Majorité opprimée : quand l’homme prend la place de la femme (et vice versa)

Majorite Opprimee


Majorité opprimée est un court-métrage de 10 minutes réalisé par Éléonore Pourriat en 2010 où le rôle des hommes et celui des femmes sont inversés.
Alors sa femme est au travail, cet homme au foyer vêtu d’un short et d’une chemisette va se faire agresser par un groupe de femmes …

Avec Pierre Bénézit, Marie-Lorna Vaconsin, Jamel Barbouche, Céline Menville, Marie Favasuli.
 

ou ici :

Chargement du player …

59 réflexions au sujet de “Majorité opprimée : quand l’homme prend la place de la femme (et vice versa)”

  1. On prend qques stéréotypes et on les inverse, on prend d’autre choses qui ont aucun rapport et on essaie d’en faire un film… :/

  2. Wow, on atteint le fond là. Je pensais que pour une fois leur merde allait être intelligente.

    C’est quoi ces « meufs » torses nus au début là ?

  3. C’est une nouvelle diabolisation imméritée de l’homme. Ça commence à être un peu pesant. Je l’avoue, en tant que garçon, qu’à la place d’aider les femmes à devenir les égaux en droit de l’homme, on tente de rabaisser l’homme et de prendre l’ascendant sur lui. C’est un peu comme le racisme anti-Blancs qui n’existe pas.

    À part ça, c’est bien réalisé et l’idée de départ est intéressante. Un court-métrage de 10 minutes aurait mérité une réflexion plus poussée, mais il y a du potentiel. :)

  4. Mais est ce que c’est ce qu’on t’a demandé YBz ?!
    Tu sais ce que ça fais toi de pas pouvoir passer dans un quartier seule sans se faire siffler ou appeler comme un cleps en demandant si « tu t’es perdue mademoiselle » ?
    Je pense pas.
    Donc commencez pas à vous insurger les mecs.

  5. Bah ce sont des hommes qui font ça alors tu veux qu’ils fassent quoi d’autres ? On a pas dit que tout les hommes étaient comme ça, tout de suite le premier truc que vous sortez c’est « Nan mais c’est dégueulasse on nous stigmatize blablablabla »

    C’est la réalité, c’est pas la majorité (et heureusement!) mais c’est comme ça que ça se passe, donc ne pleurnichez pas en disant que « c’est vraiment pas juste ».

  6. C’est plutôt leurs volontés qu’on critique (du moins que JE critique). C’est tellement bourré de caricatures et de stigmatisations abusives que ça décrédibilise complètement les propos.

  7. @tlbeatz : c’est simple : un mec peut souvent se balader torse-poil sans se prendre une prune automatiquement (notamment quand il « fait du sport », d’où le cas de figure de ce court métrage), et surtout sans risquer de se faire huer/siffler/harceler/agresser par des femmes.

    Une femme qui se met torse-nu, elle risque quoi à ton avis ? Une prune pour exhibition/indécence sur voie publique quasi assurée si un flic la voit, et surtout la série cris/sifflets/harcèlement/agression de la part de mecs plus cons les uns que les autres.

    Et bien sur, si ça arrive et qu’elle ose se plaindre, on lui dira qu’elle l’aura bien cherché à se balader les seins à l’air…
    D’après certains, faut comprendre : un mec excité ne se contrôle plus – mais c’est pas sa faute s’il ne se contrôle plus, c’est la faute de la salope de fille qui a osé attirer son regard, qu’elle l’ai voulu ou non.

    Pour ceux qui crient à la diabolisation imméritée de l’homme, il serait bond e rejeter un oeil au documentaire fait par une bruxelloise, qui a filmé ce qui se passait quand elle se baladait dans les rues de Bruxelles…

    http://www.dailymotion.com/video/xsi69g_sofie-peeters-femme-de-la-rue-bruxelles_news?start=1

    Et ça se retrouve hélas aussi à Paris hein…
    https://www.youtube.com/watch?v=uLAd18y3teQ

    (par contre, le niveau de connerie raciste dans les commentaires de ces vidéos est hallucinant…)

  8. Mais c’est pas des caricatures, c’est la ré-a-li-té.
    On sort du monde des bisounours…

    C’est ce que ce genre de mec font. C’est pas abusifs je t’assure, tu crois qu’il nous accoste gentiment en nous parlant météo ?

    Je comprend même pas que vous puissiez juger, vous n’êtes jamais confrontés à ça.
    Comment tu peux dire que c’est de la stigmatisation quand ça t’es jamais arrivé ?
    Désolée les gars mais là il faut vraiment que vous m’expliquiez..

  9. Dans ce cas explique moi les deux filles torses nus du début ? Ou alors, tu vis où ? Parce que j’vois rarement ça.

  10. Bah il y en a beaucoup qui le font.

    Pas forcement en garderie mais dans la vie de tout les jours bien sur que si ca arrive.

    Les femmes voilées, qui sont totalement contrôlées par leur maris nan ça existe pas c’est de la « stigmatisation » ça aussi ?

  11. J’ai jamais dit que ça n’existait pas ! Simplement que ce sont des clichés, et que tant de clichés réunis dans un court métrage de seulement 10 minutes, ça enlève tout le fond du film.

  12. Concept suranné, j’ai même pas regardé.
    Et non Morgane ça ne fera réagir personne, du moins pas les personnes escomptées.

  13. ça me fait prendre conscience que les files sont bien faibles finalement…

    demander l’égalité à tout prix alors qu’elles ne pourront pas l’assumer parce qu’il y aura toujours des gros cons lourdeaux,dégueux, débiles, jouant de leur force…

  14. Il faut arrêter avec cette propagande féministe, les gens confondent différences et inégalités, c’est pas du tout la même chose !
    C’est tout a fait normale que les femmes se battent pour l’égalité, mais oui les hommes et les femmes sont différents, oui certains hommes vont siffler une fille qui passe dans la rue, mais c’est pas parce que les femmes le font pas qu’il y a inégalité !!!
    Oui les hommes sont machos par nature, et franchement je pense pas que ça changera un jour, les hommes ont un cerveau d’homme et les femmes de femmes bordel !

    Et puis ce qu’on est dans les stéréotype ça me fait quand même bien rire, même si c’est totalement futile, de ne pas voir une fille inviter le mec au resto ou de la voir réparer le robinet qui fuit !

  15. Ouai bah vous avez raison c’est totalement normal ! Bel esprit.

    Bah oui c’est pas parce que les femmes le font pas que les hommes pourraient pas le faire mais quel raisonnement logique et intelligent.

    Vos réponses me dépitent je pensais même pas qu’on pouvait sortir de tels trucs pour rester polie.

  16. Et Alex figure toi que ca arrive qu’une fille invite un mec au resto, c’est que t’es jamais tombé sur les bonnes alors.

  17. Morgane > On s’en branle que vous fassiez la même chose que nous. Ça ne vous rendra pas « pareilles ». C’est un raisonnement stupide.

    Je ne sais pas à quoi tu t’attends, mais personne ici ne justifiera l’attitude de certains bonhommes, et si « être sifflée dans la rue » est pour toi une attitude dégueulasse et infâme, alors, qu’en est-il de celle de devoir faire le premier pas, de se faire poser des râteaux, d’être galant, de ne surtout pas dire un mot de travers sous peine de passer pour un macho, de devoir subir les modes réductrices sous peine de passer pour un barjot ? 

    La société n’est pas toujours belle, mais ce genre de vidéo est parfaitement sans nuance, cataloguant les hommes comme de gros porcs quand les filles, elles, volent de fleurs en fleurs et n’ont rien demandé à personne.

    Va combattre la prostitution en Europe de l’Est à la place de t’insurger contre, premièrement, des actes à peine révoltants et sur lesquels il vaut mieux passer outre, et deuxièmement, contre le réel ras-le-bol d’hommes qui n’ont certainement pas ça à se reprocher et qui doivent composer avec un féminisme qui ne s’intéresse pas aux bonnes choses.

  18. morgane je parle justement de stéréotype !
    je sais que c’est ridicule, mais la vidéo ne montre qu’une partie des stéréotypes justement c’est ça qui me gène !!

  19. Non mais vous êtes sérieux les mec ???
    A quel moment ce film vous a-t-il fait croire qu’il avait vocation à changer les mentalités et les comportements ? C’est un témoignage (plutôt pertinent) de ce que peut vivre une femme dans sa vie de tous les jours. La seule différence réside dans le fait que les sexes sont inversés.
    Je souhaite quand même rappeler que la « propagande féministe » n’a pas (ou plus) pour objectif de culpabiliser les mâles, mais plutôt de dénoncer des inégalités de droits et de traitement, voire de trouver des moyens de les réduire.
    Et puis d’où sortez-vous le fait que les hommes et les femmes auraient un cerveau différent ??? En même encore, en quoi ceci pourrait nous dispenser d’empathie ?
    Le féminisme ne remet pas en cause le fait d’être un homme, il remet en question des représentations sociales et des comportements qui se sont construits au fil du temps. Faut-il mieux vivre dans une société certes rassurante mais destructrice pour une partie de la population ou alors essayer de changer le monde ?

  20. Merci Etienne.

    Tynokou => Parce qu’être sifflée tu crois que c’est le seul truc qui peut nous arriver ?! Arrêtes un peu tes conneries ste plais !! Tu crois qu’il faut être une prostituée dans les pays de l’Est pour être violée ?! Putin mais un tel raisonnement d’ignorant me fait peur !

  21. Oh mon dieu mais quel horreur que de « devoir faire le premier pas, de se faire poser des râteaux, d’être galant, de ne surtout pas dire un mot de travers sous peine de passer pour un macho, de devoir subir les modes réductrices sous peine de passer pour un barjot » vous allez vous en remettre ??

    Et nous les nanas ? Faire gaffe à ce qu’on dis pour pas passer pour une niaise, comment on s’habille pour contenter vos goûts si raffinés, manger délicatement du bout des lèvres une petites salade alors qu’on se ferait bien un bon domac et on chie des roses et quand on pète ça fait des paillettes !

  22. Bon je viens mettre mon petit grain de sel.
    Premièrement, pour parler des femmes seins nues qui font du jogging, cela induit en effet le fait qu’il parait normal qu’un homme court torse nu alors qu’une femme cela est plus minoritaire. Cependant, ceci ne dépend que des limites liées à la pudeur que nous impose la société. On peut donc être en droit de se demander pourquoi donc les femmes doivent cacher leurs seins. (peut être en lien avec l’allaitement où autre …)et certainement inexistant ailleurs dans d’autres cultures où hommes et femmes sont constamment torses-nus.
    Ensuite, je sais que des cas difficiles comme ceux stéréotypés dans ce film existent. De là à faire comme ci c’étaient notre quotidien les filles, faut pas abuser. Je me demande bien ou vous vivez. Et si cela est vraiment le cas, demandez vous si ces comportements ne sont pas induits par d’autres mécanismes sociaux.
    Effectivement, je comprends les hommes qui après le visionnage de ce film se sentent stigmatisés. Il est loin le temps où nos aïeules se battaient pour le droit de vote et j’en passe. Et aujourd’hui, alors que de nombreux combats restent à mener, vous vous regroupez pour demander un -trice ou un -teure à la fin d’un nom de métier… ça me dépassera toujours. Bref, je pense que le fond est toujours vraie, mais je crois que la forme c’est perdue. Loin de nous ce féminisme dont beaucoup d’hommes se revendiquaient. Cherchons nous à être égaux et à tous être alliés, ou sommes nous partie dans une guerre des sexes dans le seul but est d’asservir l’autre comme il nous asservissait ?

  23. Etienne a dit : « A quel moment ce film vous a-t-il fait croire qu’il avait vocation à changer les mentalités et les comportements ? »

    Morgane avait dit : « C’est malheureusement le meilleur moyen de faire réagir les gens.. »

    @Maeva : un soutien-gorge de maintien est quand même conseiller pour la pratique du sport.

  24. Morgane > Mais t’exagère complètement ! On dirait que tu te fais violer dès que tu sors. C’est un raisonnement complètement stupide. Que ce soit ma copine, mes sœurs ou mes amies, aucune ne se plaint d’être « sans cesse agressée ». Cet état de victime que tu as.
    Tu crois qu’en tant qu’hommes, nous n’avons pas à faire face à des « duels de coqs » sans arrêt ? Qu’on ne doit pas faire gaffe aux endroits où l’on traîne etc ? T’espères foutre une mini-jupe et qu’aucun garçon ne te regarde ? 

    « Faire gaffe à ce qu’on dis pour pas passer pour une niaise, comment on s’habille pour contenter vos goûts si raffinés, manger délicatement du bout des lèvres une petites salade alors qu’on se ferait bien un bon domac et on chie des roses et quand on pète ça fait des paillettes ! »

    > Ceci n’a rien à voir avec les hommes. On s’en fiche que vous soyez « niaises », on s’en fiche de vos vêtements et surtout, on s’en fiche de ce que vous mangez. Tu vois, tu ne comprends rien aux hommes, vraiment rien, et tu le prouves ici. C’est vous qui vous montez la tête.

    Étienne > Les femmes et les hommes ont un cerveau différent et surtout, des hormones différentes (notamment sur les quantités)…

  25. « Majorité opprimée : quand l’homme prend la place de la femme (et vice versa) ». Est donc le titre de ce court metrage qui a pour but de nous faire comprendre à nous les hommes, qui sommes trop bêtes pour comprendre ce qu’est un viol, ce qu’est de ce faire emmerder dans la rue.
    Parce que oui, un homme ne peut pas connaitre ca, aucun hommes subit de violence conjugal, aucun homme ne connait la sensation de se faire violer et il est evident qu’aucun homme n’a jamais eu d’emmerde dans la rue.
    Plus sérieusement je suis d’accord que le comportement de certains « hommes » est vraiment déplorable, mais je déplore aussi le manque de dicernement de la part de certaines, qui bien plus que de l’égalité, veulent être directement decoré de Dieu comme étant les Saintes parmis les Saintes.
    Je rejoins je ne sais plus qui sur le fait qu’il est grand temps de faire un distinguo entre inégalité et difference !
    Et comprendre aussi que le viol n’est pas le propre fait des garcons, ni la violence conjugual. Question d’education pas de sexe !

    Ps: En cas de divorce, la femme a un avantage sur la garde des enfants. Pour le coup cest une inegaliteé, et jai pas entendu les feministes pleurer pour une egalitée sur ce sujet, ca se resume souvent a cet argument « cest normal, ce sont nos enfants, on les a mis au monde et portés pendant 9 mois ».

  26. PS : Tu as le droit de mettre une mini-jupe, hein ! Mais espérer que ça n’éveille rien chez les hommes, c’est de l’hypocrisie pure et simple.

  27. Tomtom > Comme le congé maternité.^^

    Mais je suis parfaitement d’accord. Il faut les mêmes droits, pas les mêmes attitudes.

  28. Perso je comprends Morgane, les gars faut arrêter deux minutes la mauvaise foi.
    A partir du moment où on compare le fait de faire le premier pas avec celui de se faire agresser dans la rue (car se faire siffler / insulter / appeler comme un chien, c’est une agression !), on démontre juste qu’on a rien compris au problème.

    On peut trouver des dizaines d’exemples / contre-exemples pour avantager / désavantager les hommes et les femmes, mais toujours est-il que dans notre société, la femme est encore (et c’est malheureux) trop souvent victime de « son genre ».

    Suffit de regarder les stats :
    – combien d’agressions sexuelles subies par les femmes ? par les hommes ?
    – combien de violences conjugales subies par les femmes ? par les hommes ?
    J’en passe et des meilleurs.

    Et puis la mauvaise foi de Tynokou : « on s’en fout de comment vous vous habillez, comment vous manger, etc… »
    Ben non on s’en fout pas. Une femme qui ne se comporte pas bien et ne prend pas un minimum soin d’elle ne m’attirera pas ! Mais après c’est une histoire de jauges et on n’a pas tous les mêmes critères.

    Par contre là où Morgane abuse, c’est que c’est exactement pareil pour les hommes (et heureusement !). Qui veut d’un clodo puant qui rote, pète et bouffe comme un porc ?

    Finalement il y a quand même un point sur lequel on est tous égaux : notre capacité à voir le mal chez les autres et le bien chez nous.

  29. Spyman > J’exagérais pour mettre en exergue les différences de comportement. On ne s’en fout pas, mais on y prête beaucoup moins d’intérêt qu’elles ne le croient/font semblant de le croire, et cela ne change du coup rien aux discriminations subies par les hommes. Et comme tu le dis, c’est exactement pareil pour les hommes…

    Quant aux agressions, elles sont très nombreuses sur les hommes et la justice n’en fait aucun cas. Quant à celles sur les femmes, il faut aussi se rendre compte que beaucoup d’entre elles ne sont pas prudentes. En tant qu’homme, je me sens bien plus confronté aux regards et aux agressions masculines que les femmes de mon entourage.

    Pour ma part, l’égalité homme-femme ne fonctionnera pas proprement par une diabolisation de l’homme, et ce sentiment croît chaque jour à cause des débordements féministes qui ne savent pas faire la part des choses.

    L’exemple est probant ici. Certains révèlent un sentiment latent et que dit-on de ce sentiment ? Qu’il n’a pas de raison d’être. On essaie de remplacer ce sentiment par une culpabilité qui n’a rien à faire là.

    L’égalité des droits ? Bien sûr. Mais le chemin emprunté est parfaitement révoltant.

    Fais la même vidéo pour dénoncer un racisme anti-blanc, tu seras vite taxé de facho. (C’est un exemple pour expliquer une discrimination)

    Quant au bien, je le vois un peu partout. On a tous de bonnes idées, de bons idéaux et on aimerait tous être en accord sur des points sensibles, mais force est d’avouer que ce genre de vidéo est loin d’être un exemple à suivre.

  30. « Quant à celles sur les femmes, il faut aussi se rendre compte que beaucoup d’entre elles ne sont pas prudentes. »
    T’es vraiment sérieux là ?
    Tu es de ceux qui disent d’une femme violée qu’elle l’a cherchée parce qu’elle avait une mini jupe et un décolleté ?
    Je suis d’accord avec ceux qui disent que les femmes abusent quand elles s’habillent de cette manière et se plaignent d’être regardées, mais quand on cautionne les agressions pour cette même raison, c’est gerbant !

    « Pour ma part, l’égalité homme-femme ne fonctionnera pas proprement par une diabolisation de l’homme, et ce sentiment croît chaque jour à cause des débordements féministes qui ne savent pas faire la part des choses. »
    Sur ce point, je te rejoins complètement.
    Mais je crois aussi que ce n’est pas le but de ce film. Comment comprendre simplement ce que subit une femme au quotidien ? En nous mettant à leur place.
    Maintenant le problème de ce film est de ne pas montrer l’envers du décor, et qu’être un homme, c’est pas forcément facile tous les jours non plus.

  31. Spyman @ je suis d’accord avec toi sur le fait que des exemples sont nombreux et que bien souvent la femmes est victime de son genre pour te reprendre.
    Pour les stats sur les agressions etc, cest aujoud’hui de quantifier car bon nombre de victimes et plus particulierement chez les hommes, se taisent du fait de la honte ou la crainte. Mais j’ai abordé ce sujet pour faire comprendre qu’on pouvait aussi subir des sevices de ce genre, il est inutile de nous traiter commes des abrutis, bourreau des femmes ayant besoin de films pour nous expliquer ce qu’est un viol.
    Bien souvent dans les debats sur ce sujet, les esprits s’enflamme est on melange tout. Et cest pour cela que j’ai voulu mettre l’accent sur les difference et les inegalitees.

    Exemple, est ce que je suis un sale con d’homme si je dit « la femme est plus faible que l’homme » ? Non, cest un fait, la masse musculaire est plus presente chez l’homme par consequent l’homme a plus de force, cest une difference et pourtant sans explication je pourrais etre traité de con de macho. Alors que ce fait la, ne signifie pas qu’une femme est plus nule ou qu’elle puisse pas foutre une rouste a un mec !
    Dans le cas inverse la femme a des capacités plus elevée pour faire et gerer plusieurs choses a la fois, l’homme est inferieur sur ce point, pas besoin de crier au scandale.

    Pour etre claire, je dit juste que ce genre de court metrage nous fait passer pour des abrutis. Cest l’education et non pas le sexe qui determine si tes un connard/connasse ou pas.

  32. « Pour les stats sur les agressions etc, cest aujoud’hui de quantifier car bon nombre de victimes et plus particulierement chez les hommes, se taisent du fait de la honte ou la crainte. »
    Certes, mais tu crois vraiment qu’on est à du 50/50 ?

    « Pour les stats sur les agressions etc, cest aujoud’hui de quantifier car bon nombre de victimes et plus particulierement chez les hommes, se taisent du fait de la honte ou la crainte. Mais j’ai abordé ce sujet pour faire comprendre qu’on pouvait aussi subir des sevices de ce genre, il est inutile de nous traiter commes des abrutis, bourreau des femmes ayant besoin de films pour nous expliquer ce qu’est un viol.
    Bien souvent dans les debats sur ce sujet, les esprits s’enflamme est on melange tout. Et cest pour cela que j’ai voulu mettre l’accent sur les difference et les inegalitees. »
    Ce n’était peut être pas clair dans mes commentaires précédents, mais je n’ai pas réagi par rapport à ce que tu disais, mais aux propos de Tynokou.
    Je suis d’accord avec toi sur le point des inégalités et différences. Et également sur le fait qu’en écoutant les féministe, on se rend compte qu’il ne s’agit pas d’égalité, mais bien d’inverser la balance. Ce qui est complètement stupide et surtout contre productif.

    « Exemple, est ce que je suis un sale con d’homme si je dit « la femme est plus faible que l’homme » ? »
    Ça dépend du contexte. Si tu balances ça comme ça de but en blanc, oui. Mais complété par la suite de ton paragraphe, cela va de soi !

  33. Spyman@ non non pas 50/50 , je ne penses pas. C’etait juste pour signifier que l’homme aussi peut connaitre cette souffrance. Que ce genre de film oublie que le viol n’est pas uniquement féminin.
    Et j’ai l’impression aujourd’hui en regardant ce genre de betises, que dans la bouche des femmes,l’homme est toujours ramener a un etats de concon sauvage qui brutalise la femme.
    Aujourd’hui quand tu rencontre une femme, tu part sur une base ou tes un potentiel abrutis qui va abuser d’elle… J’ai jamais manqué de respect a qui que ce soit, pourtant je suis un homme… Mince, jdois etre une exception .

  34. T’es vraiment sérieux là ?
    Tu es de ceux qui disent d’une femme violée qu’elle l’a cherchée parce qu’elle avait une mini jupe et un décolleté ?
    Je suis d’accord avec ceux qui disent que les femmes abusent quand elles s’habillent de cette manière et se plaignent d’être regardées, mais quand on cautionne les agressions pour cette même raison, c’est gerbant !

    > Hum, c’est en une petite partie « sa faute ». De la même façon que si je me balade la nuit dans certains centres-ville et cités et que je me fais agresser, ce sera en petite partie « ma faute ».
    D’un point de vue strictement moral, c’est évidemment la faute de l’agresseur, mais est-ce que tu prendrais un billet d’avion pour l’Ukraine aujourd’hui pour aller visiter le pays ? 
    Il y a des agressions, des vols, des maladies mentales, des cons, et on le sait très bien.
    Ma logique ne veut pas jeter la faute sur celle qui mettra une mini-jupe mais clairement, son aura de victime diminuera.

    Comme je le dis, elles peuvent mettre des mini-jupes, mais espérer ne pas être aguicheuses, c’est complètement fou (et surtout qu’elles s’habillent ainsi pour cette raison). Elles ont le droit et c’est à préserver, et certes, il faut qu’elles puissent le faire en toute sécurité, mais c’est vraiment forcer la nature de l’homme (et de la femme, combien de fois ai-je pu entendre : elle s’habille comme une pute, elle se la pète, etc, etc…) que de faire ça. À moins de m’énucléer, je regarderai toujours une femme jolie et que se la joue « avenante », et d’autres hommes (et femmes) confondront malheureusement une parade et une invitation.

    Sinon, je ne pense pas que les agressions soient à 50/50 physiquement, mais elles sont clairement en hausse chez les hommes, et ce n’est pas le bon chemin. De plus, les ouvrages qui traitent du problème traitent également de l’agression psychologique, très virulente chez les femmes.

    Bref, pour ma part, ce genre de film fait la part belle au « féminisme facile », celui dont la nouvelle génération a hérité sans rien faire mais qui s’en réclame comme si la plupart des hommes ne les avaient pas traitées avec dignité et comme si elles les avaient tous traités comme ils le méritaient vraiment.

  35. Il y a un problème de fond avec cette vidéo : ce qui est un cauchemar pour une femme est une vie de rêve pour un homme. Je suis désolé mais j’aurais adoré vivre une vie pareille. Me faire violer par un groupe de jeunes filles canon, c’est un phantasme des hommes.

    Tant que les féministes ne comprendront pas que les femmes et les hommes n’ont pas la même attitude par rapport au sexe leur discours sera ridicule.

  36. C a certes des différences physique et toute façon ça changera pas. Mais ce que la plupart des mecs oublient c’est qu’il parle à un « esprit » et non à un corps. Ils gueulent après les féministes mais j’aimerais bien les voir se faire harceler et avoir un gros porc à la maison qui fout rien, ce serait marrant :)

  37. Si les hommes parlent à un corps c’est parce qu’ils sont en manque de sexe. Tout le comportement masculin critiqué par ce film peut être expliqué par la frustration sexuelle généralisée des hommes.

  38. cobrat 23@ « avoir un gros porc à la maison qui fout rien » . Si une femme accepte que son homme soit comme ça, c’est son problème !Faut arrêter d’être si obtus et faire semblant qu’une femme puisse pas gérer sa vie, ou bien choisir l’homme avec qui elle souhaite vivre.
    Mais bon visiblement tu semble définir les hommes comme étant des gros porc qui foutent rien. Tu te situe donc entre le ridicule et le débile, belle perf.

  39. @ Morgane : je vois très bien ce que tu veux dire. Heureusement les mecs ne sont pas tous comme ça mais il y a beaucoup de lourd !!

  40. @haazehl

    On dirait que tu ne comprends pas le cœur du problème. La plupart des hommes vivent dans une frustration sexuelle permanente. Quand une femme se balade avec les seins nus devant les hommes sans accepter d’aller plus loin avec eux c’est comme montrer la nourriture devant une personne qui n’a pas mangé depuis deux jours. Ou comme une parade d’un patron avec une Ferrari devant les salariés qu’il vient de licencier.

    Et pourquoi la colère des hommes frustrés se retourne souvent contre les femmes ? C’est très logique car ce sont les femmes qui sont la cause de leur frustration sexuelle à cause de leur comportement de rejet quasi permanent.

  41. @MartinT :

    Je suis frustré = j’ai une excuse pour être une bête plus qu’un humain ?
    Mouais, bof comme explication…

    Baiser tous les jours, c’est plus une préoccupation de gros macho qui veut consolider sa virilité dans un concours de bite permanent avec les autres machos de son entourage.
    Bref, c’est un problème d’éducation des hommes dès l’enfance, parce qu’on leur fait croire qu’ils ne seront rien s’ils ne peuvent pas prétendre avoir une grosse bite (je baise beaucoup = j’ai une brosse bite / j’ai une grosse bagnole = j’ai un substitut de grosse bite / j’ai du pognon = pareil…).
    Et ce concours de bite permanent vient aussi du fait que ces mecs croient A TORT que le seul moyen d’avoir des nanas, c’est d’avoir une grosse bite (ou tout autre symbole d’ultra-virilité bien amcho).

    Bref, on en revient toujours aux putains de stéréotypes débiles que notre société serine dès la naissance à tout le monde :
    – pour les filles, c’est « soit girly, belle et coconne ; fais des mômes et ferme ta gueule parce que tu sera toujours inférieure »
    (avec en bonus (les hommes sont tous des monstres, donc faut jouer les princesses et attendre le prince charmant…)
    – pour les mecs, c’est « les filles sont toutes des saintes n’y touche inaccessibles, mais dans le font elles ne rèvent que de se faire défoncer sauvagement par le macho-viril qui aura su démolir toute concurrence avec les autres mecs à grands coup de concours de bite, donc si tu veux réussir dans la vie il FAUT que tu sois ultra-macho-viril et que tu défonce tout à grand coups de substitut pénien »…

  42. @haazehl

    Je constate un point constant dans la critique féministe des hommes : la négation de la force des pulsions sexuelles des hommes et de leur frustration sexuelle. En effet si l’on considère que ces pulsions et cette frustration sexuelle n’existent pas le discours féministe devient cohérent et parfaitement logique. D’après ces femmes un homme n’a pas envie de sexe, il est juste éduqué par la société à avoir des pratiques sexuelles d’une manière artificielles. Un homme ne peut pas avoir envie du sexe tous les jours ou même plusieurs fois par jour pendant toute sa vie d’adulte, c’est juste un concours débile entre les mecs d’après le discours féministe.

    Les femmes contestent donc qu’un homme pourrait être tellement surexcité dans la journée qu’il est obligé d’aller se soulager aux toilettes au lycée, à l’université ou dans son travail. Les femmes qui ne connaissent pas de pulsions fortes et permanentes dans leur vie n’arrivent pas à admettre que cette pulsion sexuelle pousserait les hommes à faire la guerre, la politique, le sport de compétition, la science, le spectacle, la carrière dans les entreprises etc. car toutes ces activités ont un point commun : elles facilitent l’accès à la sexualité de l’homme. Il est naturel qu’une femme n’ayant pas cette motivation permanente forte n’arrivera que rarement à s’imposer en face des hommes poussés par leur frustration sexuelle dans ces domaines d’activités. Cela n’a rien à voir avec les compétences ou la discrimination des femmes, c’est d’abord un problème de motivation.

    Ce sont bien les femmes qui poussent les hommes à se battre entre eux car un homme riche, puissant ou célèbre a un meilleur accès à la sexualité. Si les femmes se comportaient comme des femelles bonobos, les hommes seraient des créatures tranquilles, paisibles et inoffensives car comblés dans leur sexualité.

  43. En ce qui concerne ce que peuvent vivre les femmes, le court métrage le montre plutôt bien.
    PAr contre je suis désolée, mais tout les mecs ne sont pas des enfoirés. Moi si je me faisais agresser mon mec laisserait tomber tout ce qu’il fait pour venir me rejoindre et être à mes côtés, comme tous mes amis mecs.
    Dans ce court métrage, il manque cette représentations de mecs respectueux de la femmes à mon humble avis, et je comprend que certains mecs s’insurgent devant ce court métrage. Par ce qu’il faut le dire, quand on se fait emmerdées on est tout de même bien contentes que d’autres hommes viennent prendre notre défense !! Et ça aucune fille ne peut dire le contraire !

  44. Encore un de ces discours préfabriqués sur la terrible condition de la femme occidentale moderne… A vous écouter, on dirait que les filles passent leur temps à se faire harceler, agresser, insulter et j’en passe. La victimisation n’est pas une solution à nos problèmes existentiels. La vraie guerre actuellement, n’est pas une guerre des sexes mais une guerre économique. Mais au lieu de nous dresser contre la violence économique, nous pleurnichons et nous nous battons entre nous. Ce féminisme nombriliste et démagogique n’est qu’un avatar de l’individualisme ambiant. Moi et mon nombril, moi et mon genre, moi et ma communauté d’abord.

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard