Monuments Men : la critique

critique

A priori, Monuments Men a tout d’alléchant. Un casting de rêve (George Clooney, Matt Damon, John Goodman, Bill Murray, Cate Blanchett…) et le récit d’une facette peu connue de la seconde guerre mondiale, en tout cas jusque là jamais adaptée au cinéma. Et vu le nombre de films réalisés sur cette guerre, proposer quelque chose de nouveau était déjà en soi une vraie prouesse ! Passé le décor, Monuments Men donne malheureusement une sensation d’inachevé.

La bande annonce du film :


Monuments Men, une histoire vraie

critique

On ne compte plus les films qui ont traité de la seconde guerre mondiale. Barbares nazis, héros de la résistance, mise en abyme d’Hitler et de ses généraux, grand procès… Jamais le récit des millions d’œuvres d’art volées par le régime Nazi n’avait pourtant été porté à l’écran.

Nom donné à un groupe d’environ 350 hommes et femmes originaires de 13 nations qui ont œuvré de 1943 à 1951 à protéger et retrouver les monuments artistiques et historiques, les Monuments Men vont rechercher, localiser et rendre plus de 5 millions d’œuvres dérobées et cachées par les nazis. Une mission titanesque réalisée hors des projecteurs par des hommes passionnés, et aujourd’hui encore d’actualité, preuve en est par exemple les 1500 tableaux retrouvés à Munich en novembre dernier.

 

Le projet ambitieux de George Clooney

george clooney

Adapter une telle histoire au cinéma était très ambitieux, surtout avec l’objectif de la vulgariser pour le grand public. Malgré une complicité indéniable entre les acteurs et une réelle volonté de mettre à l’honneur des hommes d’exception, Monuments Men est trop condensé pour que l’essence de cette épopée fantastique puisse être totalement appréciée.

Les évènements s’enchainent sans être contextualisés, les motivations des personnages pour risquer leurs vies dans une mission folle ne sont pas dévoilées (on en reste en tout cas au simple « amour de l’art »), et l’objectif d’Hitler de détruire tout « art dégénéré » au profit d’œuvres raciales pures est à peine effleuré. Monuments Men sensibilise le public à un sujet, ce qui est louable, mais ne le décortique pas.

 

Une impression d’inachevé

critique

Pendant deux heures, on oscille donc entre ébauche et irrégularité. Pourtant, plus le film avance, et plus il devient intéressant. Passés la présentation des personnages et l’enchaînement de leurs échecs face à une mission dont tout le monde semble se moquer, on comprend petit à petit l’importance de ces hommes qui ont agi pour la sauvegarde d’une civilisation. Ces conservateurs de musées, architectes, historiens, artistes, deviennent même attachants lorsqu’ils sont confrontés au quotidien de la guerre sans jamais y avoir été vraiment préparés. Mais encore une fois, Monuments Men reste en surface, et ne nous délivre pas autre chose que la naïveté de ces hommes et femmes qui ont peut-être offert à Hitler sa plus grande défaite : ne pas avoir détruit tout un pan de la civilisation occidentale.

 

Si on excuse toutes les références glorieuses un peu trop américaines du film – Monuments Men fut un projet entériné par Roosevelt – il est difficile d’être complétement satisfait de son résultat. Un sujet certes passionnant, mais qui donne l’impression bizarre d’un croquis interrompu, représenté par une question fondamentale que pose le film sans jamais y répondre : une œuvre d’art vaut-elle la mort d’un homme ?

 
Notre note : 12/20

Monuments Men
Réalisé par George Clooney
Tiré du livre de Robert M. Edsel
En salle le 12 mars 2014

13 réflexions au sujet de “Monuments Men : la critique”

  1. @Btw : Ok merci je réserve mes journées pour le printemps du cinéma et j’irai le voir en VO en espérant que le loup de wall street ne sera pas déprogrammé aussi.

  2. Faut réviser les cours d’histoires, tout est au moins romancé et au pire inventé dans ce film. Surtout que c’est drôle que les américains se posent en sauveurs de l’Art & la culture eux qui n’ont pas hésiter une seconde a verser des tonnes de bombes sur le plus vieux pays du monde détruisant tout, je parle l’Irak…
    Reste que ca doit être un bon film avec de bons acteurs…

  3. Je l’ai déjà vu en VO. Il est sorti au Mexique il y’a quelque temps.
    Mon avis est très subjectif puisque personnel: c’est un NAVET !

    Ok, le panel d’acteur est alléchant, mais le montage est mou, lent, il n’ya pas vraiment d’intrigue ni de réel scénario. Je me suis e**erdé tout le film ! Très décevant. Histoire néanmoins inédite et originale, mais qui aurait du être reprise par Mr Tarantino.

  4. Je l’ai vu aussi. Ca ne vaut pas le déplacement au cinéma (du moins à plein tarif)… mais ce n’est pas un navet non plus.
    Et je suis en tout point en accord avec cette critique surtout sur l’importance de la sauvegarde des oeuvres qui n’était pas du tout prioritaire.
    Ils auraient dû en faire un documentaire et non un film.
    Dujardin est pas trop mal… toujours blagueur… hélas même lors de sa mort!

  5. trop marrant, ils ont incrusté la tête du mec de « un gars une fille « sur le corps d’ un des acteurs derrière Matt Damon

  6. Je l’ai vu c’est sympa, mais malheureusement tu sors de la salle, tu l’as déjà oublié. Sinon tu t’ennuies pas et le casting est cool.

  7. Parfaitement d’accord avec cette critique: « Les événements s’enchainent sans être contextualisés, » c’est vraiment le gros point noir du film.

    Acouphenix > Il s’en sort très bien, même mieux que les autres acteurs (et pourtant je suis loin d’être un fan de Dujardin).

  8. Vu en avant première à Paris dans le cinéma de Claude Lelouch, une seule chose à dire: Madame, je n’écrirais rien sur ce film c’est une merde! Et Jean Dujardin, alias Jean Claude est juste pas crédible! La bonne nouvelle vous allez économiser une place de ciné! :-p

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard