Triton et Easybreath, les masques de plongée pour respirer comme un poisson


Comme un poisson dans l’eau, avec les masques de plongée Triton et Easybreath ?
La vie sous-marine est un fantasme que bon nombre d’hommes aimeraient réaliser. Pour cela, de nombreux appareils ont vu le jour : scaphandres, tubas, ou encore masques à oxygène… Les uns toujours plus sophistiqués que les autres, ces outils sont de plus en plus efficaces.

Masque Triton

Le principal handicap de ces appareils repose dans leur longévité sous la surface de l’eau. Alors que le tuba ne permet qu’une plongée peu profonde, le masque à oxygène est limité dans le temps étant donné que le plongeur doit remonter à la surface dès lors que la bouteille d’oxygène est vide. Quant au scaphandre, il est trop lourd, trop contraignant et trop onéreux pour procurer quelconque plaisir à se promener sous les profondeurs marines.

 

Dans cette optique, les chercheurs ont décidé de développer des outils qui permettraient de respirer sous l’eau, sans contrainte de temps ni de poids. Le masque Triton par exemple, permettra à l’homme de visiter les profondeurs des océans comme un poisson, et respirer normalement grâce à son système de branchies artificiel : ce système devrait être capable d’extraire l’oxygène de l’eau afin de permettre au plongeur de respirer.

Une technologie similaire est également en cours d’élaboration : la technique Like a Fish. Comme son nom l’indique, il s’agit également d’un matériel de plongée qui permettra de respirer dans l’eau comme un poisson, durant des heures et sans avoir à porter du matériel lourd et contraignant. L’appareil doté d’une centrifugeuse est branché sur une batterie, est conçu pour faire baisser la pression sous l’eau. En effet, lorsque la pression est diminuée, l’on assiste à la dissociation du liquide et de l’air, cet air qui sera par la suite utilisé pour permettre au plongeur de respirer.

Respirez sous l’eau comme sur terre :

En attendant que cette technique révolutionnaire soit réellement au point, penchons-nous sur les différents masques qui sont déjà sur le marché et qui rendent plus facile et plus pratique les activités sous-marines, comme la randonnée sous-marine… Par exemple, le masque facial easybreath est basé sur le tuba classique, à une différence monumentale près : le tuba contraint le plongeur à respirer avec la bouche, ce qui n’est pas conforme à la respiration naturelle. En effet, le masque Easybreath permet d’inspirer par le nez et d’expirer par la bouche, comme à l’air libre.

Masque Easybreath

 

vidéo du masque facial snorkeling EASYBREATH

Chargement du player …


Pour enfin faire comme dans les films James Bond et Star Wars.

Le masque facial snorkeling EASYBREATH est disponible printemps 2014 pour 39,95€ chez Tribord.
Le masque Triton un concept design de Jeabyun Yeon.

Les dernières publications

14 réflexions au sujet de “Triton et Easybreath, les masques de plongée pour respirer comme un poisson”

  1. Il me semblait qu’extraire l’oxygène de l’eau était un processus très énergivore. il fraudas une batterie de 100Kg sur le dos??

  2. Quand bien même ils arriveraient à extraire l’oxygène de l’eau il faudrait également songer à en extraire d’autres gaz afin de faire un mélange respirable…

  3. Et surtout ça va être limiter en terme de profondeur passer un mètre ça ne marchera plus ! je crois qu’ils ont oublier de prendre en compte la pression de l’eau … (1 m = 1 bar)

  4. @mika952_SNIPER D AMBIANCE

    Non non je crois avoir bien compris

    « Le masque facial snorkeling EASYBREATH est disponible en 2015 pour 39,95€ chez Tribord. »

    Vu sur le lien du site Tribord : « 2 tailles adulte disponibles au printemps 2014. 1 taille enfant disponible en 2015. »

  5. @ nachidel, sous l’eau, 10 m = 1 bar de pression relative (Pr) (masse de l’eau). Donc à 10m = 1b, 20 m = 2b… Il faut rajouter env 1 bar de pression atmosphérique (Patm) (masse de l’air ) pour avoir la pression absolue et tout ça au niveau de la mer, ça change en altitude, en fonction de l’eau…

    Donc à 10m = 1b (Pr) + 1b (Patm) = 2 bars de pression absolue
    A 20m = 2b (Pr) + 1b (Patm) = 3 bars de pression absolue et ainsi de suite…

    Et arrêter de dire que ce sont des bouteilles d’oxygène !!! C’est de l’air respirable sous pression. Plonger à l’oxygène pur est toxique passé 7 mètres de profondeur.

    @+

  6. Dans tous les cas, on ne verra pas le triton avant des années, pas sûr qu’il soit réalisable même quand on va sur le site:

    « The micro compressor operates through micro battery. The micro battery is a next-generation technology with a size 30 times smaller than current battery that can quickly charge 1,000 times faster. »

    Une batterie 30 fois plus petite que les actuelles et qui se recharge 1000 fois plus rapidement…. pas pres d’arriver…

  7. @lennon En tant que plonger (never forget to breath), je souhaiterai corriger un détail dans ton article qui à son importance, nous ne plongeons pas avec des bouteilles d’oxygène, mais bien avec de l’air. De l’air qui est mis sous pression certes, mais de l’air qu’on respire tout les jours. L’oxygène pur est nocif à faible pression!!

  8. Petite correction sur l’article, un masque à oxygène ce n’est pas possible, contrairement aux idées reçues, sachez que en plongée sous marine on ne respire pas de l’oxygène sinon on meurt! On respire de l’air sec!

  9. Nivier à raison (tu as bien retenu tes cours :D).

    L’oxygène est bien respirable jusqu’à 6m (formation NITROX) au delà c’est toxique.

    On ne meurt tout de suite mais on subit des dommages neurologiques dans un premier temps sur une longue exposition.

    L’air dans la bouteille est le même air que la surface sauf qu’il est compressé à 200bars en moyenne et détendu à pression ambiante (cf explication de Nivier).

    Maintenant j’attends avec impatience ce masque triton pour tester :D

    Torm

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard