BlogActusMort de Lady Di : la voiture était une véritable épave et serait la cause principale de l’accident

Mort de Lady Di : la voiture était une véritable épave et serait la cause principale de l’accident

Il y a vingt ans, la Diana trouvait la dans un de voiture à Paris. Plusieurs journalistes ont épluché le rapport d’enquête afin de proposer l’ouvrage « Qui a tué ? », qui fait la lumière sur les causes de sa .

: 20 ans après, on en sait plus sur les raisons de l’

Le 31 août 1997, la Diana mourrait à la suite d’un accident de voiture à Paris, dans le tunnel de la voie Georges-Pompidou sous la place de l’Alma, où elle circulait avec son compagnon Dodi Al-Fayed ainsi que leur chauffeur.

La voiture s’était engouffrée à plus de 100 km/h dans le tunnel pour échapper aux paparazzis, avant de s’encastrer dans le treizième pilier du pont séparant les deux voies. Son chauffeur et son compagnon étaient tués sur le coup, et la princesse succombait quelques heures plus tard.

Depuis, les rumeurs et les thèses les plus folles ont circulé à propos de ce terrible accident, et toutes ont été démenties. Pour enfin faire la lumière sur cette affaire, plusieurs journalistes français ont décidé d’enquêter sur la mort de Lady Di.

Et après avoir consulté les quelques 8.000 pages composant le rapport d’enquête, ces derniers ont découvert que la voiture qui transportait la princesse était une véritable épave.

La voiture dans laquelle était Lady Di était une véritable épave

Le véhicule appartenait à l’origine à Eric Bousquet, directeur d’une agence de publicité. Seulement trois mois après son achat, la voiture était volée et littéralement « fracassée ».

Les gendarmes retrouvaient finalement le véhicule quelques jours plus tard à proximité de Roissy. Ils pensaient qu’il avait été volé par des prisonniers en permission. Il avait fait plusieurs tonneaux et semblait bon pour la casse.

Remboursée par les assurances, l’épave était vouée à être détruite. Mais à l’époque, les épavistes, casseurs et ferrailleurs avaient l’autorisation de la restaurer s’ils possèdaient sa carte grise.

Comme l’a plus tard précisé un ancien chauffeur du Ritz :

« Cette bagnole, au delà de 60 kilomètres/heure, on ne la tenait pas. »

Après autopsie, il avait été révélé que le chauffeur de Lady Di et de son compagnon avait 1,81 gramme d’alcool dans le sang au moment de l’accident et était sous-anti-dépresseurs.

Via

Publié le 30 mai 2017 à 15:11, par :
Vic Rattlehead

Я пишу на русском языке, потому что я очень оригинально. Водка, сиськи, свобода.

loading...

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches