier 1880, mort à Lyon (5e) le 17 janvier 1965. Cardinal, archevêque de Lyon et Primat des Gaules en 1937.
Rue de la CarrièreUn fragment est absorbé par le boulevard Antoine- de-Saint-Exupéry lors de sa création
en 1960.
Carrière où l’on exploitait du granit et du gneiss.
Allée des CavatinesNouvelle voie.Dénommée par la Société immobilière de la Gravière. Une cavatine est une courte pièce vocale pour soliste utilisée dans les opéras ou les oratorios du XVIIIᵉ siècle et du XIXᵉ siècle, et qui ne comporte qu’une ou deux sections sans reprises.
Rue du CèdreNouvelle voie.Un cèdre de l’Atlas se trouve à l’angle de la rue du Souvenir.
Rue du CentreA été aussi appelée rue du Centre-de-la- Gare-d’Eau.
A été dénommée rue la Haute de 1840 à 1852.
Voie disparue lors de la désaffection de la gare d’eau.
Des plans du XIXe siècle antérieurs à la création des chemins de fers, mentionnent la rue du Centre-de-la- Gare-d’Eau. On a probablement raccourci le nom par simplification.
Avenue de ChampagneA été dénommée 3e avenue de la Duchère jusqu’en 1989.
A absorbé un fragment du boulevard de la
Duchère en 1992.
Nom de la commune limitrophe.
Route de ChampagneA changé de dénomination entre 1966 et 1977 : est devenue l’avenue des Sources.Nom de la commune limitrophe. Voie menant à Champagne-au-Mont-d’Or.
Rue des Champs Inconnue.
Montée de la Chana Chana signifie en parler lyonnais, canal, rigole.
Impasse du Chapeau-RougeFragment de la rue du Chapeau-Rouge jusqu’en 1997.Enseigne d’une ancienne et célèbre auberge.
Place du Chapeau RougeNom donné
également à la place du Marché.
Enseigne d’une ancienne et célèbre auberge.
Rue du Chapeau- RougeA absorbé la rue Bellecour-aux- Dames en 1854. Un fragment a changé de dénomination en 1997 : est devenu l’impasse du Chapeau-Rouge.
A absorbé un fragment de la rue René-Cassin en
1997.
Enseigne d’un ancienne et célèbre auberge.
Rue du Chapeau- RougeA changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue du Marché.Enseigne d’une ancienne et célèbre auberge.
Chemin de la ChapelleChemin vicinal ordinaire n° 30.
A changé de dénomination : est devenue la rue de la Chapelle.
Chapelle ou église du Point-du-Jour construite en 1841, démolie le 12 janvier 1973.
Rue de la ChapelleA été dénommée chemin de la Chapelle.Chapelle ou église du Point-du-Jour construite en 1841, démolie le 12 janvier 1973.
Impasse Charavay Nom d’un ruisseau qui se jetait dans la Saône en aval de la rue Roger-Salengro.
Chemin des Charbottes Le lieu dit auquel il mène sur la commune de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or s’appelle les Charbottes.
Rue Charles- PorcherNouvelle voie.Directeur de l’École vétérinaire. Né à Nantes le 20 janvier 1872, mort en 1933.
Rue du Château- de-la-DuchèreFusion de la 11e rue de la Duchère et de la 15e rue de la Duchère.Un château existe à la Duchère dès le XIVe siècle. Reconstruit au XVIIe siècle, démoli entre 1973 et 1978.
Quai ChauveauFragment du quai Pierre-Scize.Jean-Baptiste Chauveau, directeur de l’École vétérinaire. Né le 21 novembre 1827 à Villeneuve-le-Guyard (Yonne), décédé le 4 janvier 1917 à Paris.
Rue Chicane Inconnue.
Rue ChinardNouvelle voie.Joseph Chinard, né à Lyon (paroisse Saint-Vincent) le 12 février 1756, décédé à Lyon le 30 juin 1813. Sculpteur, premier prix de sculpture à Rome en 1786. Membre de l’Académie de Lyon, professeur à l’École de la sculpture.
Chemin du CimetièreExistait vraisemblablement depuis la création du cimetière au début du XIXe siècle.Le cimetière de Saint-Rambert fut créé au début du XIXe siècle.
Chemin du Cimetière-de- VaiseChemin vicinal ordinaire n° 27. A changé de dénomination en
1854 : est devenu la rue du Souvenir.
L’ancien cimetière de la commune de Vaise fut créé en 1819.
Rue de la ClaireS’appellait également rue de la Petite-Claire.
Un fragment a changé de dénomination en 1897 : est devenu la
rue Berjon.
Cette rue garde la mémoire de la maison de la Claire dont le constructeur au 16e siècle s’appelait Clarissimo Cionacci dit Monsieur Le Clair.
Rue Claude- DebussyNouvelle voie.Musicien, compositeur né à Saint- Germain-en-Laye en 1862, mort à Paris en 1918.
Rue Claude-Faye Préfet, né à Lyon le 25 juillet 1793, décédé à Saint-Rambert-l’Île-Barbe le 20 mai 1875.
Rue Claude-Le- LaboureurA été dénommée chemin des Prés jusqu’en 1964.Prévôt et historien de l’île Barbe, né en 1601, mort en 1681 ou après 1682.
Rue ClaudyVoie supprimée et reconstruite 150 mètres plus au sud sous le nom rue Arsène-Claudy.Arsène Claudy, adjoint au maire de Saint- Rambert en 1923, a cédé ses terrains à la Ville de Lyon pour ouvrir la rue.
Rue ClavièreNouvelle voie.La famille Clavière est donatrice du sol.
Esplanade Colette-BessonEsplanade située devant la halle d’athlétisme Stéphane-Diagana sur le plateau de la Duchère.Athlète née le 7 avril 1946 à Saint Georges de Didonne, décédée le 9 août 2005 à la Rochelle.
Route de Collonges Voie menant à la commune de Collonges- au-Mont-d’Or.
Rue des Combattants-en- Afrique-du-Nord 1952-1962 Nom donné en souvenir des soldats morts en Algérie, Tunisie et Maroc.
Quai du CommerceA été dénommé quai des Tuileries. A été dénommé quai de l’Industrie jusqu’en 1911.Le nom garde la mémoire de Commerces de matériaux de constructions, de bois et charbons qui s’y tenaient.
Rue Communieu Selon les sources, propriétaire d’une parcelle le long de la rue, ou chef de patrouille des scouts de France, né le 9 juin 1928 à Lyon (2e), victime du bombardement du 26 mai 1944.
Rue de la Conciergerie Ancien château de Vaise qui servit de prison au XVIIIe siècle.
Chemin des ContrebandiersChemin vicinal ordinaire n° 111.
A absorbé le chemin de Grand-Champ.
A changé de dénomination : est devenu la rue des Contrebandiers.
Elle commençait dans la campagne, sur la colline de la Duchère et aboutissait à Rochecardon juste à la limite de l’octroi, ce qui a pu motiver certaines opérations de contrebandiers qui sont restées dans les mémoires.
Rue des ContrebandiersA absorbé le chemin de Grand-Champ.
A été dénommée chemin des Contrebandiers.
Elle commençait dans la campagne, sur la colline de la Duchère et aboutissait à Rochecardon, juste à la limite de l’octroi ce qui a pu motiver certaines opérations de contrebandiers qui sont restées dans les mémoires.
Rue de la CorderieFragment de la rue du Ruisseau-d’Écully.Il y avait là un important atelier de corderie.
Rue CottinFragment de la rue Gorges-de-Loup jusqu’en 1874.La famille Cottin fit don du terrain.
Pont CottonA changé de dénomination en 1824 : est devenu le pont de l’Île-Barbe.Au 17e siècle ou en 1734, l’architecte Cotton a construit un pont de bois qui permettait d’arriver à l’île Barbe.
Impasse de la Courtille Une courtille est un enclos ou un jardin champêtre.
Montée de la DargoireA été dénommée rue Roger-Salengro de 1936 à 1940.
A changé de dénomination en 1944 : est devenue la rue Pierre-Baizet.
Inconnue.
Allée du DébarcadèreA changé de dénomination avant 1858 : est de venue la rue de Paris.
A changé de dénomination en 1938 : est devenue la rue Roger- Salengro jusqu’en 1940.
A changé de dénomination en 1944 : est redevenue la rue Roger-Salengro.
En référence à la gare du chemin de fer de Paris.
Rue Denise- JoussotNouvelle voie.Née le 2 janvier 1918, décédée en 2014. Professeur agrégée de lettres classiques. Durant la seconde Guerre mondiale, elle a recueilli Simone Alexandre, son frère et sa mère à son domicile du 18 rue Sainte Hélène, les sauvant des persécutions contre les juifs. Responsable national  des éclaireurs de France. Elle a milité au parti Socialiste, tentant d’imposer la place des femmes avec Renée Dufourt.
Chemin des Deux- AmantsChemin vicinal ordinaire n° 40.
A absorbé la place des Deux-Amants. A été dénommé chemin du Petit- Champvert.
A changé de dénomination : est devenu la rue des Deux-Amants.
Un fragment a été absorbé par la rue Frère-Benoît en 1974.
Un fragment a changé de dénomination : est devenu l’impasse du Frère-Benoît
Le monument romain dit « tombeau des deux Amants », détruit en 1707, était appelé ainsi en raison des noms « Amandus » et « Amanda » qui y étaient gravés. Il se trouvait en bord de Saône, entre Vaise et le début du quai Pierre Scize.
Place des Deux- AmantsA été absorbée par le chemin des Deux- Amants.
A changé de dénomination : est devenue la rue des Deux-Amants.
Le monument romain dit « tombeau des deux Amants », détruit en 1707, était appelé ainsi en raison des noms « Amandus » et « Amanda » qui y étaient gravés. Il se trouvait en bord de Saône, entre Vaise et le début du quai Pierre- Scize.
Quai des Deux- AmantsA changé de dénomination : est devenu le quai de l’Observance.
A changé de dénomination en 1811 : est devenu le quai de l’Impératrice.
A changé de dénomination en 1854 : a été absorbé par le quai Pierre- Scize.
A changé de dénomination en 1919 : est devenu le quai Chauveau.
Le monument romain dit « tombeau des deux Amants », détruit en 1707, était appelé ainsi en raison des noms « Amandus » et « Amanda » qui y étaient gravés. Il se trouvait en bord de Saône, entre Vaise et le début du quai Pierre- Scize.
Rue des Deux- AmantsA absorbé la place des Deux-Amants. A été dénommée chemin du Petit- Champvert.
A été dénommée chemin des Deux- Amants.
Un fragment a été absorbé par la rue Frère-Benoît en 1974.
Un fragment a changé de dénomination : est devenue l’impasse du Frère-Benoît
Le monument romain dit « tombeau des deux Amants », détruit en 1707, était appelé ainsi en raison des noms « Amandus » et « Amanda » qui y étaient gravés. Il se trouvait en bord de Saône, entre Vaise et le début du quai Pierre- Scize.
Rue des Deux- Places Tient son nom de sa position entre les places Dumas-de-Loire et Saint-Didier.
Impasse des DocksVoie supprimée.Ces docks étaient ceux du port de Vaise, ou gare d’eau.
Impasse des DocksVoie supprimée.Ces docks étaient ceux du port de Vaise, ou gare d’eau.
Rue des DocksA été dénommée sans suite rue Général-de-Gaulle en 1944.
un fragment a changé de dénomination en 2006 : est devenu la rue des Mariniers.
Ces docks étaient ceux du port de Vaise, ou gare d’eau.
Rue Docteur- HorandA été dénommée chemin des Grenouilles.
A été dénommée rue Grenouille
jusqu’en 1919.
Marius-Antoine Horand, chirurgien en chef de l’Antiquaille, membre de l’Académie de Lyon. Né le 23 juillet 1839 à Lyon, décédé à Lyon (2e) le 18 décembre 1917.
Rue Docteur- RafinA été dénommée chemin du Greillon. A été dénommée rue du Greillon jusqu’en 1948.Jean-Pierre-Maurice Rafin, né le 21 septembre 1859 à Cornillon-sur-Cèze (Gard), il y est mort le 15 mai 1942. Chirurgien de l’hôpital Saint-Joseph de Lyon, fondateur et bienfaiteur de
l’Œuvre de la maison des aveugles.
Rue des Docteurs- CordierA été dénommée montée de Saint-Cyr jusqu’en 1953.
A absorbé la rue de la Gare en 1963.
Jacques-Sylvain, né à Montonne (Jura) le 25 novembre 1846, chirurgien major des Hospices civils, décédé à Lyon (2e) le 9 mai 1910. Victor-Joseph-Edmond, professeur à la faculté de médecine, né à Saint-Rambert-l’Île-Barbe (Rhône) le 19 août 1884, mort à Lyon (2e) le 22 mars 1944.
Place DonnéeA changé de dénomination en 1858 : est devenue la place Saint-Didier.Inconnue.
Rue DonnéeA changé de dénomination avant 1854 : est devenue la rue Saint-Didier.Inconnue.
Avenue DouaumontA été dénommée avenue de Verdun jusqu’en 1963.Théâtre de violents combats en 1916, le fort de Douaumont est le symbole de la défense de Verdun.
Rue Doyen- Georges-ChapasA été dénommée 28e rue de la Duchère jusqu’en 1989Doyen de la Faculté catholique des sciences, adjoint au maire. Né le 25 mai 1895 à Lyon (6e), mort le 9 septembre 1973 à Tanninges (Haute-Savoie).
10e avenue de la DuchèreA fusionné avec la 11e avenue en 1989
: est devenue l’avenue de la Sauvegarde.
Nom très ancien, d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
11e avenue de la DuchèreA fusionné avec la 10e avenue en 1989
: est devenue l’avenue de la Sauvegarde.
Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
11e rue de la DuchèreA fusionné avec la 15e rue de la Duchère en 1989 : est devenue la rue du Château-de-la-
Duchère.
Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
12e rue de la DuchèreA fusionné avec la 13e rue de la Duchère et la 14e rue de la Duchère en 1989 : est devenue la rue Jean-Fournier.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
13e rue de la DuchèreA fusionné avec la 12e rue de la Duchère et la 14e rue de la Duchère en 1989 : est devenue la rue Jean-Fournier.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
14e rue de la DuchèreA fusionné avec la 12e rue de la Duchère et la 13e rue de la Duchère en 1989 : est devenue la rue Jean-Fournier.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
15e rue de la DuchèreA fusionné avec la 11e rue de la Duchère en 1989 : est devenue la rue du Château-de-la-
Duchère.
Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
16e rue de la DuchèreA changé de dénomination en 1989 : est devenue la rue des Fougères.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
17e rue de la DuchèreA changé de dénomination en 1992 : est devenue la rue des Érables.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
18e rue de la DuchèreA fusionnée avec la 26e rue de la Duchère en 1989 : est devenue la rue Marcel-Cerdan.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
19e rue de la Duchère Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
1ère avenue de la DuchèreA été dénommée sans suite avenue de Canton en 1989.
A été absorbée en 1990 par le boulevard de la Duchère.
Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
20e rue de la DuchèreA été absorbée en 1989 par la rue de la Piémente.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
21e rue de la DuchèreA fusionnée avec la 23e rue de la Duchère en 1989 : est devenue la rue Marius-Donjon.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
22e rue de la DuchèreA changé de dénomination en 1989 : est devenue la rue Robert- Wolville.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
23e rue de la DuchèreA fusionnée avec la 21e rue de la Duchère en 1989 : est devenue la rue Marius-Donjon.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
24e rue de la DuchèreA changé de dénomination en 1989 : est devenue la rue Beer-Sheva.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
25e rue de la DuchèreA changé de dénomination en 1989 : est devenue la rue Beer-Sheva.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
26e rue de la DuchèreA fusionnée avec la 28e rue de la Duchère en 1989 : est devenue la rue Marcel-Cerdan.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
28e rue de la DuchèreA changé de dénomination en 1989 : est devenue la rue du Doyen- Georges-Chapas.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
2e avenue de la DuchèreA fusionné avec la 8e avenue de la Duchère et la 9e avenue de la Duchère en 1989 : est devenue le boulevard de la
Duchère.
Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
3e avenue de la DuchèreUn fragment a changé de dénomination en 1989 : est devenu le boulevard de Balmont.
A changé de dénomination en 1989 : est devenue l’avenue de
Champagne.
Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
4e avenue de la DuchèreA été dénommée sans suite en 1989 : avenue Albert- Camus.
A changé de dénomination en 1990 : est devenue l’avenue Andreï-
Sakharov.
Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
5e avenue de la DuchèreA changé de dénomination en 1989 : est devenue l’avenue du Plateau.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
6e avenue de la Duchère.A changé de dénomination en 1989 : est devenue le boulevard de Balmont.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
7e avenue de la DuchèreA changé de dénomination en 1989 : est devenue l’avenue d’Écully.Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
8e avenue de la DuchèreA fusionné avec la 2e avenue de la Duchère et la 9e avenue de la Duchère en 1989 : est devenue le boulevard de la
Duchère.
Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
9e avenue de la DuchèreA fusionné avec la 2e avenue de la Duchère et la 8e avenue de la Duchère en 1989 : est devenue le boulevard de la
Duchère.
Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
Boulevard de la DuchèreFusion de la 2e avenue de la Duchère, de la 8e avenue de la Duchère et de la 9e avenue de la Duchère en 1989. A absorbé la 1ere avenue de la Duchère en 1990.
Un fragment a été absorbé en 1992 par l’avenue de Champagne.
Un fragment a changé de dénomination : est devenu la rue Maurice-Béjart.
Un fragment a changé de dénomination : est devenu la rue Jacky-
Maurice.
Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
Chemin de la Duchère Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
Chemin de la DuchèreA changé de dénomination : est devenu la rue de la Duchère.
A changé de dénomination en 1970 : est devenu la rue Laure-Diébold.
Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
Impasse de la Duchère Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
Impasse de la Duchère Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
Rue de la DuchèreA été dénommée chemin de la Duchère.
A changé de dénomination en 1970 : est devenue la rue Laure-Diébold.
Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
Rue sous la DuchèreA fusionné avec la rue des Pépinières avant 1868 : est devenue le chemin de Saint-Simon.
A changé de dénomination : est devenue la rue Saint- Simon.
Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
Tunnel extérieur de la Duchère Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
Tunnel intérieur de la Duchère Nom très ancien d’un domaine, qui remonte au moins au XIVe siècle.
Rue Dumas Charles-Louis Dumas, né à Lyon (paroisse Saint-Pierre Saint-Sathurnin) le 8 février 1765, mort le 28 mars 1813 à Montpellier où il était professeur d’anatomie et de physiologie. Médecin à l’Hôtel Dieu durant le siège de Lyon de
1793
Place Dumas-de- Loire Joseph Dumas, maire de Loire, près de Givors. Il créa une tuilerie dans cette rue en 1842.
Avenue d’ÉcullyA été dénommée 7e avenue de la Duchère jusqu’en 1989.La commune d’Écully est ici remerciée pour avoir cédé des terrains à Lyon pour que l’opération de la Duchère se déroule entièrement à Lyon.
Rue d’ÉcullyFragment de la rue du Ruisseau-d’Écully. A changé de dénomination en 1896 : est devenue la rue Tissot.Tient son nom d’un ruisseau d’Écully.
Allée Édith-PiafNouvelle voie.Édith Giovanna Gassion dite Piaf, née le 19 décembre 1915 à Paris, morte le 10 octobre 1963 à Grasse.  Chanteuse, parolière, compositrice et actrice.
Rue Édith-PiafNouvelle voie.Édith Giovanna Gassion dite Piaf, née le 19 décembre 1915 à Paris, morte le 10 octobre 1963 à Grasse.  Chanteuse, parolière, compositrice et actrice.
Place Édouard- BranlyA été dénommée place du Pont-de- l’Île.
A été dénommée place Henri- Barbusse de 1936 à 1940.
A changé de dénomination en 1944 : est redevenue la place Henri-Barbusse.
A été dénommée sans suite place Paul- Sédaillan en 1960.
Physicien né à Amiens en 1844, mort à Pris en 1940.
Square Édouard- MouriquandNouveau square.Adjoint au maire de Saint-Rambert, né à Lyon en 1912, mort le 16 octobre 1951.
Place de l’ÉgliseA changé de dénomination en 1963 : est devenue la place de Saint- Rambert.Église de Saint-Rambert.
Rue de l’ÉgliseA changé de dénomination en 1930 : est devenue la rue Jules- Michelet.
A changé de dénomination en 1963 : est devenue la rue du Général-
Girodon.
Église de Saint-Rambert.
Rue Émile-DuportNouvelle voie.Pionnier du syndicalisme agricole. Né à Lyon le 8 décembre 1851, mort à Vaugneray le 27 septembre 1906.
Rue des ÉrablesA été dénommée 17e rue de la Duchère jusqu’en 1992.Après les platanes, les érables sont les arbres les plus répandus à Lyon, il est probable qu’on en ait abattu pour construire les immeubles.
Rue Ernest- FabrègueA été dénommée chemin Vauché jusqu’en 1944.
A été dénommée rue Roger-Salengro jusqu’en 1964.
Un fragment a changé de dénomination en 1990 : est devenu la rue Albert-Chalinel.
Ingénieur des ponts et chaussées, au service de la Ville de Lyon de 1880 à 1912, il apporta de nombreuses améliorations dans les procédés de construction des ponts. Conseiller municipal de Saint-Rambert-l’Île-Barbe. Né au Vigan (Gard), le è octobre 1846, décédé à Saint-Rambert-l’Île-Barbe le 3 août 1926.
Rue Eugène- BaudinA été dénommée rue des Jardins jusqu’en 1933.Peintre, dessinateur de fabrique. Né à Lyon le 23 décembre 1843, mort à Lyon (6e) le 4 juillet 1907.
Chemin FayolleA été dénommé chemin n° 13.
A changé de dénomination : est devenu la rue Fayolle.
Un pavillon Fayolle se trouve à l’angle de la rue de Saint-Cyr.
Rue FayolleA été dénommée chemin n° 13.
A été dénommée
chemin Fayolle.
Un pavillon Fayolle se trouve à l’angle de la rue de Saint-Cyr.
Rue Félix-ManginiNouvelle voie.Félix Mangini, né le 27 février 1836 à Lyon, mort le 24 août 1902 à Saint-Pierre- la-Palud (Rhône), est un ingénieur pionnier du chemin de fer en France, un philanthrope pionnier de l’habitat social
à Lyon, et un homme politique français.
Place FerberNouvelle place.Louis-Ferdinand Ferber, capitaine et aviateur. Né à Lyon le 8 février 1862, tué dans un accident d’avion à Boulogne-sur- Mer en 1909.
Rue Ferdinand- BuissonA fait partie du chemin de Vaise-à- Neuville.
A été dénommée chemin des Vacques jusqu’en 1932.
A changé de dénomination en 1963 : est devenue la rue Joannès- Carret.
A absorbé la rue des Vacques en 1965.
Pédagogue et homme politique, né à Paris en 1841, décédé à Thieuloy-Saint- Antoine en 1932. Prix Nobel de la Paix en 1927.
Rue des FougèresA été dénommée 16e rue de la Duchère jusqu’en 1989.Inconnue.
Rue du Four-à- Chaux Comme les fours à chaux produisaient des mauvaises odeurs, ils étaient implantés en dehors de la ville. Il y en avait un ici, au bord du ruisseau de Rochecardon. Ceux du quai Arloing, situés trop près de la ville, ont alimenté de nombreuses polémiques.
Tunnel routier de Fourvière Le nom de Fourvière vient du latin « Forum vetus », ou « Vieux forum » : le
premier construit à Lugdunum.
Rue Françoise- Giroud Léa France Gourdji, née le 21 septembre 1916 à Lausanne en Suisse, morte à Neuilly sur Seine le 19 janvier 2003.
Devenue Françoise Giroud par pseudonyme qui a été ensuite officialisé. Journaliste, écrivaine et femme politique.
Esplanade
François-Régis- Cottin
Nouvelle place.Architecte, urbaniste, né à Lyon le 27 mars 1920,  mort le 14 février 2013.
Rue de la FraternelleA été dénommée rue neuve de Gorge-
de-Loup.
La loge maçonnique « La Fraternelle » occupait une des maisons de cette rue.
Avenue du Frêne Le château du Frêne fut détruit lors de l’aménagement du quai Carrié.
Rue du Frêne Le château du Frêne fut détruit lors de l’aménagement du quai Carrié.
Impasse Frère- BenoîtFragment de la rue Frère-Benoît.Henri Galdin, en religion Frère Benoît, religieux franciscain, né le 23 avril 1896 à Coury, mort le 14 décembre 1968 à Avignon. Après la Libération, a dirigé les longs et pénibles travaux d’exhumation et d’identification des victimes des massacres allemands autour de Lyon.
Rue Frère-BenoîtNouvelle voie.
A absorbé un fragment de la rue des Deux-Amants.
Henri Galdin, en religion Frère Benoît, religieux franciscain, né le 23 avril 1896 à Coury, mort le 14 décembre 1968 à Avignon. Après la Libération, a dirigé les longs et pénibles travaux d’exhumation et d’identification des victimes des massacres allemands autour de Lyon.
Rue Gabriel- ChevallierNouvelle voie.Écrivain, né à Lyon en 1895, mort en 1969.
Chemin de Galatin-et-des-
Sablières
 Inconnue.
Rue de la GareAboutissait, avant la construction du chemin de fer, à la gare d’eau de Vaise.Aboutissait, avant la construction du chemin de fer, à la gare d’eau de Vaise.
Rue de la GareA été absorbée par la rue des Docteurs- Cordier en 1963.Station de chemins de fer de Saint- Rambert.
Quai de la Gare- d’Eau Longeait, au sud, l’ancienne gare d’eau de Vaise, construite en 1830, comblée et disparue en 1973. Avant cette date, le quai entourait la gare d’eau jusqu’au nord, sur l’emplacement de l’actuelle rue « Rhin-et-Danube ».
Rue Général-de- GaulleNom donné sans suite à la rue des Docks.Charles de Gaulle, né le 22 novembre 1890 à Lille et mort le 9 novembre 1970 à Colombey-les-Deux-Églises, est un militaire, résistant, homme d’État et écrivain français.
Rue Général- GirodonA été dénommée rue de l’Église de 1917 à 1930.
A été dénommée rue Jules-Michelet de 1930 à 1963.
Né à Lyon (1er arrondissement) le 25 décembre 1869, le Général-Pierre Marie Casimir Girodon est adjoint du Général- Gallieni. Il est tué à l’ennemi le 23 septembre 1916.
Pont Général- KoenigA été dénommé pont d’Halincourt en 1789.
A été dénommé pont de Serin.
Marie Pierre Koenig né en 1898 à Caen, mort en 1970 à Paris. Connu pour ses faits d’armes à Narvik, puis à la bataille de Bir Hakeim en 1942 contre les armées allemandes. A dirigé les FFI et participé à la libération de la France en 1944.
Pont Georges- ClémenceauNouveau pont.Georges Clémenceau (1841-1929) est un homme politique sous la IIIe République. Patron de presse, notamment de l’Aurore, il est surtout connu pour avoir été aux commandes du pays de manière énergique pendant la guerre de 1914- 1918, partageant avec le Maréchal-Foch la gloire de la victoire française.
Rue Gilgain Du nom d’un port qui se trouvait juste en amont sur la Saône.
Place Giovanni- da-VerrazzanoNouvelle place.Navigateur d’origine florentine connu pour avoir découvert le site de la nouvelle Angoulême, qui est ensuite devenue New-York. Il a vécu de 1481 à 1528. Des banquiers lyonnais, notamment les Gadagne, ont financé ses
voyages.
Chemin de Gorge- de-LoupChemin vicinal ordinaire n° 25.
A changé de dénomination : est devenu la rue Gorge-
de-Loup.
Un domaine de ce nom existait au XVIIe siècle.
Impasse Gorge- de-Loup Un domaine de ce nom existait au XVIIe siècle.
Passage Gorge- de-Loup Un domaine de ce nom existait au XVIIe siècle.
rue neuve de Gorge-de-LoupA changé de dénomination : est devenue la rue de la Fraternelle.Un domaine de ce nom existait au XVIIe siècle.
Rue Gorge-de- LoupA été dénommée chemin de Gorge-de- Loup.
Un fragment a changé de dénomination en 1874 : est devenu la
rue Cottin.
Un domaine de ce nom existait au XVIIe siècle.
Chemin du Grand- ChampA été absorbé par le
chemin des Contrebandiers.
Inconnue.
Rue de la Grange Les granges étaient des propriétés rurales tenues en métayage.
Rue de la Gravière Dénommée par la société immobilière La Gravière avec accord du maire de Lyon du 14 octobre 1959.
Chemin du GreillonA changé de dénomination : est devenu la ru du Greillon.
A changé de dénomination en 1948 : est devenu la rue Docteur-Raffin.
Maison de campagne appelée Le Greillon qui appartenait en 1612 à André Pestalozzi.
Montée du Greillon Maison de campagne appelée Le
Greillon qui appartenait en 1612 à André Pestalozzi.
Rue du GreillonA été dénommée chemin du Greillon. A changé de dénomination en 1948 : est devenue la rue Docteur- Raffin.Maison de campagne appelée Le Greillon qui appartenait en 1612 à André Pestalozzi.
Rue GrenouilleA été dénommée chemin des Grenouilles.
A changé de dénomination en 1919 : est devenue la rue Docteur-
Horand.
Inconnue.
Chemin des GrenouillesChemin vicinal ordinaire n° 28.
A changé de dénomination : est devenu la rue Grenouille.
A changé de dénomination en 1919 : est devenu la rue Docteur-Horand.
Inconnue.
Rue de la HauteA changé de dénomination vers 1852 : est devenue la rue du Centre. Voie disparue lors de la désaffection de la gare d’eau.Inconnue.
Rue Hector- Berlioz Compositeur né le 11 décembre 1803 à la Côte-Saint-André, mort le 8 mars 1869 à Paris.
Rue Hélène- BerthaudNouvelle voie.Née Hélène Dubois le 3 avril 1923 à Bourg (aujourd’hui Bourg-en-Bresse) et morte le 5 mai 2014, à Lyon. Résistante qui utilisait en particulier le surnom
Moineau.
Place Henri- BarbusseA été dénommée place du Pont-de- l’Île.
A changé de dénomination de 1940 à 1944 : est devenue la place Edouard-Branly.
A été dénommée sans suite place Paul- Sédaillan en 1960.
Écrivain né le 17 mai 1873 à Asnières, mort le 30 août 1935 à Moscou.
Rue Henri-LafoyNouvelle voie.Industriel né en 1901, il est mort à Lyon le 5 février 1977. Il a dirigé le consortium du papier peint. En 1942, il a acheté le château de la Duchère et son domaine.
Jusqu’à la fin de la guerre, il y fait travailler des ouvriers agricoles leur évitant le travail obligatoire,  et loge clandestinement un évadé, des Alsaciens et des juifs.
Impasse de l’Horloge C’est l’horloge de la Sauvagère, visible de puis l’impasse, qui lui a donné son
nom.
Lieudit dans l’Île En référence à l’Île-Barbe.
Pont de l’Île- BarbeA été dénommé pont Cotton au XVIIe siècle.Conduit à l’Île-Barbe.
Rue ImpérialeA été dénommée rue du Bourbonnais. A été dénommée route de Bordeaux. A changé de dénomination en 1863 : est devenue la rue de la Pyramide.
A changé de dénomination en 1917 : est devenue la rue Marietton.
 
Quai de l’IndustrieA été dénommé quai des Tuileries. A changé de dénomination en
1911 : est devenu le quai du Commerce.
Des usines et des ateliers de tous genres s’y installèrent dès que la gare d’eau fut construite en 1830.
Quai de l’IndustrieA fusionné en 1930 avec le quai de la Sauvagère : sont devenus le quai Jean- Jaurès.
Est redevenu le quai de l’Industrie de 1940 à 1944.
A de nouveau fusionné en 1944 avec le quai de la Sauvagère : sont redevenus le quai Jean-Jaurès.
A changé de dénomination en 1963 : est devenu un fragment du quai Paul-Sédaillan.
Des usines et des ateliers de tous genres s’y installèrent dès que la gare d’eau fut construite en 1830.
Allée Jacky- MauriceFragment du boulevard de la Duchère.
A été dénommée rue Jacky-Maurice.
Responsable des espaces verts pour la Duchère de 1992 à 2010. Né en 1957,
mort en 2011.
Rue Jacky- MauriceFragment du boulevard de la Duchère.
A changé de dénomination : est devenue l’allée Jacky Maurice.
Responsable des espaces verts pour la Duchère de 1992 à 2010. Né en 1957,
mort en 2011.
Rue Jacqueline- DescoutNouvelle voie.Résistante et militante associative née en 1916, morte en 1987.
Impasse des JardinsA été dénommée rue des Campagnes de 1840 à 1866.Inconnue.
Rue des JardinsA changé de dénomination en 1933 : est devenue la rue Eugène- Baudin.Inconnue.
Port JaÿrA été dénommé port de Pattes de 1827 à 1845.
A été remplacé par le quai Jaÿr en 1861.
Hippolyte-Paul Jaÿr, né en 1801, mort en 1900 a été préfet du Rhône de 1840 à 1847, puis ministre des Travaux Publics.
Quai JayrA remplacé le port Jaÿr en 1861.Hippolyte-Paul Jaÿr, né en 1801, mort en 1900 a été préfet du Rhône de 1840 à 1847, puis ministre des Travaux Publics.
Rue Jean- Baptiste-ChopinA été dénommée petit chemin Vaucher jusqu’en 1959.Chaudronnier, adjoint au maire de Saint- Rambert, né le 10 septembre 1896 à Saint-Rambert, mort en 1959.
Rue Jean- Baptiste-Couty Entrepreneur, né et mort à Saint- Rambert-l’Île-Barbe, les 21 mai 1871 et
25 février 1934.
Rue Jean- FournierFusion de la 12e rue de la Duchère, de la 13e rue de la Duchère et de la 14e rue de la Duchère.Probablement Jean Francisque Fournier, né à Lyon en 1910, mort à Bron en 1985 qui a été conseiller municipal et au Grand Lyon de 1971 à 1977.
Quai Jean-JaurèsA été dénommé quai de la Sauvagère et quai de l’Industrie avant 1930 puis de 1940 à 1944.
A changé de dénomination en 1963 : est devenu le quai Paul-Sédaillan.
Jean Jaurès, né à Castres le 3 septembre1859, est un homme politique français. Orateur et parlementaire socialiste, il s’est notamment illustré par son pacifisme et son opposition au déclenchement de la Première Guerre mondiale. Il meurt assassiné par Raoul Villain à Paris le 31 juillet 1914.
Rue Jean-Marcuit Conseiller municipal et maire de Saint- Rambert-l’Île-Barbe. Né à Lyon le 20 mars 1846, mort à Saint-Rambert le 5 septembre 1923).
Rue Jean-Marie- LeclairProlongée en 1997.Violoniste et compositeur. Né à Lyon en 1697, mort en 1764.
Place Jean- Monnet Économiste né en 1888, mort en 1979. Créateur d’un plan de modernisation de le France, président du Comité d’action pour les États-Unis d’Europe.
Rue Jean-Perrin Prix Nobel de physique,  fondateur du Centre national de la recherche scientifique et du Palais de la découverte. A fait ses études au collège qui porte son nom. Né le 30 septembre 1870 à Lille, mort le 17 avril 1942 à New
York.
Allée Jean- QuiquerezA été une voie sans dénomination.Sapeur pompier, actif aussi à la maison des jeunes de la Duchère. Né le 12 juin 1941 à Lyon, mort le 7 mai 1988.
Rue Jean-ZayA été une voie sans dénomination.Ministre de l’Éducation Nationale. Né à Orléans le 6 août 1904, assassiné par la Milice à Molles le 20 juin 1944.
Rue de Jéricho Nom donné, tout comme celui de Beer Sheva qui dispose aussi d’une rue à Lyon, comme symbole de l’action de la ville de Lyon en faveur de la paix auprès de ces deux villes. Le 7 juin 2002 un accord a été signé entre Lyon et Jéricho.
Rue Joannès- CarretA fait partie du chemin de Vaise-à- Neuville.
A été dénommée chemin des Vacques.
A été dénommée rue Ferdinand- Buisson de 1932 à 1963.
A absorbé la rue des Vacques en 1965.
Industriel, fondateur de la société Rivoire & Carret, fut l’un des promoteurs des congés payés, bienfaiteur de Saint- Rambert-l’Île-Barbe. Né à Lyon (6e) le 19 décembre 1869, mort à Dompierre-sur- Veyle le 22 septembre 1940.
Avenue Joannès- MassetA été dénommée avenue de l’Abattoir jus’en 1931.
Un fragment a été absorbé par la rue Saint-Pierre-de- Vaise en 1976.
Joannès Masset était conseiller municipal, né à Lyon (1er) le 17 juin 1864, mort à Lyon (5e) le 20 juin 1931.
Rue Jolivet Inconnue.
Rue Joseph- FollietNouvelle voie.Journaliste, directeur de La Chronique sociale de France, prêtre du Prado en 1968. Né et mort à Lyon en 1903 et 1973.
Rue JouffroyA absorbé la rue de la Paix en 1854.
A changé de dénomination en 1932 : est devenue la rue Jouffroy- d’Abbans.
Inconnue.
Rue Jouffroy- d’AbbansA été dénommée rue Jouffroy jusqu’en 1932.Inventeur du premier bateau à vapeur (le « Pyroscaphe »). Ses premières expériences eurent lieu à Lyon. Né en 1751 à la Rochelle-sur-Rognon, mort à Paris le 18 juillet 1832.
Rue Jules- MicheletA été dénommée rue de l’Église de 1917 à 1930.
A changé de dénomination en 1963 : est devenue la rue du Général-
Girodon.
Illustre historien, né à Paris en 1789, mort à Hyères en 1874.
Avenue de LanessanAvenue en majeure partie sur Champagne-au- Mont-d’Or.Jean-Marie, Antoine de Lanessan, médecin puis homme politique. Lors de ses mandats de député de Lyon (1898- 1906) puis de ministre de la Marine dans un cabinet de Waldeck Rousseau, il a
bien voulu s’intéresser aux revendications du hameau de Champagne, présentées par diverses personnalités locales pour ériger ce hameau en commune autonome. Né en 1843, mort en 1919.
Rue Laporte Laurent Laporte était un négociant de tissus, vers 1860, il a été le dernier propriétaire du domaine de la Claire dont la rue est parallèle et d’une grande partie des terrains entourant la rue
Laporte.
Rue Laure- DiéboldA été dénommée chemin de la Duchère.
A été dénommée rue de la Duchère
jusqu’en 1970.
Laure Mutscler, épouse d’Eugène Diebold, résistante, déportée. Née à Erstein le 1er janvier 1915, décédée le 17 octobre 1965 à Lyon (9e).
Chemin des Lilas Inconnue.
Esplanade Lina- Crétet Militante syndicale à la Rhodiacéta et conseillère municipale. Née en 1931,
décédée en 2001.
Rue LittréNouvelle voie.Émile Littré, médecin, membre de l’Académie française, célèbre pour son Dictionnaire de la langue française. Né et mort à Paris en 1801 et 1881.
Rue Louis- BouquetA été dénommée montée Masson jusqu’en 1964.Peintre, né à Lyon (3e) le 6 décembre 1885, mort à Saint-Rambert-l’Île-Barbe le 25 février 1952.
Rue Louis-JuttetRue de Saint-Didier- au-Mont-d’Or mais un fragment est sur Lyon.Chef de cabinet de Jean-Marie de Lanessan au ministère de la marine. Mort en 1905.
Impasse Louis- Loucheur Homme politique français né en 1872 à Roubaix, mort en 1931 à Paris, auteur d’une loi favorisant la construction
d’HLM.
Rue Louis- LoucheurA été dénommée chemin de l’Abattoir jusqu’en 1933.Homme politique français né en 1872 à Roubaix, mort en 1931 à Paris, auteur d’une loi favorisant la construction d’HLM.
Impasse Louis- PasteurA été dénommée impasse des Mouches jusqu’en
1923.
Illustre chimiste et biologiste, né en 1822 à Dole, mort en 1895 à Marnes-la- Coquette.
Rue Louis- PasteurA été dénommée rue des Mouches jusqu’en 1923.
A changé de dénomination en 1963 : est devenue la rue Antonin-
Laborde.
Illustre chimiste et biologiste, né en 1822 à Dole, mort en 1895 à Marnes-la- Coquette.
Chemin du LycéeChemin vicinal ordinaire de Saint- Rambert-l’Île-Barbe n° 7.
A changé de dénomination : est devenu la rue du Lycée.
A changé de dénomination en 1953 : est devenu la rue Maréchal-de- Lattre-de-Tassigny.
Lycée Jean-Perrin.
Rue du LycéeA été dénommée chemin du Lycée. A changé de dénomination en 1953 : est devenue
la rue Maréchal-de- Lattre-de-Tassigny.
Lycée de Saint-Rambert, aujourd’hui lycée Jean-Perrin.
Chemin de Lyon- à-la-BrêleA changé de dénomination : est devenu le chemin de Montribloud.
A changé de dénomination : est devenu la rue de Montribloud.
Voie reliant les deux points.
Voie métropolitaine M6-de-Lyon-à-
Paris
Déclassement de l’autoroute A6. 
Voie métropolitaine M6-de-Paris-à-
Lyon
Déclassement de l’autoroute A6. 
Rue de MâconA changé de dénomination : est devenue la rue de Bourgogne.Voie qui menait en Bourgogne par une route royale devenue ensuite nationale 6.
Chemin de la MaladièreChemin vicinal ordinaire n° 23.
A changé de dénomination : est devenu la rue de la Maladière.
A changé de dénomination en 1912 : est devenu la
rue Mouillard.
Le nom rappelait l’ancienne maladière, ou léproserie, de Balmont.
Impasse de la Maladière Le nom rappelait l’ancienne maladière, ou léproserie, de Balmont.
Rue de la MaladièreA été dénommée chemin de la Maladière.
A changé de dénomination en 1912 : est devenue la rue Mouillard.
Le nom rappelait l’ancienne maladière, ou léproserie, de Balmont.
Rue Malibran Médecin, né et mort à Saint-Rambert, les 9 mars 1804 et 21 novembre 1866.
Rue Marc- BoegnerNouvelle voie.Pasteur, président national de l’Église réformée de France. Né en 1881, mort en 1970.
Rue Marcel- CerdanFusion de la 18e rue de la Duchère et de la 26e rue de la Duchère.Champion du monde de boxe. Né à Sidi- Bel-Abbès le 22 juillet 1916, mort le 27 octobre 1949 dans un accident d’avion.
Place du MarchéA été également appelée place du Chapeau-Rouge en
1842.
Marché de Vaise.
Rue du MarchéA été dénommée rue du Chapeau- rouge jusqu’en 1854.Marché de Vaise.
Rue Maréchal-de Lattre-de TassignyA été dénommée chemin du Lycée. A été dénommée rue du Lycée jusqu’en 1953.Jean de Lattre de Tassigny, maréchal de France, né le 2 février 1889 à Mouilleron en Pareds, mort à Paris le 11 janvier 1952.
Rue MariettonA été dénommée rue du Bourbonnais. A été dénommée route de Bordeaux. A été dénommée rue Impériale jusqu’en 1863.
A été dénommée rue de la Pyramide de 1863 à 1917.
Joannès-Jules Marietton, avocat, adjoint au maire, député, né à Lyon le 27 août 1860, mort à Lyon le 27 mai 1914.
Rue des MariniersFragment de la rue des Docks.Hommage aux Mariniers navigant sur la Saône et dont certains sont venus ici quand le grand entrepôt était une halle à grain desservie par la gare d’eau de
Vaise.
Allée Marius- Donjon Adjoint au maire, né le 17 mai 1903 à
Montceau-les-Mines, mort à Lyon (2e) le 29 novembre 1978.
Rue Marius- DonjonA été dénommée 21e rue de la Duchère et 23 rue de la Duchère jusqu’en 1989.Adjoint au maire, né le 17 mai 1903 à Montceau-les-Mines, mort à Lyon (2e) le 29 novembre 1978.
Rue de la Martinique Le nom garde la mémoire d’une entreprise qui y recevait des produits
venant de Martinique.
Passage MasA été dénommé passage Chirat de
1845 à 1866.
Nom du propriétaire des terrains.
Pont MasarykA été dénommé pont de Vaise de 1838 à 1842.
A été dénommé pont de la Gare de
1842 à 1931.
Thomas Masaryk, président fondateur de la République Tchécoslovaque, né en 1850, mort en 1937.
Rue MasarykA été dénommée rue du Pont-de-la- Gare jusqu’en 1931.Thomas Masaryk, président fondateur de la République Tchécoslovaque, né en 1850, mort en 1937.
Impasse Masson Inconnue.
Montée MassonA changé de dénomination en 1964 : est devenue la rue Louis-
Bouquet.
Inconnue.
Place Maurice- Bariod Architecte né en 1924, mort en 1954.
Rue Maurice- BéjartFragment du boulevard de la Duchère.Danseur et chorégraphe franco-suisse. Né Maurice-Jean Berger à Marseille le 1er janvier 1927 et mort à Lausanne (Suisse) le 22 novembre 2007.
Square Maurice- RavelNouveau square.Compositeur français, né en 1875, mort en 1937.
Parc Michèle- Mollard Maire du 9e arrondissement de Lyon de 1989 à 1995. Née en 1937 à Issy-les- Moulineaux, elle est morte en 1998.
Rue Michel- RossetNouvelle voie.Conseiller d’arrondissement à la mairie du 9e, né en 1943, il est mort en 2015.
Chemin de la MignonneA changé de dénomination : est devenu la rue de la
Mignonne.
Nom d’une élégante maison de campagne construite au XVIIIe siècle sur un ancien domaine.
Rue de la MignonneA été dénommée chemin de la Mignonne.Nom d’une élégante maison de campagne, la maison Suchet, construite au XVIIIe siècle sur un ancien domaine.
Rue de MontaubanA été dénommée chemin de
Montauban.
Du nom d’un domaine.
Rue du Mont- d’OrA été dénommée rue des Pattes jusqu’en 1845.Inconnue.
Square MontelNouveau square.Pierre Montel, député du Rhône, premier adjoint au maire, ministre. Né et mort à Lyon, les 13 décembre 1896 et 13
janvier 1967.
Chemin de Montessuy Du nom d’une propriété.
Chemin de MontpellasTracé modifié entre 1978 et 1981.Du nom de ce coin de colline et d’une propriété.
Rue de MontpellasVoie supprimée.Du nom de ce coin de colline et d’une propriété.
Chemin de MontribloudChemin vicinal ordinaire n° 29.
A été dénommé chemin de Lyon-à-la- Brêle en 1734.
A changé de dénomination : est devenu la rue de
Montribloud.
Inconnue.
Rue de MontribloudA été dénommée chemin de Lyon-à-la- Brêle en 1734.
A été dénommée chemin de
Montribloud.
Inconnue.
Rue de MontribloudA changé de dénomination : est devenue l’impasse Bellefontaine.Inconnue.
Rond-Point des Monts-d’OrAucun nom antérieur.Il se trouvait sur la route qui mène aux Monts d’Or.
Impasse des MouchesA changé de dénomination en 1923 : est devenue l’impasse Louis- Pasteur.Les bras fluviaux étaient autrefois appelés «mouches».
Rue des MouchesA changé de dénomination en 1923 : est devenue la rue Louis-Pasteur. A changé de dénomination en 1963 : est devenue la rue Antonin- Laborde.Les bras fluviaux étaient autrefois appelés «mouches».
Rue des MouchesVoie privée
perpendiculaire à la rue Moulins.
Les bras fluviaux étaient autrefois appelés «mouches».
Chemin de la MouchonneA changé de dénomination : est devenu l’impasse de la Mouchonne.Inconnue.
Impasse de la MouchonneA été dénommée chemin de la Mouchonne.Inconnue.
Impasse Mouillard Pierre-Louis Mouillard, pionnier de l’aviation, inventeur. Né à Lyon le 30 septembre 1834, mort au Caire (Égypte)
le 20 septembre 1897.
Rue MouillardA été dénommée chemin de la Maladière.
A été dénommée rue de la Maladière jusqu’en 1912.
Pierre-Louis Mouillard, pionnier de l’aviation, inventeur. Né à Lyon le 30 septembre 1834, mort au Caire (Égypte) le 20 septembre 1897.
Rue du MoulinA changé de dénomination en 1963 : est devenue la rue Velten.Inconnue.
Rue des Moulins Dénommée d’après les moulins Vachon qui le bordaient.
Rue MouloudjiNouvelle voie.Marcel Mouloudji, né le 16 septembre 1922 dans le 4e arrondissement de Paris et mort le 14 juin 1994 à Neuilly-sur- Seine est un chanteur, auteur- compositeur-interprète, peintre et
acteur.
Port MoutonA changé de dénomination en 1854 : est devenu la rue Saint-Pierre-de-
Vaise.
Il y avait un logis du Mouton près duquel débarquaient les bateaux de Chalon et où furent accueillis Henri II, Charles IX et Louis XIII.
Ruelle du MoutonA été absorbée par la rue Saint-Pierre-
de-Vaise.
Elle menait au port Mouton.
Rue des MûriersNouvelle voie.Cette dénomination a été choisie car elle rappelle une grande époque
du textile lyonnais avec le travail de la soie et sa matière première les cocons. Et le long de cette voirie, la société UNITEX plantera des mûriers dans le cadre de la
végétalisation de son parking.
Rue de la NavigationNouvelle voie.Il y avait là une halle dite de la Navigation. La gare d’eau de Vaise se
trouvait à proximité.
Rue NérardFragment de la rue de l’Oiselière.Nom d’un des propriétaires du terrain.
Rue Neuve-du- Chapeau-RougeA changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue Saint-Pierre- de-Vaise.Du nom d’une célèbre auberge.
Boulevard
périphérique extérieur Nord
 Indication géographique.
Boulevard
périphérique intérieur Nord
 Indication géographique.
Rue du Nord-de- la-GareA changé de dénomination en 1976 : est devenue la rue Rhin-et- Danube.Indication géographique.
Place Notre- DameDans l’île Barbe, devant la chapelle Notre-Dame.Place située devant la chapelle Notre- Dame de l’Île-Barbe.
Rue des Nouvelles-
Maisons
 Maisons qui bordent le coté ouest de leur rue.
Montée de l’Observance Du nom des Cordeliers de l’observance, dont le couvent était situé à l’emplacement de l’école vétérinaire,
depuis 1495.
Quai de l’ObservanceA été dénommé quai des Deux- Amants.
A changé de dénomination en 1811 : est devenu le quai de l’Impératrice.
A été absorbé par le
quai Pierre-Scize en 1854.
Du nom des Cordeliers de l’observance, dont le couvent était situé à l’emplacement de l’école vétérinaire, depuis 1495.
Allée de l’ObservatoireVoie ouverte et dénommée en 1959 par la Société immobilière de la Gravière.Voie ouverte et dénommée ainsi, en 1959, par la société immobilière de la Gravière.
Rue d’OccidentA été supprimée lors de la création de la gare de Vaise.Inconnue.
Chemin OcheronA existé sur le territoire de Saint- Rambert.Inconnue.
Rue de l’OiselièreUn fragment a changé de dénomination en 1842 : est devenu la
rue Nérard.
L’Oiselière est le nom du ruisseau qui passe en sous sol à proximité.
Rue de la PaixA changé de dénomination en 1964 : est devenue la rue Camille-de- Neuville. 
Rue de la PaixA été absorbée par la rue Jouffroy en 1854.
A changé de dénomination en 1932 : est devenue la rue Jouffroy- d’Abbans.
 
Allée PalandreA changé de dénomination : est devenue l’allée de l’Aquilon.Claude Palandre, entrepreneur, conseiller municipal de 1884 à 1888. Né le 11 mars 1824 à Valence, mort le 27 mars 1900 à Lyon (3e).
Impasse Paquet- Mérel Nom d’un des propriétaires du terrain.
Place de Paris Dessert la gare d’où partaient les trains pour Paris.
Rue de ParisA été dénommée allée du Débarcadère.
A changé de dénomination en 1938 : est devenue la rue Roger- Salengro jusqu’en 1940.
A changé de dénomination en 1944 : est redevenue la rue
Roger-Salengro.
Desservait la gare d’où partaient les trains pour Paris.
Chemin de Paris- à-Lyon-par-le- BourbonnaisA changé de dénomination : est devenu l’ancienne route du Bourbonnais.
A été un fragment du chemin de Vaise- à-Lozanne.
A changé de dénomination : est devenu la rue du
Bourbonnais.
Indication géographique.
Port des PattesA changé de dénomination en 1845 : est devenu le
port Jaÿr.
Inconnue.
Rue des PattesA changé de dénomination en 1845 : est devenue la rue du Mont-d’Or.Inconnue.
Square Paul- CézanneNouveau square.Peintre, né le 19 janvier 1839 à Aix-en- Provence, il y est mort le 22 octobre 1906.
Place Paul- SédaillanA été dénommée place du Pont-de- l’Île.
A été dénommée place Henri- Barbusse de 1936 à 1940.
A été dénommée place Edouard- Branly de 1940 à 1944.
A changé de dénomination en 1944 : est redevenue la place Henri-Barbusse.
A été dénommée sans suite place Paul- Sédaillan en 1960.
Professeur à la Faculté de médecine de Lyon, directeur de l’institut Pasteur.
Conseiller municipal de Saint-Rambert- l’Île-Barbe. Né le 5 septembre 1894 à Lussan, mort à Saint-Rambert-l’Île-Barbe le 5 février 1960.
Quai Paul- SédallianA été dénommé quai de la Sauvagère et quai de l’Industrie avant 1930 puis de 1940 à 1944.
A été dénommé quai Jean-Jaurès de 1930 à 1940 puis de
1944 à 1963.
Professeur à la Faculté de médecine de Lyon, directeur de l’institut Pasteur.
Conseiller municipal de Saint-Rambert- l’Île-Barbe. Né le 5 septembre 1894 à Lussan, mort à Saint-Rambert-l’Île-Barbe le 5 février 1960.
Rue de la Pépinière-Royale En mémoire de la pépinière royale fondée en 1787 au bout de la rue, de l’autre coté de la rue Berthet. Elle a cessé ses activités en 1790. Elle devait fournir des arbres d’alignement, notamment pour les voies royales mises en place à cette époque et dont subsistent deux croisements emblématiques de l’agglomération, la place Valmy et la Demi-Lune à Tassin.
Rue des PépinièresA fusionné avec la rue sous la Duchère avant 1868 : est devenue le chemin de Saint-Simon.
A changé de dénomination : est devenue la rue Saint- Simon.
Inconnue.
Rue Père-Louis- de-GalardNouvelle voie.Fondateur de la paroisse de la Duchère en 1959, archiprêtre à Saint Pothin, il a vécu ses dernières années avec les Petites Soeurs de Pauvres dont il avait été l’aumônier. Né le 28 août 1906 à Marolles-sur-Seine, mort le 3 décembre 2007 à Lyon.
Rue de la PersévéranceNouvelle rue.Nom donné suite à l’accord du maire de Lyon le 14 octobre 1959.
Rue de la Petite- ClaireAutre nom donné à la rue de la Claire.Rappelle une vaste propriété.
Chemin du Petit- Montessuy Du nom d’une propriété.
Square Philomène-RozanNouvelle voie.Présidente des ouvrières et ouvriers « ovalistes » lyonnais. Née à Cognin en 1842, mariée le 9/10/1869 à Lyon 6e.
Chemin de la PieA changé de dénomination en 1868 : est devenu le chemin de la Piémente.
A changé de dénomination : est devenu la rue de la
Piémente.
Inconnue.
Chemin de la PiémenteChemin vicinal ordinaire n° 78. A été dénommé chemin de la Pie jusqu’en 1868.
A changé de dénomination : est devenu la rue de la
Piémente.
Il y a eu un domaine de la Piemente dans le quartier, les Archives municipales de Lyon en conservent un plan entre 1479 et 1484.
Rue de la PiémenteA été dénommée chemin de la Pie jusqu’en 1868.
A été dénommée chemin de la Piémente jusqu’en 1967.
A absorbé la 20e rue
de Balmont-Est en 1989.
Il y a eu un domaine de la Piemente dans le quartier, les Archives municipales de Lyon en conservent un plan entre 1479 et 1484.
Rue Pierre-AudryA été dénommée chemin de Vaise-à-la- Porte-de-Trion en 1734.
A été dénommée chemin de Saint-Just- à-Vaise.
A été dénommée rue de Saint-Just-à- Vaise jusqu’en 1954.
Ingénieur à la Rhodia, né à Nuits-Saint- Georges le 25 août 1909. Lieutenant, tué à la tête de sa compagnie, à Carvin, le 27 mai 1940.
Impasse Pierre- BaizetFragment de la rue Pierre-Baizet.Chaudronnier, né le 14 août 1900 à Montferrand-le-Château. Résistant, fusillé le 15 mai 1944 à la Doua où il est inhumé.
Rue Pierre-BaizetA été dénommée montée de la Dargoire de 1840 à 1936 puis de 1940 à
1944.
A été dénommée rue Roger-Salengro de 1936 à 1940.
Un fragment a changé de dénomination en 1987 : est devenu l’impasse Pierre- Baizet.
Chaudronnier, né le 14 août 1900 à Montferrand-le-Château. Résistant, fusillé le 15 mai 1944 à la Doua où il est inhumé.
Place Pierre- Puget Sculpteur et peintre, né et mort à Marseille en 1620 et 1694.
Quai Pierre-ScizeA absorbé le quai Bourgneuf, le quai de l’Observance ou quai de l’Impératrice, le quai du Puits-de-Sel et le quai de la Peyrollerie en 1854.
Un fragment a changé de dénomination en 1919 : est devenu le quai Chauveau.
« Petra scissa » : pierre coupée. Le nom vient de l’aspect du rocher à pic, qui a donné lieu à bien des légendes.
Rue Pierre- TermierA été dénommée route des Rivières jusqu’en 1974.Géologue, né le 3 juillet 1859 à Lyon, mort le 23 octobre 1930 à Varces.
Rue Plasson-et- ChaizeNouvelle voie.Fondateurs de la compagnie des Omnibus en 1862 entre la Mulatière et Vaise sous le nom de bateaux Mouche. Le nom de leurs bateaux leur a survécu à Paris où Émile Plasson avait remporté le concours de l’exposition de 1867.
Avenue du PlateauA été dénommée 5e avenue de la Duchère jusqu’en 1989.Il s’agit du plateau de la colline de la Duchère. Le nom désigne aussi le centre du quartier et le distingue de la
Sauvegarde à l’ouest, de Balmont à l’est et du Château au sud.
Rue du PlâtreA changé de dénomination avant 1866 : est devenue le chemin des Plâtriers.
A changé de dénomination : est devenue la rue des Plâtriers.
Il y avait à Vaise, autrefois, de nombreux fours à chaux.
Chemin des PlâtriersChemin vicinal ordinaire n° 128.
A été dénommé rue du Plâtre.
A changé de dénomination : est devenu la rue des
Plâtriers.
Il y avait à Vaise, autrefois, de nombreux fours à chaux.
Rue des PlâtriersA été dénommée rue du Plâtre.
A absorbé la rue des Saulées.
A été dénommée chemin des Plâtriers
en 1868.
Il y avait à Vaise, autrefois, de nombreux fours à chaux.
Place du Pont- Cotton Au 17e siècle, ou en 1734, l’architecte Cotton a construit un pont de bois qui permettait d’arriver à l’île Barbe.
Rue du Pont- Cotton Au 17e siècle, ou en 1734, l’architecte Cotton a construit un pont de bois qui permettait d’arriver à l’île Barbe.
Rue du Pont-de- la-GareA changé de dénomination en 1931 : est devenue la rue Masaryk.Le pont menant à la gare d’eau de Vaise fut ouvert en 1831.
Place du Pont-de- l’ÎleA changé de dénomination en 1936 : est devenue la place Henri- Barbusse.
A changé de dénomination en 1940 : est devenue la place Édouard- Branly.
A changé de dénomination en 1944 : est redevenue la place Henri-Barbusse.
A été dénommée sans suite place Paul- Sédaillan en 1960.
En référence au pont de l’Île-Barbe.
Place du Pont- MoutonAutre nom donné à la place du Port- Mouton.Du nom du port Mouton et du pont détruit en 1952. Il y avait un logis du Mouton près duquel débarquaient les bateaux de Chalon et où furent accueillis Henri II, Charles IX et Louis XIII.
Bretelle 1 Porte- de-RochecardonBretelle du périphérique nord. 
Bretelle 2 Porte- de-RochecardonBretelle du périphérique nord. 
Bretelle 3 Porte- de-RochecardonBretelle du périphérique nord. 
Bretelle 4 Porte- de-RochecardonBretelle du périphérique nord. 
Bretelle 1 Porte- de-VaiseBretelle du périphérique nord. 
Bretelle 2 Porte- de-VaiseBretelle du périphérique nord. 
Bretelle 3 Porte- de-VaiseBretelle du périphérique nord. 
Bretelle 4 Porte- de-VaiseBretelle du périphérique nord. 
Place du Port- MoutonA été aussi appelée place du Pont- Mouton.Du nom du port Mouton. Il y avait un logis du Mouton près duquel débarquaient les bateaux de Chalon et où furent accueillis Henri II, Charles IX et
Louis XIII.
Chemin des PrésChemin vicinal ordinaire de Saint- Rambert-l’Île-Barbe n° 8.
A changé de dénomination en 1964 : est devenu la rue Claude-Le-
Laboureur.
Inconnue.
Rue des Prés Inconnue.
Rue Professeur- GuérinFragment de la rue de Vaise-à- Champvert jusqu’en 1961.Camille Guérin, né en 1872, mort en 1961. Il mit au point, avec le professeur Calmette, le vaccin B.C.G. (Bacille bilié Calmette Guérin).
Rue Professeur- PatelNouvelle voie.Maurice Patel, chirurgien des hôpitaux, né le 13 décembre 1875 à Lyon (4e), mort le 9 juin 1967 à Lyon (2e).
Place de la PyramideA changé de dénomination en 1944 : est devenue la place Valmy.En souvenir de l’obélisque élevé en 1783 en l’honneur de Louis XVI, sur la place nouvellement créée, détruite après la Révolution.
Rue de la PyramideA été dénommée rue du Bourbonnais. A été dénommée route de Bordeaux. A été dénommée rue Impériale jusqu’en 1863.
A changé de dénomination en 1917 : est devenue la rue Marietton.
En souvenir de l’obélisque élevé en 1783 en l’honneur de Louis XVI, sur la place nouvellement créée, détruite après la Révolution.
Quai Raoul-Carrié Assureur-conseil, maire de Saint- Rambert-l’Île-Barbe du 19 mai 1929 au
11 octobre 1931. Né à Rodez le 12 juillet
1883, mort à Lyon (6e) le 5 avril 1936.
Avenue René- CassinNouvelle voie.
Un fragment a été absorbé par la rue du Chapeau-Rouge en 1997.
Juriste, professeur de droit, l’un des fondateurs de l’UNESCO. Né le 5 octobre 1887 à Bayonne et mort le 20 février 1976 à Paris. Prix Nobel en 1968.
Rue Renée- SabranA été dénommée chemin de la Sauvagère jusqu’en 1958.Fille d’Hermann Sabran, née à Saint- Rambert-l’Île-Barbe le 1er décembre 1873, morte de la tuberculose en 1882.
Rue Rhin-et- DanubeA été dénommée rue du Nord-de-la- Gare de 1842 à 1976.Nom donné en l’honneur de la Première armée qui a libéré Lyon le 3 septembre 1944.
Place de la Rhodiacéta Usine de fabrication de fibres textiles artificielles et synthétiques du groupe Rhône-Poulenc.
Chemin des RivièresChemin vicinal ordinaire n° 22.
A changé de dénomination : est devenu la rue des Rivières.
A absorbé un fragment du chemin de Rochecardon.
Inconnue.
Route des RivièresChemin départemental n° 51.
A changé de dénomination en 1974 : est devenu la rue Pierre-Termier.
Inconnue.
Rue des RivièresA été dénommée chemin des Rivières. A absorbé un fragment du chemin de Rochecardon.Elle commence au confluent de deux petites rivières, le ruisseau d’Arche et le ruisseau de Rochecardon dont elle remonte le cours. Elle dessert un lieu-dit les Rivières.
Pont Robert- SchumanInauguré et mis en service le 5
novembre 2014.
Homme d’État français né le 29 juin 1886 à Luxembourg, mort le 4 septembre 1963 à Scy-Chazelles.
Rue Robert- WolvilleA été dénommée 22e rue de la Duchère jusqu’en 1989.Membre du conseil municipal et résistant. Né le 18 octobre 1908 à Bron, il y est mort le 20 août 1983.
Chemin de RochecardonA fait partie du chemin de Vaise-à- Saint-Cyr-au-Mont- d’Or.
Un fragment a été absorbé par la rue des Rivières.
A changé de dénomination : est devenu la route de Saint-Cyr.
A été absorbé par la rue de Saint-Cyr.
Horace Folch Cardony, né vers 1566, mort en 1641, plus connu sous le nom d’Horace Cardon. Libraire, échevin en 1610. Propriétaire de la terre de la Roche, connue depuis sous le nom de Rochecardon.
Porte de RochecardonPorte du périphérique nord.Horace Folch Cardony, né vers 1566, mort en 1641, plus connu sous le nom d’Horace Cardon. Libraire, échevin en 1610. Propriétaire de la terre de la Roche, connue depuis sous le nom de Rochecardon.
Tunnel extérieur de RochecardonTunnel du périphérique nord.Horace Folch Cardony, né vers 1566, mort en 1641, plus connu sous le nom d’Horace Cardon. Libraire, échevin en 1610. Propriétaire de la terre de la Roche, connue depuis sous le nom de Rochecardon.
Tunnel intérieur de RochecardonTunnel du périphérique nord.Horace Folch Cardony, né vers 1566, mort en 1641, plus connu sous le nom d’Horace Cardon. Libraire, échevin en 1610. Propriétaire de la terre de la Roche, connue depuis sous le nom de Rochecardon.
Rue Roger- FenechNouvelle voie.Homme politique français, né le 26
octobre 1923 à Monastir (Tunisie) et mort le 24 juin 2010 à Lyon.
Rue Roger- SalengroA été dénommée allée du Débarcadère.
A été dénommée rue de Paris jusqu’en 1938 puis de 1940 à
1944.
Maire de Lille, ministre de l’Intérieur du Front populaire, né en 1890, mort en 1936.
Rue Roger- SalengroA été dénommée chemin Vauché jusqu’en 1944.
A changé de dénomination en 1964 : est devenue la rue Ernest- Fabrègue.
Un fragment de la rue Ernest-Fabrègue a changé de dénomination en 1990 : est devenue la rue Albert- Chalinel.
Maire de Lille, ministre de l’Intérieur du Front populaire, né en 1890, mort en 1936.
Rue Roger- SalengroA été dénommée montée de la Dargoire de 1840 à 1936 puis de 1940 à
1944.
A changé de dénomination en 1944 : est devenue la rue Pierre-Baizet.
Maire de Lille, ministre de l’Intérieur du Front populaire, né en 1890, mort en 1936.
Impasse Roquette Nom d’un domaine.
Rue Roquette Nom d’un domaine.
Avenue Rosa- Parks Rosa Louise McCauley Parks, dite Rosa Parks, née le 4 février 1913 à Tuskegee en Alabama et morte le 24 octobre 2005 à Détroit. Figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux
États-Unis
Rue Roule Inconnue.
Chemin du Rozet Inconnue.
Chemin du Ruisseau-d’ÉcullyA changé de dénomination : est devenu la rue du Ruisseau-d’Écully. A été fragmentée avant 1864 : est devenu la rue d’Écully et la rue de la Cordonerie.
La rue d’Écully a changé de dénomination en 1896 : est devenu la rue Tissot.
Le ruisseau d’Écully se jette dans la Saône. Sa dernière partie a été recouverte et correspond à la rue.
Rue du Ruisseau- d’Écully.A été dénommée chemin du Ruisseau- d’Écully.
A été fragmentée avant 1864 : est devenue la rue d’Écully et la rue de la Cordonerie.
La rue d’Écully a changé de dénomination en 1896 : est devenue la rue Tissot.
Le ruisseau d’Écully se jette dans la Saône. Sa dernière partie a été recouverte et correspond à la rue.
Impasse de Saint- Cyr Attenante à la voie qui menait à Saint- Cyr-au-Mont-d’Or.
Impasse de Saint- Cyr Attenante à la voie qui menait à Saint- Cyr-au-Mont-d’Or.
Impasse de Saint- Cyr Attenante à la voie qui menait à Saint- Cyr-au-Mont-d’Or.
Route de Saint- CyrA fait partie du chemin de Vaise-à- Saint-Cyr-au-Mont- d’Or.
A été dénommée chemin de Rochecardon.
A été absorbée en 1963 par la rue de
Saint-Cyr.
Voie qui menait à Saint-Cyr-au-Mont- d’Or.
Rue de Saint-CyrA absorbé la route de Saint-Cyr en
1963.
Rue qui mène à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or.
Rue de Saint-CyrA changé de dénomination en 1953 : est devenue la rue des Docteurs- Cordier.Voie qui menait à Saint-Cyr-au-Mont- d’Or.
Place Saint-DidierA été dénommée place Donnée de
1842 à 1858.
Saint-Didier était évêque de Vienne de 596 à 603.
Rue Saint-DidierA été dénommée
rue Donnée avant 1854.
Saint-Didier était évêque de Vienne de 596 à 603.
Place Sainte- Anne Mère de la Vierge Marie dans la tradition catholique ainsi que dans la tradition musulmane sous le nom de Hannah.
Chemin de Saint- Just-à-Saint- SimonChemin vicinal ordinaire n° 7.
A changé de dénomination en 1927 : est devenu l’avenue Sidoine-
Apollinaire.
Voie qui reliait les deux points.
Impasse de Saint- Just-à-Saint- Simon. Voie qui reliait les deux points.
Impasse Saint- LouisA changé de dénomination : est devenue l’impasse Saint-Loup.Forme erronée pour Saint-Loup. Il y avait une église Saint-Loup datant des XIe et XIIe siècles à l’emplacement de la propriété qui conserve ce nom et quelques ruines de l’édifice religieux.
Impasse Saint- LoupA été dénommée impasse Saint-Louis. Dans l’Île Barbe.Il y avait une église Saint-Loup datant des XIe et XIIe siècles à l’emplacement de la propriété qui conserve ce nom et quelques ruines de l’édifice religieux
Place Saint-PierreA changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue Saint-Pierre- de-Vaise.Ancienne abbaye de religieuses bénédictines.
Rue Saint-PierreA changé de dénomination en 1854 : est devenue la rue Saint-Pierre- de-Vaise.Tient son nom de l’église dédiée à Saint- Pierre.
Rue Saint-Pierre- de-VaiseFusion de la rue Neuve-du-Chapeau- Rouge, de la ruelle du Mouton, du port Mouton de la place Saint-Pierre et de la rue Saint-Pierre.
A absorbé un fragment de l’avenue Joannès- Masset en 1976.
Tenait son nom de l’ancienne église Saint-Pierre-le-Vieux.
Chemin de Saint- Rambert Voie qui menait à Saint-Rambert.
Grande rue de Saint-RambertA changé de dénomination de 1932 à 1963 : est devenue la rue Aristide-Briand.Autrefois attribuée à Aristide Briand. Lors du rattachement à Lyon, il existait déjà une rue Aristide-Briand et c’était la rue principale de Saint-Rambert. Elle est donc venue rejoindre les Grandes rues des communes rattachées, La Croix- Rousse, La Guillotière et Vaise.
Place de Saint- RambertA été dénommée place de l’Église de 1845 à 1963.La place porte le nom du saint patron du village et de l’église dont elle forme l’esplanade.
Chemin de Saint- SimonChemin vicinal ordinaire n° 24. Fusion de la rue sous la Duchère et de la rue des Pépinières. A changé de dénomination : est devenu la rue Saint- Simon.Il semble que Saint-Simon ait désigné le quartier, quelques mètres plus au sud, l’avenue Sidoine-Apollinaire s’est appelée chemin de Saint-Just-à-Saint Simon. Les disciples de Saint-Simon dont le père Enfantin qui avait repris sa doctrine sont venus en mission à Lyon en 1831.
Impasse Saint- Simon Il semble que Saint-Simon ait désigné le quartier, quelques mètres plus au sud, l’avenue Sidoine-Apollinaire s’est appelée chemin de Saint-Just-à-Saint- Simon. Les disciples de Saint-Simon, dont le père Enfantin qui avait repris sa doctrine, sont venus en mission à Lyon en 1831.
Rue Saint-SimonFusion de la rue sous la Duchère et de la rue des Pépinières. A été dénommée chemin de Saint- Simon.Il semble que Saint-Simon ait désigné le quartier, quelques mètres plus au sud, l’avenue Sidoine-Apollinaire s’est appelée chemin de Saint-Just-à-Saint- Simon. Les disciples de Saint-Simon, dont le père Enfantin qui avait repris sa doctrine, sont venus en mission à Lyon en 1831.
Voie sans
dénomination
  
Voie sans
dénomination
  
Voie sans
dénomination
  
Voie sans
dénomination
  
Voie sans
dénomination
  
Voie sans
dénomination
  
Voie sans
dénomination
  
Voie sans
dénomination
  
Montée de la Sarra Cette zone orientée au couchant tiendrait son nom de Sarra, déesse du soir, parfois associée au culte de Cybèle.
Rue des SauléesA été absorbée par la rue des Plâtriers avant 1866.Inconnue.
Chemin de la SauvagèreA changé de dénomination en 1958 : est devenu la rue Renée-Sabran.Le château de la Sauvagère, cité dès le XVe siècle, dépendait de l’abbaye de l’Île- Barbe.
Montée de la Sauvagère Le château de la Sauvagère, cité dès le XVe siècle, dépendait de l’abbaye de l’Île- Barbe.
Quai de la SauvagèreA fusionné en 1930 avec le quai de l’Industrie : sont devenus le quai Jean- Jaurès.
Est redevenu le quai de la Sauvagère de 1940 à 1944.
A de nouveau fusionné en 1944 avec le quai de l’Industrie : sont redevenus le quai Jean-Jaurès.
A changé de dénomination en 1963 : est devenu un fragment du quai Paul-Sédaillan.
Le château de la Sauvagère, cité dès le XVe siècle, dépendait de l’abbaye de l’Île- Barbe.
Rue de la Sauvagère Le château de la Sauvagère, cité dès le XVe siècle, dépendait de l’abbaye de l’Île- Barbe.
Allée de la Sauvegarde Sauvegarde est le nom du quartier. L’origine semble être très ancienne car il y avait un hameau nommé la Sauvegarde, à Écully, sous la domination
romaine.
Avenue de la SauvegardeFusion de la 10e avenue de la Duchère et de la 11e avenue de la Duchère.Sauvegarde est le nom du quartier. L’origine semble être très ancienne car il y avait un hameau nommé la Sauvegarde, à Écully, sous la domination romaine.
Rue Sergent- Michel-BerthetFragment du chemin de Vaise-à- Champvert jusqu’en 1874.
A été dénommée rue du Tunnel de 1874 à 1958.
Né le 30 mai à Lyon (2e), mort le 9 octobre 1956 en Algérie. Alors qu’il surveillait le chantier de la route entre Alger et Tunis, il a perdu une grenade. Pour éviter un carnage, il s’est couché sur la grenade qui l’a tué en explosant.
Avenue Sidoine- ApollinaireA été dénommée chemin de Saint-Just- à-Saint-Simon jusqu’en 1927.Poète latin, évêque de Clermont, né à Lyon vers 431.
Impasse Sidoine- Apollinaire Poète latin, évêque de Clermont, né à Lyon vers 431.
Chemin de la Source Il s’agit de la source qui alimentait la propriété des Trappistes.
Avenue des SourcesA été dénommée route de Champagne.Le nom des Sources désigne tout le quartier. Il est sur une colline et doit être aux sources de plusieurs ruisseaux. Celui des Gorges qui coule un peu plus bas dans le parc du Vallon pour se jeter dans la Saône à Vaise doit en venir.
Impasse du Souvenir En référence à l’ancien cimetière de Vaise.
Rue du SouvenirChemin vicinal ordinaire n° 27.
A été dénommée chemin du Cimetière de-Vaise jusqu’en 1854.
En référence à l’ancien cimetière de Vaise.
Rue de la SparterieNouvelle voie.Elle rappelle l’existence d’une usine de tissage de lin autrefois dans le quartier qui exerçait encore rue des Docks en
1912.
Rue de la Sparterie Il y avait des usines de sparterie dans le quartier.
Rue Sylvain- SimondanA été une voie sans dénomination.Résistant, né le 24 décembre 1924 à la Mulatière, mort pour la France, dans la forêt de Haardt, près de Mulhouse, le 1er décembre 1944.
Impasse des Tanneurs Rappelle ceux qui s’étaient installés à Vaise à partir du XVIe siècle.
Rue des Tanneurs Rappelle ceux qui s’étaient installés à Vaise à partir du XVIe siècle.
Bretelle Tassin Voie NordBretelle du périphérique nord. 
Bretelle Tassin Voie SudBretelle du périphérique nord. 
Rue TissotA été dénommée rue d’Écully jusqu’en 1896.Jean Tissot, propriétaire ayant légué son terrain à la ville. Né à Chambéry, mort à Lyon (5e) le 30 septembre 1874.
Rue Transversale Indication géométrique.
Impasse de la Trappe Un monastère de religieuses trappistes fut établi en ce lieu en 1820.
Rue de Trèves Inconnue (on appelait « trève » une bifurcation, une patte d’oie ou un
passage).
Rue des Trois- Maisons Inconnue (vraisemblablement le nombre de maisons qui bordaient la rue).
Chemin des TuileriesA été supprimé.Il y a eu des tuileries dans le quartier.
Quai des TuileriesA changé de dénomination : est devenu le quai de l’Industrie.
A changé de dénomination en 1911 : est devenu le quai du Commerce.
Il y a eu des tuileries dans le quartier.
Rue des Tuileries Il y a eu des tuileries dans le quartier.
Rue du TunnelFragment du chemin de Vaise-à- Champvert jusqu’en 1874.
A changé de dénomination en 1958 : est devenue la rue Sergent Michel-Berthet.
En référence à un tunnel de chemin de fer.
Chemin des VacquesA fait partie du chemin de Vaise-à- Neuville.
A changé de dénomination en 1932 : est devenu la rue Ferdinand- Buisson.
A changé de dénomination en 1963 : est devenu la rue Joannès-Carret. A absorbé la rue des Vacques en 1965.
Nom d’un ancien lieu-dit.
Rue des VacquesA été absorbée en 1965 par la rue Joannès-Carret.Nom d’un ancien lieu-dit.
Grande rue de Vaise Le nom Vaise serait une déformation de vezola et vezia, qui désigneraient un tuyau d’écoulement d’eau bien adapté pour le quartier de Lyon le mieux drainé par des petits cours d’eau.
Porte de VaisePorte du périphérique nord.Le nom Vaise serait une déformation de vezola et vezia, qui désigneraient un tuyau d’écoulement d’eau bien adapté pour le quartier de Lyon le mieux drainé par des petits cours d’eau.
Quai de VaiseA changé de dénomination en 1911 : est devenu le quai Arloing.Le nom Vaise serait une déformation de vezola et vezia, qui désigneraient un tuyau d’écoulement d’eau bien adapté pour le quartier de Lyon le mieux drainé par des petits cours d’eau.
Chemin de Vaise- à-ChampvertChemin vicinal ordinaire n° 11.
A changé de dénomination : est devenu la rue de Vaise-à-Champvert. Un fragment a changé de dénomination en 1874 : est devenu la rue du Tunnel.
Un fragment a changé de dénomination en 1961 : est devenu la rue Professeur- Guérin.
Voie qui reliait les deux points.
Rue de Vaise-à- ChampvertA été dénommée chemin de Vaise-à- Champvert.
Un fragment a changé de dénomination en 1874 : est devenu la rue du Tunnel.
A changé de dénomination en 1961 : est devenue la rue Professeur- Guérin.
Voie qui reliait les deux points.
Chemin de Vaise- à-NeuvilleChemin vicinal d’intérêt commun n° 1.Voie qui reliait les deux points.
Chemin de Vaise- à-Saint-CyrChemin vicinal de grande communication n°
21.
Voie qui reliait les deux points.
Place ValmyA été dénommée de 1827 à 1944 place de la Pyramide.Village de la Marne qui vit la déroute des Prussiens le 20 septembre 1792.
Chemin VauchéA changé de dénomination en 1944 : est devenu la rue Roger-Salengro. A changé de dénomination en 1964 : est devenu la rue Ernest- Fabrègue.
Un fragment de la rue Ernest-Fabrègue a changé de dénomination en 1990 : est devenu la rue Albert-Chalinel.
Inconnue.
Petit chemin VaucherA changé de dénomination en 1959 : est devenu la rue Jean-Baptiste-
Chopin.
Inconnue.
Rue VeltenA été dénommée rue du Moulin jusqu’en 1963.Jacques Velten, président du Conseil d’administration des Brasseries Velten, conseiller municipal de Saint-Rambert- l’Île-Barbe. Né le 30 juin 1887 à Marseille, décédé le 15 juillet 1956 à Saint-Didier-au-Mont-d’Or.
Avenue de VerdunA changé de dénomination en 1963 : est devenue l’avenue de
Douaumont.
La plus longue bataille de la Première Guerre mondiale, symbole de la résistance à l’ennemi.
Allée Victor- Muhlstein Militant dans plusieurs associations du quartier de la Duchère, particulièrement à la Sauvegarde où il a permis d’implanter le centre social. Né en 1922, il est mort en 2003.
Rue Victor- Muhlstein Militant dans plusieurs associations du quartier de la Duchère, particulièrement à la Sauvegarde où il a permis d’implanter le centre social. Né en 1922, il est mort en 2003.
Rue Victor- SchoelcherA été dénommée rue des 39-Fusillés jusqu’en 1995.Député de Guadeloupe et de Martinique à l’origine de l’abolition de l’esclavage comme secrétaire d’état aux colonies en 1848. Né à Paris le 22 juillet 1804, il est mort à Houilles le 25 décembre 1893.
Chemin des VillasA changé de dénomination : est devenu la rue des Villas.Voie ouverte pour desservir des villas.
Rue des VillasA été dénommée
chemin des Villas.
Voie ouverte pour desservir des villas.

Retrouvez les origines des voies des autres arrondissements de Lyon ci dessous :

Noms des voies Lyon 1er : partie 1 et partie 2

Noms des voies Lyon 2ème : partie 1 et partie 2

Noms des voies Lyon 3e : partie 1 et partie 2

Noms des voies Lyon 4

Noms des voies Lyon 5 : partie 1 et partie 2

Noms des voies Lyon 6

Noms des voies Lyon 7 partie 1 & 2.

Noms des voies Lyon 8

Les dernières publications
Tuxboard