Ne serait-ce qu’une seconde – Fondation Mimi

ne serait ce une seconde


20 personnes atteintes du cancer ont participé à une expérience de relooking inédite. Elles ont été invitées dans un studio où elles ont été coiffées et maquillées sans qu’elles ne puissent se voir. Elles ont été installées devant un miroir sans tain. Derrière ce dernier, un photographe. Son rôle ? immortaliser une seconde d’insouciance. Un cliché a immortalisé l’instant où elles ont ouvert les yeux. Cette découverte leur a permis d’oublier la maladie, ne serait-ce qu’une seconde.

ne serait ce une seconde 1

ne serait ce une seconde 2

ne serait ce une seconde 3

ne serait ce une seconde 4

Ou ici

Chargement du player …

Le site de la fondation

Les dernières publications

4 réflexions au sujet de “Ne serait-ce qu’une seconde – Fondation Mimi”

  1. Sans critiquer l’intention, les coiffeurs/maquilleurs ont joué à la poupée.
    C’est plus du relooking là c’est du pimp my ride.

  2. Quoi « n’importe quoi »?
    C’est là tout l’intérêt de ce projet! Faire oublier la maladie à ces gens. S’ils avaient été coiffés « normalement », ils n’auraient jamais eu ces réactions.
    Leurs sourires sont magnifiques!
    Mais probablement que vous n’avez jamais (et tant mieux pour vous) vécu avec une personne atteinte du cancer, qui sait qu’elle est perdue et qui « vit » dans l’attente..

  3. à oreilledelest : si je l’ai vécu ;), mais je trouve que rendre les gens ridicules (oui, ces pauvres femmes ont l’air totalement ridicules, on dirait des toutous) ça n’a rien d’intéressant et c’est du grand n’importe quoi. Elle aurait pu être belles … mais là c’est complétement raté.

Les commentaires sont fermés.

Tuxboard